Toilettage canin en Chine

50 %
50 %
Information about Toilettage canin en Chine
Education

Published on November 20, 2008

Author: michel.georgel

Source: authorstream.com

Slide 1: Il était une fois… en Chine Escapade chinoise de Michèle et Michel Georgel Octobre 2008 Slide 2: Les Chinois et les chiens ? Pas un Français qui n’en soit persuadé, les seconds n’ont rien à attendre des premiers, sinon d’être mangés par eux, ce qui, nous en conviendrons, n’est pas le plus agréable des destins. Slide 3: Et n’essayez pas de glisser doute ou interrogation, pour tout Français qui se respecte, c’est-à-dire qui parle avec conviction des endroits où il n’a jamais mis les pieds, les Chinois ont évolué pour les chats, qui peuvent être désormais blancs ou noirs, pourvu qu’ils attrapent les souris, mais pour les chiens, pas de quartier, chaque fois qu’ils en attrapent un, ils le mangent, parfois même avant de l’avoir complètement fait cuire ! Slide 4: Donc, ne dites à personne : je suis allé en Chine, pour y étudier le « marché du chien» ! N’en doutez pas, vous serez soupçonné des appétits les moins avouables… Slide 5: Mais, persuadés qu’il vaut toujours mieux… le voire pour le croire, nous avons pris l’avion, direction Pékin, par pour les chiens, bien sûr, pour les Chinois, cela va de soit… Slide 6: Pourquoi va-t-on en Chine ? Certains vous diront que c’est pour y « conclure des affaires » ! Mais les affaires, vous en conviendrez, n’ont de sens que si tôt ou tard, elles conduisent à la culture ! Alors disons-le franchement, on vient d’abord en Chine par souci d’y découvrir un pays où tout peut nous surprendre ! Slide 7: Voilà pourquoi, comme tout le monde… Slide 8: …(et surtout comme un nombre incroyable de Chinois)… Slide 9: …nous avons commencé par un pèlerinage à Pékin - pardon, nous voulions dire Beijing, bien sûr, place Tianmen… Slide 10: …où l’on comprend d’un seul coup ce que grand nombre veut dire… Slide 11: … on continue par ce qui est autorisé de la Cité Interdite, découvrant avec des yeux un peu « voyeurs », comme tout le monde, les appartements privés des concubines… Slide 12: … et puis, comme tout le monde encore, la grande muraille, et ses escaliers à vous donner tous les vertiges… Slide 13: …la grande muraille, ce monument moderne à la gloire de vestiges anciens ! Slide 14: La grande muraille, qui est une manière de résumer à qui veut les voir, tous les mirages de la Chine moderne… Slide 15: …mais ceci est une autre histoire, que nous raconterons peut-être, mais lors d’une autre histoire… Slide 16: L’enchantement continue… Slide 17: un coup d’aile… Slide 18: …et nous voilà à Xiang, au centre de la Chine, où nous découvrons, emmenés par la plus charmante des guides, le « quartier musulman » … Slide 19: et sa « mosquée chinoise », havre de sérénité, de charme et de raffinement. Slide 20: La plus charmante des guides, et le plus précieux des accompagnateurs de notre petit groupe de Français à la découverte de ce nouveau monde… Slide 21: Nouveau monde ? Oui, c’est bien un nouveau monde qu’est en train de construire la Chine, et nos images de musées, pour fabuleuses qu’elles soient, doivent cependant être situées dans leur environnement ! Slide 22: Leur environnement : un passé plus que deux fois millénaire, mais en MEME TEMPS, un 22ème siècle à couper le souffle, comme le sont les réalisations des jeux olympiques à Beijing. Leur environnement : un passé plus que deux fois millénaire, mais en MEME TEMPS, un 22ème siècle à couper le souffle, comme le sont les réalisations des jeux olympique à Beijing. Mais que sont les pierres sans les personnes qui les ont posées, et celles qui les font vivre ? La langue est un barrage, que les efforts de nos interprètes (variés) ont tenté de réduire ! Slide 23: Leur environnement : un passé plus que deux fois millénaire, mais en MEME TEMPS, un 22ème siècle à couper le souffle, comme le sont les réalisations des jeux olympiques à Beijing. Mais que sont les pierres sans les personnes qui les ont posées, et celles qui les font vivre ? La langue est un barrage, que les efforts de nos interprètes (variés) ont tenté de réduire ! Leur environnement : un passé plus que deux fois millénaire, mais en MEME TEMPS, un 22ème siècle à couper le souffle, comme le sont les réalisations des jeux olympique à Beijing. Mais que sont les pierres sans les personnes qui les ont posées, et celles qui les font vivre ? La langue est un barrage, que les efforts de nos interprètes (variés) ont tenté de réduire ! Slide 24: Nous avons été invités à comprendre les savoirs les plus étonnants, restés au carrefour de la Chine de toujours et celle de demain. Un exemple : l’utilisation de la production des vers à soie pour fabriquer… les plus modernes et les plus sophistiquées des couettes ! Merci, merci, amis chinois, de nous avoir donné ainsi l’illusion de participer, pour un morceau d’instant, à la confection de notre propre « couette »… ! Slide 25: Un, deux enfants par femme en Chine, avez-vous déjà calculé ce que cela représente de gamins, de gamines à éduquer ? Les visites que nous avons eu la chance de faire dans les établissements d’enseignement nous ont donné le vertige ! Slide 26: Des établissements au sein desquels les procédés d’éducation devraient donner à penser à plus d’un de nos pédagogues, engoncés dans leurs certitudes… car, que cela plaise ou non, n’est-il pas vrai que la raison qui a raison, c’est finalement celle qui gagne ? Slide 27: Bon, nous voyons à vos visages que nous ferions mieux de parler d’autre chose, et vous avez raison, il se fait tard déjà, presque vingt deux heures, au dernier étage de notre hôtel à Shanghai, où nous sommes toujours à négocier, malgré l’heure tardive, avec notre amis japonais venus nous rejoindre, les dernières virgules de notre projet commun de formation à ambition planétaire ! Slide 28: Il a signé ? Nous signons! Veillés à notre tour par notre interprète, cette fois… « chinois – français »… Pas simple, nous dites-vous ? Mais qu’y faire ? Honni soit qui Babel y pense ! Slide 29: Accord signé, nous avons la volonté, les uns et les autres, les uns avec les autres, de faire de grandes choses ensemble, pour le bien du chien, et de son assistant le plus dévoué, le zoocosmétologue, car on ne pourra plus appeler « toiletteur », le professionnel qui répondra à l’ambition que nous avons pour lui… Slide 30: Tout ce que les Chinois savent faire avec les chiens, c’est les goûter, refrain connu ! Et ne cherche pas à changer le cours de l’histoire et les préjugés de la bêtise au front de bovidé abruti, avec les couplets de ta chanson, rien n’y fera, ce que rumine le ruminant, c’est le refrain, à bouse perdue pour les couplets… pourtant, à Beijing, déjà, un grand bâtiment de plusieurs étages avait sérieusement ébranlé notre confiance en notre sagesse populaire, bâtiment entièrement dédié, nous l’avons vérifié, sinon au seul chien, en tous cas à l’animal de compagnie. Slide 31: Rez-de-chaussée : le chien, rien que le chien ! Vaste espace d’articles, parfaitement achalandé, vente de chiots (un caniche noir, adorable certes, mais pour… 900 euros tout de même !), grand salon de toilettage…Les deux étages au-dessus sont pour la partie « clinique vétérinaire », dont équipements et salles n’ont rien à envier à celles que l’on trouve en Europe… Slide 32: Ce préalable pour vous laisser deviner combien la perspective d’une visite guidée à travers la réalité de la Chine du Chien nous laissait haletants… Petit matin, grand réveil, ne pas faire attendre nos amis, qui, comme promis, passent nous prendre à l’heure dite, et encore matinale, à notre hôtel. Le temps de traverser la moitié de Shanghai selon des diagonales que nous serions incapables de refaire dans un sens comme dans l’autre, nous voilà dans les bureaux shanghaiens de Monsieur Tsunoda : impressionnant ! Nombreux postes de travail, grande salle de réunion… l’assistante, toujours « à quatre épingles »… chinoises, nous fait visiter les lieux ! Slide 33: Et puis, en route pour le premier magasin de notre « circuit touristique ». On rediagonalise Shanghai, qui nous surprend toujours un peu plus, le chauffeur trouve à se garer, le temps de nous déposer, puis repart (on ne se gare pas à Shanghai, c’est impossible ! Les chauffeurs déposent leurs passagers, puis « tournent », jusqu’à l’issue des rendez-vous de leurs clients ! Dans cette ville, heureusement que les téléphones portables sont arrivés en même temps que la modernité !) Slide 34: Cela commence comme la plus charmante des terrasses : plancher de bois, tables de jardin, plantes vertes, on y prendrait le thé, on y déjeunerait ! Slide 35: …mais Monsieur Tsunoda et sa toujours aussi charmante assistante nous pressent, les propriétaires de l’établissement nous attendent, il faut entrer ! Entrons ! Slide 36: La terrasse nous a surpris, le magasin nous assomme ! Immense ! Des articles partout ! Du personnel à donner le tournis ! Et pour commencer, à l’accueil, trois charmantes et très jeunes hôtesses, Slide 37: … qui nous réservent le plus chinois, c’est-à-dire le plus gracieux accueil ! Slide 38: Des bonbonnières, voilà aussi à quoi ressemblent les cages de transport, en dessous de l’écran de télévision qui donne à voir les parties de l’établissement qui ne sont pas visibles à cet étage, et notamment le salon de toilettage. Tiens, une idée à copier ! La configuration des lieux ne permet pas de montrer l’activité toilettage au public ? Solution chinoise : un écran géant ! Slide 39: Où avez-vous déjà vu un rayon cosmétologie aussi bien achalandé ? Les produits « Petesthé » (notre partenaire japonais) tiennent la vedette, c’est vrai, mais ils ont des concurrents ! Le rayon récompense laisse rêveur ! Tout cela pour des animaux qui devraient finir en brochettes ? Slide 40: Si le rayon couchage, certes original, ne nous dépayse qu’à moitié… Slide 41: …son voisin nous pose un vrai problème : rayon manteaux ou concours de créativité ? Slide 42: Profusion d’articles en tous genres, mais aussi profusion d’animaux, présentés de la manière la plus conviviale… Slide 43: ... un coup d’œil à gauche : dans leur maison rose, deux chats, souverains, tolèrent avec condescendance, qu’on s’occupe de leur domicile, tandis qu’à droite, un chiot, dans son parc de bébé, se fait gâter ! Slide 44: … des chiots qui attendent leurs maîtres, demandons-nous au maître des lieux ? Exactement, nous répond celui-ci, en riant, des chiots qui attendent… que leur maître vienne les acheter ! Des chiots qui nous surprennent par leur calme, leur équilibre, des chiots vraiment très « zen » ! Nous ne pouvons qu’admirer la présentation : les chiots sont installés dans de petits parcs, manifestement, on le voit, ils sont initiés à la propreté, la plupart de parcs ont des jouets, et dans tous les parcs, les chiots semblent sortis à l’instant des mains du toiletteur ! Slide 45: Le toilettage ? Pourrions-nous voir le salon ? Nos hôtes nous y conduisent. Grand, clair, bien aéré, remarquablement équipé. Plusieurs toiletteurs s’y activent. Slide 46: Au fait, combien de salariés compte l’établissement, demandons-nous : la réponse nous laisse sans voix : trente ! (Il est vrai, nous l’apprendrons plus tard, que l’établissement est ouvert sept jours sur sept, presque douze heures par jour !) Slide 47: Sens des couleurs, « débrouillardise », nous retrouvons tout cela du côté du bain… non ! Des bains ! Aucun système de contention : de toute évidence, le chien chinois est un animal bien élevé ! Slide 48: … notre attention s’arrête sur les produits utilisés par les toiletteurs : pas de doute, c’est du « Pet Esthé » ! Et dire qu’en France, nous pensons que ces produits sont trop chers, même pour les revendre ! Toute la gamme est là, shampooings et crèmes, bien sûr, mais aussi les argiles de massage : à qui pourrions-nous avouer, que nous autres Français, tellement imbus de notre supériorité, nous ne savons même pas très bien comment s’utilisent ces produits… Slide 49: … modernité, tradition : à côté des produits les plus en pointe, des bacs en bois qui semblent échappés d’une autre époque ! Slide 50: Les toiletteurs ont chacun leur équipement, stocké sur des chariots à roulette, mais, d’où vient ce séchoir « jaune », qui semble nous cligner de l’œil ? Slide 51: « Made in China » ! Nous l’essayons : à priori, l’efficacité ne cède rien au design : voilà qui nous semble un excellent séchoir ! Pas tant que cela, nous explique l’équipe de toilettage, qui lui préfère un autre modèle : …. Slide 52: … à savoir un modèle à pantographe, fixé au plafond, … Slide 53: … utilisable dans toutes les positions et sous tous les angles, avec la plus grande facilité, comme nous l’avons vérifié… Slide 54: Les séchoirs chinois ne vous impressionnent pas ? Nous découvrons qu’en outre, les praticiens connaissent – et pratiquent – la « théorie des deux airs », c’est-à-dire l’action combinée du séchoir et du pulseur, ce que nous fait remarquer la mascotte de la maison, une élégante et gracieuse caniche marron. Slide 55: Mascotte pour laquelle l’heure du coup de peigne vient précisément de sonner. Slide 56: Laissons Mademoiselle à ses soins, les propriétaires de l’établissement sont à nous, le temps de la photo souvenir ! Slide 57: Une photo souvenir, sans Monsieur Tsunoda, sans lequel nous n’aurions sans doute jamais découvert ce splendide établissement ? Pas question ! Slide 58: Nous félicitons chaleureusement le couple pour la qualité de leur établissement : nos compliments sont acceptés avec gentillesse et modestie. A ce point que nous croyons possible de poser la question qui nous brûle : un tel établissement, c’est bien sûr le seul dans tout Shanghai? Slide 59: Fou rire du couple. Le seul ? Ils le voudraient bien ! Mais voilà qui n’a rien, mais absolument rien à voir avec la réalité ! La réalité ? Pas moins de trente salons, non pas dans tout Shanghai, mais dans le seul rayon de trois kilomètres autour de l’endroit où nous sommes… nous n’arrivons pas à le croire… n’est ce pas un peu trop ? Auparavant, ce n’était pas trop. Mais depuis qu’on est entré dans « la crise », les choses sont un peu plus difficiles… Slide 60: Nous l’avons vérifié, pas plus loin qu’au coin de la rue, nos amis ont déjà leur premier concurrent ! Mais ce n’est pas là que veulent nous conduisent Monsieur Tsunoda et son assistante. Nouvelle diagonale : l’établissement précédent nous avait impressionné… Slide 61: …et pourtant celui qui vient maintenant marque un nouveau crescendo ! A l’entrée, nous assistons à la prise en charge d’un chien. Quel professionnalisme ! Il est posé sur une table, examiné avec soin. Un système informatique assez sophistiqué permet de prendre en note et en direct toutes les attentes de la propriétaire ; petit détail : le chien entre au salon dans un état où la plupart de nos clients le considéreraient comme déjà toiletté ! Slide 62: Presque immédiatement, le toilettage commence. Dans cet établissement, comme pour les deux précédents que nous avons visités, nous restons impressionnés par le nombre des postes de bains,… Slide 63: … comme par le nombre et la sophistication des postes « brushing » ! Slide 64: … et manifestement, ici, les installations n’ont rien de surmenditionné… Slide 65: … mais semblent au contraire tout juste en adéquation avec la quelque vingtaine de chiens présents dans le salon de toilettage, les uns au bain ou en cours de brushing, Slide 66: Un certain nombre d’autres à la finition. Slide 67: On peut certes discuter technique du point de vue productivité, Slide 68: … mais rien à redire quant à la qualité du travail fini ! Oui, vraiment, ce salon nous impressionne… Slide 69: … tout autant que l’offre commerciale du magasin ! Slide 70: Nous félicitons le dirigeant propriétaire, qui se montre très intéressé par nos techniques de production, et c’est à regret que nous nous échappons…. Slide 71: … pour encore une diagonale, qui nous emmène dans un autre magasin, tout aussi impressionnant que les précédents, et cette fois dirigé, par… un couple « mère fille », qui semble fonctionner à merveille ! Slide 72: Comme dans les autres établissements, ou peut-être plus encore, du stock à couper le souffle, Slide 73: … tant pour la quantité que pour l’originalité de bon nombre d’articles… Slide 74: … il nous apparaît qu’ici, les « vêtements » pour chiens ne se limitent pas aux seuls manteaux ! Slide 75: … et que l’on pousse assez loin « l’anthropomorphisme » ! Slide 76: Le salon de toilettage ? Il n’est pas visible depuis le magasin : mais comme cela semble la règle en Chine, ce qui n’est pas visible directement, on a le souci de le montrer sur écran ! Slide 77: Nous déclinons qui nous sommes : on nous admet, avec enthousiasme, sur les « lieux du film ». Un atelier de toilettage au même niveau d’équipement que les précédents. Slide 78: Mais des ateliers au sein desquels se pratique un toilettage dont on peut dire qu’il est encore chez nous considéré comme « exotique » : c’est ainsi que sur les affiches annonçant les tarifs, la place pour l’offre SPA est toujours au moins équivalente à celle réservée aux activités de toilettage ! Slide 79: Des tarifs dont on notera le niveau, puisque lire 200 yuans, par exemple, c’est à peu près lire 20 €, mais dans une ville où le salaire moyen est de l’ordre de 5 000 yuans ! Slide 80: Autre remarque à propos des tarifs : nous avons noté que notre recommandation d’abandonner la tarification par race, au profit d’une tarification combinant taille de l’animal et longueur du pelage, qui n’est pratiquement jamais appliquée par nos anciens élèves, est bien la norme en Chine ! Nul n’est prophète… Slide 81: Et pour en finir avec les tarifs « chinois », notons que si le Spa y prend une part équivalente à notre toilettage, le chat y prend de même une place égale au chien ! Le chien et le chat, une écriture du yin et yang appliquée au toilettage chinois ? Slide 82: La question excède notre domaine de compétence ! Restons-en à ce qui relève du nôtre, c’est-à-dire les services à l’animal de compagnie, pour souligner qu’il existe pour la seule ville de Shanghai une association des commerces liés à l’animal de compagnie (et qu’il sera difficile d’organiser pour cette association une quelconque rencontre avec son homologue parisienne…) ! Slide 83: Mais nous ne voulons pas abuser de l’hospitalité de nos hôtes : le temps d’une photo souvenir en compagnie de la « propriétaire – fille (et vétérinaire) » et de son époux, nous voilà, toujours dans la voiture de Monsieur Tsunoda, sur une autre diagonale, en direction cette fois… d’une école de toilettage ! Slide 84: Le parking de l’école ne laisse aucun doute sur l’activité : d’immenses placards y montrent sans ambiguïté, cours de « gestuelle », de handling, remises de prix… Slide 85: … et comme toujours en Chine, où le pire jouxte à le toucher le plus moderne, après une cour, manifestement aire de détente pour pensionnaires à quatre pattes, après un canal d’eau verte, une usine peut-être désaffectée (mais ce n’est pas sûr)… Slide 86: Le bâtiment de l’école : quatre étages, les élèves sont internes. Pas de cours aujourd’hui, c’est samedi. Les élèves sont rentrés chez eux ? Slide 87: Chez eux, la directrice de l’école nous regarde, interdite ! Samedi, dimanche, ce sont les deux jours de plus intense activité pour les magasins : TOUS les élèves sont en stage dans les magasins d’animalerie, les salons de toilettage de la ville ! Voilà donc leur week-end ! A l’école, donc, les cours cessent le vendredi soir, pour reprendre… le lundi matin, à la première heure… (toucherions-nous au secret de la recette du développement… des « pays en voie de développement » ?) Slide 88: La visite commence par les installations permettant la formation aux bains et brushings : les baignoires se succèdent… Slide 89: … avec un système extrêmement astucieux de plancher plastique, recouvert d’un tapis filtrant, système imaginé par la directrice des lieux ! Slide 90: … puis c’est la visite de la « salle de gestuelle » : extraordinaire de constater que sans pourtant la moindre concertation, les mêmes passions conduisent à des solutions presque identiques… Slide 91: … ici, un trépied supporte un rectangle recourbé, le tout recouvert de chutes de peaux de chèvres… Slide 92: …une solution idéale pour apprendre les gestes de coupe… Slide 93: …tant des membres… Slide 94: que du dos, nous explique un moniteur, mi-toiletteur, mi-samouraï… Slide 95: … lequel ne veut pas nous laisser partir, sans explications : notre livre sur les genoux, à la page des ciseaux, il a noté que notre technique était différente de la sienne, il veut un cours sur notre manière de faire… à ses côté, sa directrice insiste avec la même conviction : nous ne nous en sortons que par la promesse formelle de revenir très vite, animer un stage ciseaux à l’intention des élèves de l’école ! Slide 96: Retour en salle de classe pour visualiser comment le stage pourra s’organiser… Slide 97: … nous constatons, encadrés de la directrice et du moniteur, que les conditions de travail y seront idéales ! Slide 98: Et nous concluons ensemble, en nous quittant, que cette école de toilettage chinoise et Audreco Formation partagent la même vision de notre métier, le même idéal du toilettage, et qu’il est dont tout à fait naturel de nous retrouver au sein de cette même association internationale pour la promotion du métier, PEIA (dont il faut rappeler tout de même, que Madame Georgel est la présidente…). Slide 99: La nuit tombe sur Shanghai, une tasse de thé, il est temps de quitter nos hôtes, d’autant plus que l’assistante de Monsieur Tsunoda nous a préparé une dernière visite… Slide 100: Nouvelle diagonale à travers Shanghai, le chauffeur de Monsieur Tsunoda nous dépose devant un magasin « Carrefour » : oui, il s’agit bien de notre chaîne, mais version « chinoise », c’est-à-dire la même surface au sol que chez nous, mais sur… six étages…. Le temps d’une pause réconfort alimentaire, commence un marathon - sur six étages, à travers foule et rayons divers, au pas endiablé de l’assistante de Monsieur Tsunoda : il faut atteindre la terrasse du bâtiment ! Harassés, nous y voilà ! C’est un parking, mais tout est possible en Chine, même les miracles sur les parkings : au bout de celui-ci, comme un mirage sorti de l’obscurité… une gigantesque animalerie ! Slide 101: Il fait nuit dehors, à présent, le magasin n’en paraît que plus lumineux ! Chats, rongeurs, chiots, tout y est, le tout parfaitement, élégamment présenté. Slide 102: L’achalandage est complet, les rayons débordent… Slide 103: … ici le salon est visible depuis le magasin. Mais comme ailleurs, l’activité est intense, les toiletteurs presqu’aussi nombreux que les chiens qui y patientent… Slide 104: …et l’on peut y observer que les toiletteuses chinoises prennent avec leurs ciseaux les mêmes risques (inutiles) que leurs collègues de notre (petit) hexagone… Slide 105: … mais ce que l’on voit moins chez nous, c’est le salon d’attente, où, de l’autre côté de la cloison de verre, les maîtresses surveillent du coin de l’œil ce que l’on fait à leur animal… Slide 106: ...l’ordinateur sur les genoux, le téléphone portable à l’oreille… Slide 107: Il est tard, ce marathon du toilettage à travers Shanghai nous laisse émerveillés, mieux, bouleversés, mais, pourquoi ne pas l’avouer, un peu « sur les genoux » : il nous reste à dire un grand merci à nos partenaires, sans lesquels autant de découvertes en aussi peu de temps eussent été tout simplement impossibles ! Slide 108: Au moment de nous envoler pour la France, nous faisons le bilan : le toilettage de demain, lié au confort de l’animal, soins, bains spéciaux, massages, spa, en Europe, en France, nous en parlons… parfois, mais dans toute l’Asie, et notamment en Chine, il est déjà la réalité d’aujourd’hui ! Offre commerciale, offre en matière de services, les Chinois n’ont plus rien à apprendre de nous, et la sagesse, dans bien des cas, pour nous, sera de devenir leurs élèves. Slide 109: Ce que nous pouvons apporter en échange : les directeurs d’école, les responsables d’établissement, les personnes qui nous avaient invité n’ont pas cessé de nous le répéter ! Notre savoir-faire technique concernant les gains de productivité ! L’environnement social français conduit ceux de nos entrepreneurs qui relèvent le défi d’y survivre, voire d’y prospérer, à devenir des champions de productivité, ce qu’ont parfaitement identifié les entrepreneurs chinois, pour lesquels, jusqu’à ce jour, le coût de la main d’œuvre n’a pas été le souci majeur, mais cette situation ne perdurera pas, et ils le savent ; ils s’y préparent. Slide 110: FIN

Add a comment

Related presentations

Related pages

En chine, des salons pour chiens de plus en plus luxueux ...

En chine, des salons pour ... Salon de toilettage pour animaux à Coulounieix-Chamiers ... Salon Canin de Troyes 2012 : Danse avec les Chiens !
Read more

Chien — Wikipédia

Toilettage : en plus des boutiques spécialisées dans le soin pour les ... Déjections canines en ville. ... qui ont conduit une enquête en Chine du ...
Read more

Toiletteur canin en Guyane - Chien.com : Vous aimez les ...

Vous cherchez 1 Toiletteur canin en Guyane (France) ou dans 1 Département à proximité ? L'annuaire Chien.com recense 579 toiletteurs canins !
Read more

Toilettage chien & chat - Animalerie en Ligne ...

Pour finir un toilettage de nos animaux en beauté, rien de mieux qu’un parfum pour chien et chat. Encore une fois, ...
Read more

Toilettage pour chien - Isabelle et la Bête

Spécialiste en stylisme canin, Isabelle et la bête s’applique à réaliser une coupe adaptée à la race du ... Service mobile de toilettage pour chien
Read more

Studio de toilettage à Florennes, Namur. L’Art Canin ...

L’Art Canin vous souhaite la bienvenue. Nous vous accueillons rue Sur-les-Marchés à Hanzinne en Province de Namur dans notre studio de toilettage. Nous ...
Read more

Toilettage, accessoires animaliers à Rozay-en-Brie ...

Copains Canins Toilettage vous souhaite une agréable visite sur son site internet. Installé à Rozay-en-Brie (77), l'institut Copains Canins Toilettage ...
Read more

SALON DE TOILETTAGE REGARD CANIN OPIUM PLUME YORKS - YouTube

SALON DE TOILETTAGE REGARD CANIN ROUTE DE KERFONTAINE 56400 PLUNERET TEL: 0297248054.
Read more

Toilettage canin 86 : votre salon de toilettage à Vivonne ...

Toilettage CANIN À DOMICILE. ARKANIN dispose de tout le matériel adéquat pour assurer le toilettage de votre chien à domicile. Notre zone d ...
Read more

Chien Toilettage Baignoire, Trouvez les Meilleurs Chien ...

Trouver Chien Toilettage Baignoire sur le répertoire Chien Toilettage Baignoire Alibaba. ... En outre, nous vous ... La chine ( continentale) Taux ...
Read more