novembre

67 %
33 %
Information about novembre
Entertainment

Published on November 2, 2007

Author: Nellwyn

Source: authorstream.com

Slide1:  Page 1 Message du président intérimaire Du nouveau et du changement Pages 2 à 4 Des nouvelles de nos comités Page 5-6 Chronique Internet Pages 7-9 Le coin cuisine Les courges Pages 10-11 Des événements de solidarité Pages 12-13 Chronique de livres Affluenza (J’achète) de John de Graaf L’ABC de la simplicité volontaire de D. Boisvert Pages 14-15 Un moment de réflexion À Noël, des cadeaux ou pas? Page 16 Trucs éconos Page 17 Un clin d’œil vers Noël Dans ce numéro: Groupe de simplicité volontaire de Québec Du nouveau et du changement par Renald Verret, président intérimaire du GSVQ Bonjour à tous, Depuis la parution du dernier bulletin, il s’est passé bien des choses au GSVQ. Tout d’abord, l’assemblée générale officielle de fondation a eu lieu le 30 mai 2005. À cette occasion, les membres présents ont pris connaissance des réalisations depuis la création du groupe et un conseil d’administration a été élu. Auparavant, le conseil de gestion n’était que provisoire. L’assemblée a adopté également les nouveaux règlements généraux. Depuis cette date, nous déplorons malheureusement deux départs. Tout d’abord, M. Pascal Grenier, notre président élu, sera absent pour une période indéterminée, pour des raisons de santé. Je tiens à souligner le dévouement et l’engagement de Pascal envers le groupe et le mouvement de la simplicité volontaire. Sans son apport, le groupe n’aurait jamais vu le jour. Il nous manque déjà et j’espère qu’il nous reviendra plus en forme que jamais avec de nouvelles idées. Nous soulignons de plus la démission de Mme Annette Côté par manque de disponibilité. L’automne étant arrivé, le GSVQ a entrepris sa programmation automne/hiver 2005/2006. Déjà, plusieurs activités ont eu lieu, d’autres se dérouleront prochainement. Vous trouverez tous les détails de la programmation d’automne à l’intérieur de ce bulletin ainsi que sur notre site Web au www.gsvq.org . De plus, nous sommes toujours à la recherche de bénévoles pouvant œuvrer sur nos différents comités. En terminant, je m’en voudrais de ne pas remercier tous ceux et celles qui ont œuvré à la réalisation de ce bulletin. Bonne lecture. Simplement vôtre, Renald Verret Président int. Slide2:  Le Comité Tiers-monde Par Simon Paquette, responsable Le Comité Tiers-monde du Groupe de simplicité volontaire de Québec entame sa deuxième année! Il est composé de quatre membres actifs, de près de dix membres réguliers et de quelques sympathisants. La liste des partenaires du Comité est également bien garnie. Au cours de la première année se sont décidées les orientations du comité. Celle-ci s’est terminée par un souper communautaire sur le thème du commerce équitable auquel ont participé le Comité de gestion du GSVQ, Carrefour Tiers-monde, Plan Nagua, A. V. E. S. et Oxfam-Québec. celle qui débute s’annonce plus que prometteuse! Le Comité Tiers-monde développe des ateliers de formation en s. v. auprès des intervenants en solidarité internationale! Lors de la réunion du 4 octobre 2005, les membres du Comité se sont engagés à aller de l’avant dans ce volet. Ainsi, quelques groupes ont déjà été approchés : Développement et paix, Carrefour Tiers-monde, Plan Nagua, Spirale, CASIRA… Une première formation… Mercredi le 19 octobre, une formation en s. v. a été donnée par le Comité lors d’une réunion du Conseil diocésain de Développement et paix. L’expérience a été un franc succès… À répéter! À travers ces formations, le Comité vise à renforcer sa présence auprès des organisations et des manifestations de solidarité internationale dans la région de Québec. Et au-delà de ce premier objectif, le Comité veut apporter la s. v. dans ces organisations et ces manifestations afin de favoriser l’émergence de la s. v. comme solution globale pour régler les différends entre le Nord et le Sud. Les personnes intéressées à s’impliquer dans le Comité Tiers-monde peuvent communiquer avec Simon Paquette, resp. simpaquette@yahoo.ca Les Salons du GSVQ Un Salon sur la s. v. et le Tiers-monde… Le Comité organise également un Salon sur la s. v. et le Tiers-monde conjointement avec le Comité des Salons. Celui-ci aura lieu le mardi 15 novembre à 19h (souper dès 17h30) au restaurant le Commensal, 860 rue Saint-Jean, près du Carré d’Youville.Les membres du Comité Tiers-monde croient que la s. v. est une solution globale pour régler les différends entre le Nord et le Sud. Ils croient que la s. v. doit se joindre aux principes et actions de solidarité internationale dans une optique de viabilité des humains et de la Terre. Qu’en pensez-vous? Comment la s. v. peut-elle être prise en compte dans ces actions? Comment faire interagir ces deux volets en synergie? Venez en discuter! Au menu, trois thèmes : Un monde sans pauvreté : Agissons! (thème JQSI) Animé par : Olivier Tremblay, L’AMIE L’eau : bien commun ou marchandise? Animé par : Comité d’action, Développement et paix Thème général : S. v. et Tiers-monde Animé par : Simon Paquette, resp. Comité Tiers-monde, GSVQ Venez en grand nombre au Salon simplicité volontaire et Tiers-monde le 15 novembre durant le déroulement des Journées québécoises de la solidarité internationale (10 au 20 novembre). Le salon suivant portera sur La Publicité et aura lieu le 6 décembre. Les animateurs des tables sont à confirmer. Pour plus de renseignements, contactez Line Hamel, responsable du comité, au 652-0721. Les conférences Compte rendu de la conférence de Dominique Boisvert Par Louise Boulanger:  Les conférences Compte rendu de la conférence de Dominique Boisvert Par Louise Boulanger Mardi le 27 septembre dernier, le GSVQ avait le plaisir de recevoir comme premier conférencier M. Dominique Boisvert du Réseau québécois pour la simplicité volontaire et auteur du volume l’ABC de la simplicité volontaire . Le terme « simplicité volontaire » a été employé pour une première fois dans les années 30 par un auteur américain du nom de Richard Gregg, disciple de Gandhi. Le terme est cependant tombé dans l’oubli. Il faudra attendre la fin des années 80 pour entendre de nouveau parler de simplicité volontaire. Au Québec, Serge Mongeau avait publié en 1985 le livre La simplicité volontaire . À cette époque le livre a eu peu d’écho. Il en fut tout autrement avec la réédition de 1998 qui, elle, fut un grand succès. C’est dans la foulée de Mongeau que le Réseau québécois pour la simplicité volontaire et le Groupe de simplicité volontaire de Québec se sont formés au début des années 2000. À partir de cette époque, les journaux québécois se sont mis à parler de simplicité volontaire et le terme est devenu familier dans le grand public, tellement que maintenant, il est même utilisé en publicité pour vendre des produits qui n’ont bien souvent rien à voir avec la simplicité volontaire. Le terme simplicité volontaire n’est pas utilisé dans tous les pays. Dans certains pays on parle de décroissance, de consommation responsable. En Europe on la rattache souvent au mouvement slow comme le slow food. Il n’y a d’ailleurs pas une définition unique et simple de la simplicité volontaire. Elle peut varier selon les groupes et individus. Certains ont déjà apportés jusqu’à 16 définitions. La simplicité volontaire serait comme une roue, toutes les définitions seraient un rayon et la simplicité volontaire serait le noyau central qui regroupe le tout. Les raisons qui amènent les individus à la simplicité volontaire pourront aussi teinter la définition que ces derniers en font. La perspective pourra varier selon qu’une personne est venue à la simplicité volontaire parce qu’elle est très endettée, surconsommatrice ou parce qu’elle a tout simplement le souci de protéger l’environnement . Aux États-Unis, il y a beaucoup de groupes de simplicité volontaire différents. Certains groupes sont axés, par exemple, sur la consommation responsable d’autres ont une approche plus écologique ou sont destinés à des groupes religieux . Étant donné la grande variété des groupes et approches, les groupes de simplicité volontaire américains ont formé le Simplicity Forum pour se regrouper et échanger. Le Simplicity Forum organise à chaque été une rencontre de groupes de simplicité volontaire nord-américains. Du Simplicity Forum est né le « take back your time day ». Le but du « take back your time day » est de faire prendre conscience aux Canadiens et Américains du temps croissant qui est consacré au travail dans notre société et du peu de place laissé à nos vies familiales et personnelles . Le « take back your time day » est célébré le 24 octobre. Cette date symbolique a été choisie pour faire comprendre aux Nord-américains combien de temps ils travaillent de plus que les Européens dans une année. En effet, le nombre de jours écoulés entre le 24 octobre et le 31 décembre correspond au nombre de jours supplémentaire qu’un Américain consacre au travail par rapport à un Européen. Ce qui manque le plus aux gens bien souvent, ce n’est pas l’argent mais le temps. M. Boisvert a aussi souligné l’importance de se regrouper pour que nos actions portent fruit. La conférence de M. Boisvert a été très intéressante. Nous le remercions d’être venu nous rencontrer à Québec. Pour ceux qui auraient manqué la conférence de Dominique, il prononcera une conférence le 23 novembre prochain au Musée de la civilisations dans le cadre de l’exposition Argent sacré, sacré argent. À venir Le 8 novembre, Wal Mart et l’exploitation Par André Dumas Le 29 novembre, Père Noël, cadeaux et compagnie Par Rosine Des Chênes Toujours au Centre municipal Mgr de Laval, 2 rue Fargy, Beauport à 19h30 Le comité radio et l’émission « En toute simplicité »:  Le comité radio et l’émission « En toute simplicité » "En toute simplicité",  est une  émission qui a pour but de vous informer sur les nombreux champs d'intérêt que touche la simplicité volontaire. À cette émission, nous vous présentons des chroniques, des blocs d'information et des entrevues avec des invités aux propos qui invitent à la réflexion ou à l'action. Extrait du site de Florian Lambert  Programmation de septembre à décembre 2005 (non complétée) Vous pouvez consulter la programmation sur le site Web du GSVQ (www.gsvq.org ) où un lien vous amène sur le site Web de Florian Lambert, responsable du comité radio et coordonnateur de l’émission (www.florianlambert.com ) ÉQUIPE D'ANIMATRICES ET ANIMATEURS :  Florian Lambert (coordonnateur) Sonya Matte Christian Vachon  Doris Gendreau  Chantal Dutrisac Sur les ondes des CKIA-FM 88,3  - www.meduse.org/ckiafm  Les mercredis de 17h à 18h  HÉ! SAVIEZ-VOUS QUE…vous pouvez vous procurer des documents audio et vidéo du GSVQ? Le Groupe de simplicité volontaire de Québec rend disponibles aux personnes intéressées des documents audio en format CD ou des documents vidéo en format DVD sur des sujets reliés à la simplicité volontaire. Notre collection audio est constituée principalement d’émissions radio présentées à CKIA durant l’hiver 2004 et a l’automne 2004 tandis que notre collection vidéo est constituée d’émissions de télé ou conférences présentées au GSVQ. Pour plus d’informations, contactez Louise Boulanger au Tél. : 418-627-1238 Courriel : Bobinette8@hotmail.com Slide5:  -5- Par Louise Boulanger Encyclopédies Lorsque l’on pense à une encyclopédie, on imagine une tablette entière remplie de livres reliés avec le nom de l’encyclopédie en lettres dorées. Les temps ont bien changé puisque maintenant on trouve des encyclopédies gratuites sur Internet. Wikipedia http://en.wikipedia.org/wiki/Wikimedia Wikipedia est gratuite, libre, et multilingue. Des milliers de pages y sont ajoutées chaque semaine et il est possible d’y ajouter du contenu. Tous les sujets y sont abordés de l’anthropologie en passant par la sexualité, la cuisine, etc. Ekopedia http://fr.ekopedia.org/Accueil Ékopedia est aussi une encyclopédie gratuite. Elle traite des techniques alternatives de vie. Elle a pour but de nous donner les moyens de vivre avec le minimum de dépendance face à la société de consommation . Commerce équitable Oxfam Québec www.commerceequitable.com Commmerce équitable Oxfam Québec a pour mission de promouvoir le commmerce équitable au Québec. Les produits certifiés équitables vendus par oxfam Québec sont : le café, le thé, le chocolat, le riz, le sucre. Simplicité volontaire Center for American Drean http://www.newdream.org Le Center for American Dream propose un nouveau rève américain, un rève ou la consommation responsable, la justice sociale, la protection de l’environnement et la qualité de la vie auraient priorité. On y traite de protection de l’environnement, de consommation responsable ainsi que de plusieurs autres thèmes reliés à la simplicité volontaire. Réduction de la consommation d’énergie. Agence de l’efficacité énergétique http://www.aee.gouv.qc.ca/agence/mission/mission.jsp Tél. : 627-6379 L’Agence de l’efficacité énergétique a pour mission, dans une perspective de développement durable, d’assurer la promotion de l’efficacité énergétique pour toutes les sources d’énergie, dans tous les secteurs d’activité, au bénéfice de l’ensemble des régions du Québec. L’agence offre, en collaboration avec des partenaires, des visites visant à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments. Slide6:  Radio A vous la terre http://radio-canada.ca/radio/emissions/emission.asp?numero=1660 À vous la terre est une émission de radio diffusée le samedi de 12 h à 14h sur les ondes de la première chaîne de Radio-Canada. L'émission est produite à Québec et est animée par Anne-Marie Dussault. C'est l'émission tout indiquée pour prendre des nouvelles de notre planète. Les sujets abordés sont variés : des fromages du Québec à la production des vaches Holstein à une entrevue avec Hubert Reeves, il y en a pour tous les goûts. Il est possible de réécouter l'émission de la semaine sur le site Internet. A go on change le monde Institut du nouveau monde Indicatif présent www.inm.qc.ca www.radio-canada.ca/radio . L’Institut du Nouveau Monde est un organisme indépendant relié a l’UQAM et aux Éditions Fides qui a pour but de redonner aux Québécois et plus particulièrement aux jeunes, le goût des débats, le goût de concevoir un avenir meilleur, de lancer des projets. L’institut organise une université d’été où sont présentés des conférences, rencontres et ateliers. Cette année, les auditeurs de l’émission de Marie-France Bazeau, « Indicatif présent » pourront suivre l’évolution de 5 de ces projets et y contribuer de façon concrète. La réalisation d’un groupe d’échange d’objets et vêtements pour bébé et la construction de haltes le long de la vélo route du lac Saint-Jean sont parmi les exemples de projet. Si À go on change le monde, souhaitons ne pas revenir à la case de départ, ni passer par la prison! Écrivains…à votre plume! Ce bulletin permet aux adeptes de la simplicité volontaire d’exprimer leurs opinions, donner des informations sur des sujets divers, échanger des trucs, partager des expériences ou échanger des biens, etc. Bref, ce petit journal existe pour vous et aussi par vous! Alors, faites-en votre bulletin en y participant en grand nombre. Vous nous faites parvenir vos textes d’un maximum de 300 mots à bobinette8@hotmail.com , nous nous occupons de les éditer. À bientôt ! J’aime, Je m’implique Vous cherchez une activité intéressante? Vous aimeriez vous impliquer dans le groupe? Les divers comités ont toujours besoin de sang nouveau. Comités : Bulletin, salon, conférence, Tiers-monde, objets écologiques, etc. Dites-nous ce qui vous passionne, ce qui vous motive, et ensemble nous trouverons une place pour vous dans le groupe. Bienvenue!! Slide7:  -7- Avec l’automne qui s’est installé, les marchés regorgent de légumes colorés, savoureux et nutritifs. Parmi ceux-çi, la grande famille des cucurbitacées nous offre une belle variété de courges toutes aussi riches et excellentes les unes que les autres. Cependant, le problème pour plusieurs consiste à savoir les cuisiner autrement qu’en potage. Voici quelques idées… Tarte à la citrouille (ou autre courge) Pour 6 personnes Ingrédients pâte brisée (voir recette suivante)  3 œufs 200 ml de crème fraîche 100 g de gruyère râpé 20 g de beurre 500 g de citrouille (ou courge) 1 poignée de coriandre (ou persil) sel poivre Garniture : Peler la citrouille, enlever les pépins, et découper en petits morceaux. Faire fondre le beurre dans une sauteuse. Faire revenir les dés de citrouille dans le beurre pendant 10 min environ. Ajouter un verre d'eau. Baisser le feu et laisser cuire jusqu'à ce que le potiron soit bien cuit et réduit en purée. Laisser refroidir Battre les oeufs, la crème et le fromage. Ajouter le potiron + sel + poivre + coriandre Verser la garniture sur la tarte. Faire cuire 40 min et servir tiède. Préparation : Préchauffer le four à 350°F Étaler la pâte dans le moule et piquer le fond avec une fourchette. Remplir de la garniture Source : http ://www.cuisine-vegetarienne.com/index.php?in_id=14 Pâte à tarte à l’huile Vous essayez de réduire votre consommation de gras saturés ou de gras trans, si nocifs pour vos artères? Essayez ce truc tout simple pour avoir une pâte à tarte et à pâté saine et délicieuse. Ingrédients 1 ¼ tasse farine blé entier bio ( ou farine de kamut ou d’épeautre) ½ tasse d’huile de tournesol (pressée à froid, bio de préférence) ½ tasse d’eau 1 c. à tab (15 ml) sauce tamari ou de sel Préparation Battre l’huile, l’eau et le tamari jusqu’à former une émulsion (comme une vinaigrette) Ajouter le mélange liquide à la farine et mélanger pour humidifier Ajouter un peu de farine pour obtenir une boule de pâte encore humide Abaisser la pâte sur une surface enfarinée et ajouter de la farine au besoin pour empêcher de coller Pour une tarte sucrée, utiliser du sel au lieu du tamari Source : Dominique Bernier Slide8:  Légumes racines rôtis au four Préparation : 15 minutes Cuisson : 45 minutes Portions : 6  Ingrédients 3 patates douces (ou 6 pommes de terre) 6 carottes 1 navet 6 panais 1 courge musquée 1 gros oignon rouge 2 c. à table (30 ml) de vinaigre balsamique 2 c. à table (30 ml) d'huile d'olive 1 c. à thé (5 g) de romarin séché 1/2 c. à thé (2 g) de sucre Sel et poivre, au goût Préparation Peler les pommes de terre ou patates douces et les couper en quartier.   Peler les carottes, les panais, le navet et la courge.    Couper tous ces légumes en morceaux de 1 ½ pouces (4 cm) environ.   Mélanger dans un bol le vinaigre, l’huile, le romarin, le sucre, le sel et le poivre. Bien mélanger.    Incorporer aux légumes préparés. Étaler, en une seule couche, dans une grande lèchefrite.   Cuire, au centre du four préchauffé à 450°F, en remuant souvent, jusqu’à ce que les patates soient tendres, de 30 à 45 minutes environ.   Source : Recettes du Québec http://www.recettes.qc.ca Tourte superbe aux légumes Ingrédients 1 recette de pâte à l’huile 1 poivron rouge 1 poivron jaune ¼ de paquet d’épinards frais 1 grosse tomate fraîche 1 oignon rouge 150 g fromage Jarlsberg 1 œuf Préparation: 25 minutes Cuisson: 35 minutes Source : Dominique Bernier Préparation Faire griller les poivrons entiers au four à 4000F jusqu’à ce que la peau soit foncée tout le tour. Laisser refroidir et peler les poivrons Huiler et enfariner un moule à pain Tapisser le fond et les côtés du moule avec la pâte à tarte Placer le poivron rouge en lanières au fond du moule Ajouter les épinards hachés Couvrir de rondelles d’oignons rouges Placer le poivron jaune en lanières au-dessus puis les tranches de tomates Terminer avec le fromage râpé Couvrir d’une abaisse de pâte Badigeonner avec l’œuf battu avec un peu d’eau froide Cuire à 3500F, 35 minutes Laisser reposer 10 à 15 minutes avant de servir Peut être servi en entrée ou comme plat principal, chaud ou froid. Slide9:  Ingrédients 3 c. tab (45 ml) beurre ramolli ou margarine ½ tasse (125 ml) cassonade 1 œuf ½ tasse (125 ml) purée de citrouille ¼ c. thé ( 1 ml) vanille 1 ½ tasse (375 ml) farine au choix 1 c. thé (5 ml) de poudre à pâte 1/4 c. thé (1.25 ml) gingembre 1/8 c. thé (0.5ml) muscade 1/8 c. thé (0.5 ml) sel 1/4 c. thé (1.25 ml) cannelle 1/3 tasse (75 ml) dattes hachées Préparation Crémer le beurre avec la cassonade Ajouter l’œuf et la purée de citrouille Aromatiser avec la vanille Mélanger les ingrédients secs et les ajouter au premier mélange Ajouter les dattes hachées Abaisser la pâte jusqu’à ¼ pouce (6 mm) d’épaisseur Tailler de la forme désirée Déposer sur plaque graissée Cuire au four à 350o F pendant 10 à 15 minutes Ingrédients 2 kg (4 1/4 lbs) de chair de courge 1 oignon 2 poignées de riz Lait Muscade moulue 3 ou 4 oeufs Gruyère Huile végétale Préparation Faire revenir 1 oignon et 2 poignées de riz dans un peu d'huile végétale. Ajouter la courge coupée en dés et du lait pour couvrir. Faire cuire environ 25 minutes. Saler et poivrer. Ajouter un peu de muscade. Quand la courge est réduite en purée, ajouter 3 ou 4 œufs . Mettre dans un plat allant au four. Gratiner avec du gruyère râpé et des noisettes de beurre. C'est très léger au goût et bon le soir avec une salade verte. 3 t. de riz non cuit. ¼ de t. de flocon de persil 6c . à table de bouillon de poulet ou de bouillon de bœuf en poudre. 2 c. à thé de poudre d’oignon . ½ c. à thé de poudre d’ail. ¼ c à thé de thym. Mélanger le tout et ranger dans un contenant en plastique. Au moment d’utiliser suivre les instructions habituelles pour la cuisson du riz. Encore une fois, c’est beaucoup moins cher que les mélanges de l’épicerie. Gratin de courges Préparation : 15 min Cuisson : 40 min Portions : 6 Source : Recettes du Québec http://www.recettes.qc.ca Préparation : 20 minutes Cuisson : 10 à 15 minutes Portion : 2 douzaines Petit truc… Riz assaisonné Biscuits à la citrouille Slide10:  Le Groupe de simplicité volontaire de Québec y était! Afin de faire connaître notre vision du Bien commun, et les actions que nous faisons dans ce sens, nous avons proposé une activité toute particulière : une parade de mode avec les enfants présents. Nous avons ainsi démontré nos préoccupations et nos valeurs grâce aux gilets vendus par le groupe. Ces objets écologiques représentent, par leur provenance (achetés usagés dans des organismes communautaires) et leurs logos, le respect de l’environnement, la récupération et le recyclage, le soutien à l’économie sociale, la recherche de la justice et de l’équité, la volonté d’agir pour un avenir viable aux générations qui nous suivent, la recherche d’équilibre et de bien-être individuel et collectif, et plus encore. Chaque « mannequin » a reçu en cadeau le gilet qu’il ou qu’elle avait choisi de parader. Une belle activité ! Par Monique Côté Slide11:  Les Journées québécoises de la solidarité internationale Les Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI) sont l’événement majeur en solidarité internationale dans la région de Québec depuis déjà plusieurs années. Elles se déroulent du 10 au 20 novembre et finissent à leur paroxysme, par la Journée de la solidarité Nord-Sud, le dimanche 20 novembre, de 10h à 16h, au Musée de la Civilisation. On en est maintenant à la neuvième édition. Un monde sans pauvreté : Agissons! « En ce début de XXIe siècle, 1,2 milliard de personnes vivent dans la pauvreté extrême, la plupart étant des femmes. Plus de 50 000 personnes meurent chaque jour de causes liées à la pauvreté. Pourtant, ces drames pourraient être évités. La pauvreté s’explique par des causes politiques et non pas naturelles, et donc son éradication nécessite des actions politiques. En 2005, plusieurs pays ont lancé l’Action mondiale contre la pauvreté, une campagne internationale qui appelle les dirigeants du monde entier à respecter leurs engagements pour éliminer la pauvreté. La campagne québécoise Un monde sans pauvreté: Agissons! se joint aux campagnes canadienne et internationale et demande aux gouvernements des changements d’orientation urgents et concrets par: • L’amélioration substantielle de l’aide internationale; • Des règles commerciales justes et équitables; • L’annulation de la dette des pays pauvres et • La couverture des besoins dans les protections sociales. » Tiré de la programmation officielle des JQSI à Québec. Chaque année, Carrefour Tiers-monde répond à l’invitation de l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) et coordonne régionalement les JQSI. Plusieurs autres organismes y participent. Sans être inscrit dans la programmation officielle, le Comité Tiers-monde du Groupe de simplicité volontaire de Québec y participe en organisant le Salon simplicité volontaire et Tiers-monde qui se tiendra le mardi 15 novembre à 19h (souper dès 17h30) au restaurant le Commensal, 860 rue Saint-Jean, près du Carré d’Youville. Une table sera animée autour du thème des JQSI. Pour plus d’informations, pour pouvez contacter Carrefour Tiers-monde au 647-5853 ou visiter le site internet www.aqoci.qc.ca . Pour plus d’informations sur la campagne, visitez le www.unmondesanspauvrete.org et www.abolissonslapauvrete.ca Pour plus d’informations sur le Comité Tiers-monde ou sur le Salon simplicité volontaire et Tiers-monde, voyez l’article « Des nouvelles du Comité Tiers-monde… » dans ce même Simplement vôtre ou contacter l’auteur de cet article. Simon Paquette, resp. Comité Tiers-monde à simpaquette@yahoo.ca Par Simon Paquette Slide12:  En 1997 la télévision publique américaine PBS a présenté le documentaire de John de Graaf et Vivia Broe : Affluenza. La série a eu un tel succès que les 2 auteurs récidivèrent l’année suivante avec Escape forme Affluenza. Le premier documentaire parlait de l’affluenza, c'est-à-dire la rage de consommer et le second des moyens de se sortir de ce gouffre sans fin. Suite à de nombreuses demandes, John de Graaf a publié en 2001 un volume fait à partir de son documentaire. La version française a été publiée au Québec par les éditions Fides en 2004. Mais qu’est donc l’Affluenza? Le mot Affluenza est né de la contraction des mots anglais influenza, la grippe, et affluence, l’abondance . En effet, nous faisons face en Amérique du Nord à une grave maladie qui a pris des proportions épidémiques et qui n’est pas près de s’essouffler : la rage de consommer. La rage de consommer atteint la société américaine dans son ensemble. En plus de détruire les ressources de la planète, l’Affluenza amène la destruction des liens familiaux et sociaux. La rage de consommer contribue à marginaliser et à maintenir dans un sentiment de manque les Américains les plus pauvres. Le livre de De Graaf est divisé en trois parties distinctes. Dans un premier temps, il aborde les symptômes, dans un deuxième, les causes et en dernier le traitement. À lire absolument, surtout à quelques semaines de la période de Noël, période de surconsommation par excellence dans notre société. Pour réfléchir, voici quelques éléments tirés de « J’achète. » Placée dans des camions à ordures, la production annuelle de déchets solides des Etats-Unis pourrait former un convoi couvrant la moitié du chemin terre-lune. Il y a 2.5 fois plus de centres commerciaux aux Etats-Unis que d’écoles secondaires. Aux Etats-Unis, il y a 5 fois plus de gens qui déclarent faillite annuellement que de nouveaux diplômés universitaires. L’américain moyen possède 5 cartes de crédit. Près de 95 % des jeunes Américains déclarent que magasiner est leur loisir préféré. Suicide chez les jeunes aux États-Unis En 1950 : 4.5/100,000 En 1996 : 12/100.000 Et nous Québécois, sommes-nous si différents? En 1970… En 1970, le lave-vaisselle était un luxe, la très grande majorité des familles n’avaient qu’une seule voiture, une seule télé noir et blanc non câblée. Les téléphones avaient un cadran pour composer le numéro au lieu des boutons, le four micro-onde, le four grille-pain, les guichets automatiques, le paiement par carte de débit, l’ordinateur personnel, les jeux vidéos, le walkman, le discman, les lecteurs cd et DVD, le vidéo, le téléphone cellulaire, le taille-bordure et les vêtements griffés pour les jeunes n’existaient pas. Pourtant étions-nous plus malheureux? LB Slide13:  L’ABC de la simplicité volontaire Dominique Boisvert Écosociété, 2005. L’ABC de la simplicité volontaire est un tout petit livre de 158 p. mais au contenu des plus intéressant. Les courts textes faciles et rapides à lire sont remplis d’idées, de trucs, de conseils tous très pertinents. Dans les premiers chapitres, l’auteur nous fait découvrir la simplicité volontaire, ce qu’elle est, ce qu’elle n’est pas. Par la suite, il aborde des thèmes très concrets comme l’argent, le temps, l’environnement etc. La deuxième partie est consacrée aux ressources. Pour chaque thème abordé plusieurs références sont données tant au niveau des volumes que des sites Internet. Pour qui veut vivre la simplicité volontaire, le livre de Dominique Boisvert est un outil des plus valable, à conserver sous la main pour y référer régulièrement. Recherche de maîtrise sur la simplicité volontaire Par Monique Côté Comme nous avions annoncé dans le bulletin de mai 2005, une recherche de maîtrise sur la simplicité volontaire est en cours présentement. Cette étude sociographique vise à faire le portrait de la SV au Québec, après avoir présenté le sujet et son histoire. Il y a quelques temps, j’ai eu le plaisir de parcourir plusieurs régions du Québec et de rencontrer des personnes tout à fait sympathiques et intéressantes dans le cadre de ma recherche. Avec 23 entrevues en main présentement, j’ai là toute une richesse à compiler et à analyser. Je peux dire que des tendances fortes se dessinent à l’horizon. Les adeptes de la simplicité volontaire se démarquent par leur histoire, leurs valeurs et leur détermination à poursuivre un cheminement respectueux de la planète et de ses habitants, même s’ils avancent à contre-courant de la masse d’hyper-consommateurs. Cependant, plusieurs trouvent difficile d’être considérer comme des extra-terrestres. La motivation tient de leur certitude d’agir en respect de leurs valeurs et d’en retirer de nombreuses satisfactions. Toutes les personnes qui ont participé à la recherche irradiaient de bonheur dans la simplicité. Je remercie profondément ces compatriotes de la SV de Montréal, Longueuil, la Beauce, Kamouraska, Sherbrooke, Portneuf, Saguenay, et bien sur, la grande région de Québec. Je vous suis très reconnaissante. Malheureusement. un contretemps important me fait retarder la poursuite de l’écriture du mémoire mais je n’abandonnerai pas. Votre participation n’aura pas été vaine! MERCI!! Slide14:  Par Monique Côté À Noël, des cadeaux ou pas ? Nous sommes déjà arrivés à cette période luxuriante et frénétique qui s’étale aujourd’hui de la fin septembre à la fin janvier. Quatre longs mois durant lesquels nous sommes confrontés à une avalanche de publicité pour nous « aider » à dénicher les meilleurs cadeaux avant ou échanger les pires après le jour J. Avant même que l’Halloween ne soit passé à nos portes, une abondance de décorations de Noël de toutes sortes emplit les tablettes des chics magasins aubaines. Les géants se complaisent dans une escalade d’offres de crédit de plus en plus audacieuses. Bref, nous approchons de Noël ! Pour les personnes qui vivent à contre-courant de cette société de surconsommation, la question des cadeaux de Noël interroge. Certains adeptes ont choisi de ne rien donner ni vouloir recevoir pour eux et les membres de leur famille. D’autres ne peuvent envisager vivre cette période de réjouissance sans échanger des petits trésors. Enfin, j’ai constaté que souvent, l’ambiguïté règne. Je vous propose ma réflexion. L’histoire des échanges de cadeaux 2000 ans avant notre ère D’abord, un brin d’histoire non exhaustif mais intéressant. Selon un muséologue et écrivain français (Jean-Claude Baudot), le plus lointain aïeul identifiable du Père Noël est un dieu nommé ODIN qui a vécu au 2ème millénaire avant Jésus-Christ dans les pays du nord, l’actuelle Scandinavie. Selon la légende, il trônait majestueusement dans l’immensité céleste, accompagné de ses deux loups apprivoisés et il avait pour complices deux corbeaux qui venaient sur terre lui indiquer du bec les enfants sages. Durant les fêtes de Yule, au solstice d’hiver soit le 21 décembre, il descendait sur terre sur un cheval à 8 pattes et leur offraient des cadeaux. Du temps des romains Une autre tradition remonte aux temps anciens chez les Romains. Certains historiens disent que ce peuple célébrait la fête des Saturnales, en l’honneur de Saturne dieu de l’agriculture. Ces festivités se déroulaient au moment du solstice d’hiver et était suivies de la fête des Sigillaires, le nouvel An romain. C’est à cette occasion que les habitants s’échangeaient des cadeaux. Selon d’autres auteurs, l’origine étymologique du mot « étrennes » proviendrait du nom de la déesse Strenia, vénérée à Rome du Vème siècle avant J.C. au IVème siècle après. C’est en son honneur que les praticiens romains, tout au long des Saturnales c’est-à-dire en gros du 17 au 24 décembre, s’échangeaient autant des menus présents tel que du miel ou des friandises, que des bijoux ou des objets en or. Comme les fêtes romaines étaient célébrées dans tout l’empire, la tradition d’échanger des cadeaux à cette époque de l’année était devenu une habitude. Il semble que même les esclaves recevaient des cadeaux de leur maître. La naissance du Christ Avec la naissance du Christ, la tradition s’est modifiée. Les présents offerts par les Rois mages à l’occasion de la naissance du Sauveur a facilité l’entrée de la coutume dans la chrétienté. En effet, l’Église s’évertuait alors à combattre les croyances de la population enracinées en des dieux spécialisés. À l’époque, les gens croyaient que le Christ était né le 6 janvier. C’est le Pape Liberius qui a officiellement décrété le 25 décembre, Fête de la Nativité, dans le but de christianiser les importantes fêtes païennes célébrées à l’occasion du solstice. Au lieu des dieux, l’Église a nommé les saints, dont le très connu Saint-Nicolas. Cet évêque du IVe siècle devint le patron des enfants un peu partout en Europe. Il distribuait au premier jour de l’An des cadeaux grâce à sa générosité et la volonté de récompenser les enfants sages. Seul son nom changeait selon le pays. Cette coutume s’est poursuivie jusqu’au XIXe siècle et a traversé les océans avec les fondateurs de la Nouvelle-France. La fête de la Nativité et la tradition de s’échanger des cadeaux n’ont donc pas le même origine. Slide15:  Une fête devenue commerciale Dès 1860, le monde commercial s’est approprié cette fête. Le magasinage fut radicalement transformé : la publicité a été introduite dans les journaux, des étalages et des décorations très complexes remplis de jouets et de cadeaux sont apparus dans les vitrines. Les épiciers et les marchands attiraient la clientèle avec des cadeaux gratuits, les catalogues de vente par correspondance des magasins tels que Eaton, Simpson et Dupuis Frères ici, permettaient d’effectuer les emplettes de Noël à l’avance. En 1905, Eaton organisait la première parade du Père Noël dans les rues de Toronto. Le poids économique de ce personnage anodin est aujourd’hui considérable et son pouvoir dans l’imaginaire des enfants ne cesse de progresser, aidé par la multiplicité des moyens de communication. Même Poste Canada y joue un rôle important, qui ne connaît pas l’adresse mystérieuse HOH OHO! Un choix selon nos valeurs En ce début du XXIe siècle, nous sommes loin des festivités romaines ou du dieu ODIN, où la tradition du don ne revêtait pas la couleur matérialiste actuelle mais plutôt une offrande à un être protecteur, ce qui réfère aux croyances, ou une récompense, une valorisation de bons comportements. ce qui se rapporte aux valeurs. Croyance et valeurs font partie de la même famille. Le sociologue Weber a déjà postulé que : une croyance collective se forme lorsque son contenu fait l’objet d’une adhésion des individus. Un ensemble d’individus va y adhérer lorsqu’elle fait sens pour chacun d’eux. Et cette croyance est significative pour un individu s’il a des raisons fortes de l’accepter. Le même raisonnement s’applique aux valeurs. Une personne possède les facultés nécessaires pour porter des jugements sur les valeurs et les normes existantes, et elle adhère à celles qui répondent à ses raisons fortes d’y croire. La pression est forte du côté commercial, certes. Mais ne sommes-nous pas des êtres rationnels et intelligents? Dans la philosophie de la simplicité volontaire, la croyance ne va pas aux valeurs dominantes, aux valeurs matérialistes d’un monde exalté par la surabondance et la recherche continuelle du paraître. Les adeptes adhèrent plutôt à la vertu d’une consommation responsable. Vivre en fonction de ses propres valeurs est gage de bonheur. Il importe donc, en cette période, de réfléchir sur ce qui nous guide vraiment intérieurement. Si en respect d’une tradition religieuse ou d’une valeur profonde, vous voulez poser un geste particulier en cette période spécialement célébrée depuis des millénaires, il est important de respecter ce choix. Par contre, si de votre réflexion, il résulte que vous n’avez pas de raisons fortes d’agir en dehors du quotidien, vous devez aussi respecter ce choix. L’historique précédent nous démontre que de tous les temps, avant l’arrivée de Santa Clauss, les individus ont agi en fonction de leurs croyances et valeurs. Faisons de même. J’ajouterais que la réflexion doit se faire au sein de notre petite communauté familiale car il est important que tous les membres se sentent interpellés et respectés par la décision. Elle se portera mieux si elle est collective. Enfin, la valeur d’un cadeau dépend beaucoup plus du sens subjectif (moral ou sentimental) qui lui est accordé par la personne qui l’offre et celle que le reçoit qu’au signe de $ qui lui est apposé. Passez de belle fêtes en harmonie sur tout. De Saint-Nicolas à Santa Claus ou le Père Noël C’est en 1822, à New York que la transformation de Saint-Nicolas en Santa Claus s’est produite. Un pasteur nommé Clément Clarke Moore avait composé un poème pour ses enfants, intitulé : « Une visite de Saint-Nicolas le soir de Noël » où il décrivait le personnage non plus tel un évêque avec mitre et crosse mais en lutin jovial et dodu au nez rouge et à la barbe blanche. Lors de sa publication l’année suivante, le poème eut un retentissement considérable. Le Père Noël (Santa Clauss) était né. L’arrivée de ce nouveau personnage a permis à la fête de se dégager de l’emprise religieuse. Alors a commencé la distribution des cadeaux la même journée que la fête de la Nativité, à Noël. Slide16:  CD (disque compact) Il est possible d’emprunter des CD de musique dans les succursales du réseau de la bibliothèque de Québec. Le coût est de $1.25 par CD et ce pour une durée de 3 semaines. Voici un bon moyen de découvrir des artistes ou des styles de musique que vous ne connaissez pas. Par Louise Boulanger Lire pour moins cher. Il est possible d’acheter des livres usagés dans les bouquineries de livres d’occasion comme le Colisée du livre ou encore mieux dans une entreprise d’économie sociale comme la Libraire Trait-d’union. Les bibliothèques municipales élaguent régulièrement des documents. Elles les accumulent et font à l’occasion des ventes de livres. La bibliothèque de Québec a fait une telle vente il y a environ 2 ans. La patinoire du Pavillon de la jeunesse était couverte de tables remplies de livres et CD. Les livres sont vendus au kilo pour une fraction du prix habituel. Ces ventes sont généralement annoncées dans les journaux de quartier. Réutiliser un 2 litres de lait Couper au milieu le contenant de lait. La partie du bas pourra servir pour ranger les sos sous l’évier ou des clous et vices dans l’atelier. La partie du haut peu servir d’entonnoir. Une bouteille remplie d’eau et congelée pourra être placée dans la glacière lorsque vous allez en pique-nique. Réutiliser une barrière pour enfants Une vieille barrière pour enfants posée à plat sur la baignoire ou 2 chaises peuvent servir à faire sécher les chandails qui demandent à être séchés à plat. Ouvre pot Utiliser les bandes élastiques des brocolis ou les vieux gants de caoutchouc. Céréales Les enfants, influencés par la publicité, veulent manger des céréales de marques connues et souvent, refusent de manger des céréales de marque maison. Achetez à l’occasion une boîte de céréales de marque connue et conserver la boîte. Par la suite, achetez des céréales de marque maison et transvidez-la dans la boîte connue. On peut aussi transvider toutes les céréales dans des grands contenants en plastique prévus à cet effet. Piles Les piles AA de votre baladeur pour cassettes ou CD ne fonctionnent plus. Elles peuvent être réutilisées dans des appareils demandant moins d’énergie comme les cadrans. Dinde En décembre la dinde est souvent en promotion. C’est un excellent rapport qualité prix. Si vous avez un congélateur, en acheter quelques unes à l’avance. Les restes de dinde peuvent être utilisés dans beaucoup de recettes : riz au poulet, nouilles, sautés avec légumes, vol-au-vent, pâtés, etc. La carcasse peu être réutilisée pour faire du bouillon. Après avoir dégraissé, congeler le bouillon dans des bacs à glaçons. Lorsque congelé, transvider les glaçons obtenus dans des sacs à congélateur. Lorsqu’une recette demande une boîte de bouillon de poulet sortir 3 ou 4 cubes et décongeler au micro onde. Slide17:  Nous voguons allégrement vers la période des Fêtes. Ce bulletin, plus volumineux que les précédents, couvre toute la période de l’automne et le début de l’hiver. Le prochain sortira après le mois de janvier. C’est pourquoi nous vous offrons pour terminer, un poème pour Noël. Par Monique Côté La vie est un long chemin Parsemé de bien des surprises. Tantôt, elles sont souffles de brise, Tantôt, elles sont surtout chagrins. Même si des embûches peuvent ralentir notre route ; Ou des événements, nous propulser à toute vitesse, Notre amour demeure sans aucun doute Notre plus belle source de richesse. Quoiqu’il arrive de plus ou moins joyeux Savourons notre grande liberté, Louangeons ce qui nous est donné, Nous avons le choix d’être heureux! Vœux de Noël La recette est fort simple : Aux petits bonheurs quotidiens, Donnons la place qui leur revient. Aux rêves qui nous habitent, Consacrons temps et mérite. Aux épreuves qui nous accablent, Accordons une écoute affable. Aux êtres chers qui nous entourent Prodiguons beaucoup d’amour. Pour faire face à la musique Il suffit d’être authentique ! Croire en soi, accepter, pardonner, écouter, aider , aimer… Sont les mots tendres du cœur. Pour cette période de festivités et toute la nouvelle année Je vous souhaite de vivre mille petits bonheurs. Slide18:  -18- Coordonnées du GSVQ Pour de l’information additionnelle au sujet du Groupe de simplicité volontaire de Québec et de ses activités, vous pouvez prendre contact avec Renald Verret, président intérimaire, à symphony1@videotron.ca ou visiter notre site Internet au www.gsvq.org . Adresse postale : Groupe de simplicité volontaire de Québec 10 ½, rue St-Yves , Beauport Qc, G1E 4N9 Courriel : responsable@gsvq.org Comité du bulletin de nouvelles du GSVQ Le bulletin Simplement vôtre est préparé par un comité de bénévoles. Les membres de ce comité sont : Louise Boulanger, responsable Monique Côté, éditrice Alain Hébert, correcteur Si vous avez des questions, des commentaires ou désirez donner un coup de main à la réalisation de ce bulletin, n’hésitez pas à envoyer directement un courriel à Louise Boulanger à l’adresse courriel suivante : bobinette8@hotmail.com Réseau québécois pour la simplicité volontaire www.simplicitevolontaire.org Appel à tous, Le projet d’auto-cueillette d’arbres de Noël chez le très sympathique M. Paquet de l’Isle d’Orléans ne pourra pas avoir lieu cette année. Les propriétaires préfèrent laisser la nature se régénérer une année ou deux avant d’accueillir d’autres personnes sur leur terre. Si vous connaissez un paysan qui accepterait de participer, en permettant à d’aussi bonnes personnes que nous tous d’aller se bûcher un arbre sur ses terres, faites-nous le savoir à l’adresse du GSVQ. DES « MERCI » BIEN MÉRITÉS! Nous remercions chaleureusement Éco-Quartier de Limoilou et l’APEL, Lac St-Charles qui travaillent très fort pour la vente et la distribution de nos composteurs. Un partenariat des plus intéressants pour nous tous!

Add a comment

Related presentations

Related pages

Novembre - New album out late 2015

Novembre (English: November) is an Italian metal band, formed in 1990.
Read more

Novembre – Wikipedia

Novembre, Mai 2006 in Roncade; v.l. Carmelo Orlando, Massimiliano Pagliuso: Allgemeine Informationen: Genre(s) Gothic Metal: Gründung: 1990: Website: http ...
Read more

Novembre Magazine

Born in Lausanne (Switzerland) in 2010, Novembre Magazine takes an active role in reformulating the perceptions and experiences of its native country.
Read more

Novembre - Wikipedia

Novembre è l'undicesimo mese dell'anno secondo il calendario gregoriano ed il terzo ed ultimo mese dell'autunno nell'emisfero boreale, della primavera ...
Read more

NOVEMBRE | Listen and Stream Free Music, Albums, New ...

NOVEMBRE's profile including the latest music, albums, songs, music videos and more updates.
Read more

Novembre - Wikipedia, the free encyclopedia

Biography. Starting out in 1990 as an Italian death metal band (then called Catacomb), Novembre grew to develop a unique, atmospheric sound. Although most ...
Read more

Fabio Novembre

Architect and furniture designer's portfolio includes biography, blog, and press articles.
Read more

Novembre — Wikipédia

Novembre est le onzième mois des calendriers grégorien et julien. Ce mois dure 30 jours. Son nom est issu du latin "novem", qui signifie neuf car il ...
Read more

Giusy Ferreri - Novembre - YouTube

Music video by Giusy Ferreri performing Novembre. YouTube view counts pre-VEVO: 40,289 (C) 2008 SONY BMG MUSIC ENTERTAINMENT (Italy) S.p.A.
Read more

Novembre Communication

Novembre Communication, Strasbourg, Paris, Lyon, agence conseil en stratégies de communication intégrées : pub, activation et promo des ventes, digital ...
Read more