Marseille 2009 Attachement

50 %
50 %
Information about Marseille 2009 Attachement
Health & Medicine

Published on March 13, 2009

Author: guest9149cb

Source: slideshare.net

Description

attachement, médecine générale, bébé, enfant, séparation, angoisse.

Pourquoi les bébés pleurent-ils ? Intér êt de la théorie de l’Attachement en pratique clinique. Dr Eric Camus, HENNEBONT [email_address] www.slideshare.net/Ericcamus/

Dr Eric Camus, HENNEBONT

[email_address]

www.slideshare.net/Ericcamus/

Le besoin de Base de Sécurité Conservation de l’es pèce. La recherche d’un équilibre pour aller à la découverte du monde.

Conservation de l’es pèce.

La recherche d’un équilibre pour aller à la découverte du monde.

Les comportements d’attachement : Les pleurs Les sourires Sucer Suivre du regard Agrippement Proximité physique Plaisir dans l’interaction, calinité…

Les pleurs

Les sourires

Sucer

Suivre du regard

Agrippement

Proximité physique

Plaisir dans l’interaction, calinité…

 

Les réactions de l’enfant à la séparation Protestation Désespoir ° déplacement de l’hostilité = re-direction - colère et attachement - puis attitude indifférente Phase de détachement absence d’intér êt Puis préoccupations anxieuses Opposition soudaine et immotivée

Protestation

Désespoir

° déplacement de l’hostilité = re-direction

- colère et attachement

- puis attitude indifférente

Phase de détachement

absence d’intér êt

Puis préoccupations anxieuses

Opposition soudaine et immotivée

Stratégies d’Attachement Dépendent de l’attente de l’enfant. Parfois inhibition du système d’attachement et focalisation sur l’environnement. dosage cortisol salivaire absence de décélération du rythme cardiaque Conséquences sur le développement : vocabulaire plus riche Joue pus avec l’examinateur Plus de compréhension des phénomènes de cause à effet.

Dépendent de l’attente de l’enfant.

Parfois inhibition du système d’attachement et focalisation sur l’environnement.

dosage cortisol salivaire

absence de décélération du rythme cardiaque

Conséquences sur le développement :

vocabulaire plus riche

Joue pus avec l’examinateur

Plus de compréhension des phénomènes de cause à effet.

La Situation étrange de Marie Ainsworth Le comportement au cours des retrouvailles / style d’attachement. Permet de voir s’il attend du réconfort. Corrélation avec les observations au domicile

Le comportement au cours des retrouvailles / style d’attachement.

Permet de voir s’il attend du réconfort.

Corrélation avec les observations au domicile

 

Type A = Anxieux-évitant Environ 25% des enfants Intér êt constant pour l’environnement Au retour de la mère pas de manifestation, quelques regards occasionnels. Si dans les bras, ne résiste pas et absence de volonté de maintenir le contact. Au domicile des parents : - Suit le plus sa mère, maintient du contact - manifeste du mécontentement si tentatives de le poser. - incapacité à s’intéresser à l’environnement physique. (fréquence cardiaque reste élevée, Spangler et Grossman 1993)

Environ 25% des enfants

Intér êt constant pour l’environnement

Au retour de la mère pas de manifestation, quelques regards occasionnels.

Si dans les bras, ne résiste pas et absence de volonté de maintenir le contact.

Au domicile des parents :

- Suit le plus sa mère, maintient du contact

- manifeste du mécontentement si tentatives de le poser.

- incapacité à s’intéresser à l’environnement physique.

(fréquence cardiaque reste élevée, Spangler et Grossman 1993)

Type B = Secure 66% des enfants L’enfant regarde sa mère partir et arr ête de jouer. Première réaction : aller la chercher Persiste à vouloir retrouver sa mère Quand elle revient, se précipite vers elle Se rassure et reprend le jeu. Retrouvailles : peu de comportements de résistance, ne durent pas. Au domicile comportement assez semblable Sécure ≠ indifférent

66% des enfants

L’enfant regarde sa mère partir et arr ête de jouer.

Première réaction : aller la chercher

Persiste à vouloir retrouver sa mère

Quand elle revient, se précipite vers elle

Se rassure et reprend le jeu.

Retrouvailles : peu de comportements de résistance, ne durent pas.

Au domicile comportement assez semblable

Sécure ≠ indifférent

Type C = Anxieux-Ambivalent ou Résistant 10% des enfants Ambivalence : recherche de contact et résistance Quand le parent le prend dans les bras, l’enfant veut descendre et quand il va le poser ne veut pas l’ être. Se remet difficilement de l’angoisse de séparation Certains détresse passive Comportements de détresse retrouvés à la maison, pleurs plus fréquents et plus longs.

10% des enfants

Ambivalence : recherche de contact et résistance

Quand le parent le prend dans les bras, l’enfant veut descendre et quand il va le poser ne veut pas l’ être.

Se remet difficilement de l’angoisse de séparation

Certains détresse passive

Comportements de détresse retrouvés à la maison, pleurs plus fréquents et plus longs.

Type D = désorganisé-désorienté L’enfant suit du regard le départ de la mère et recommence à jouer Quand elle revient puis repart : il l’appelle. Quand elle revient il s’approche et s’arr ête à distance pour s’en éloigner et retourner jouer. Comportement d’approche et d’évitement = incohérent

L’enfant suit du regard le départ de la mère et recommence à jouer

Quand elle revient puis repart : il l’appelle.

Quand elle revient il s’approche et s’arr ête à distance pour s’en éloigner et retourner jouer.

Comportement d’approche et d’évitement = incohérent

 

vérifications Test-retest Pas de différences entre les enfants gardés en cr èche et les autres. Fréquence cardiaque. Cortisol salivaire.

Test-retest

Pas de différences entre les enfants gardés en cr èche et les autres.

Fréquence cardiaque.

Cortisol salivaire.

Pour la clinique S’enquérir du comportement de l’enfant au moment des séparations (différents modes de garde). Les comportements de contrôle de la part du parent. Conditionne le sommeil. Les situations de maladies somatiques à répétition…

S’enquérir du comportement de l’enfant au moment des séparations (différents modes de garde).

Les comportements de contrôle de la part du parent.

Conditionne le sommeil.

Les situations de maladies somatiques à répétition…

Bibliographie Bowlby J. Attachement et perte PUF, Paris. Miljkovitch R. L’attachement au cours de la vie, PUF, Paris, 2001. Guedeney N. et coll L’attachement, concepts et applications Masson, Paris, 2002.

Bowlby J. Attachement et perte PUF, Paris.

Miljkovitch R. L’attachement au cours de la vie, PUF, Paris, 2001.

Guedeney N. et coll L’attachement, concepts et applications Masson, Paris, 2002.

Add a comment

Related presentations

Related pages

UEFA EURO 2016 - Pays hôte - Marseille, le ... - fr.uefa.com

Ambassadeurs de l'UEFA EURO 2016 pour Marseille : ... témoignant de l’attachement viscéral des ... de la victoire de 1993 puis entraineur de 2009 à ...
Read more

Marseille — Wikipédia

Marseille: En haut, basilique ... 1987 [31] et le 7 janvier 2009 on a mesuré plus ... de chacune et l’attachement puissant de certaines de ces ...
Read more

Jumping International de Marseille | Marseille

Pour sa deuxième édition, le grand Jumping international de Marseille promet du grand spectacle! Déjà 20 des meilleurs cavaliers mondiaux ont confirmé ...
Read more

Vendredi 5 juin 2009 La Ville de Marseille accueille l ...

Vendredi 5 juin 2009 La Ville de Marseille accueille l’Orangina Beach Rugby Richard MIRON Adjoint au Maire délégué au Sport, aux Equipements Sportifs
Read more

[107web] » Élection Cmcas : les résultats

Les agents des IEG ont élu leurs représentants au Conseil d’Administration de la Cmcas Marseille. ... de 2009 sur une base ... attachement aux ...
Read more

Pour mes collègues psychologues de l’enfance et de l ...

Voici Le Programme et les Modalités d'Inscription à " La 18ème Journée Annuelle de la Petite Enfance à l'Adolescence " Marseille Parc Chanot - Palais ...
Read more

Michelis : Histoires de l'attachement | Facebook

Michelis : Histoires de l'attachement. 102 likes. Bonjour, je suis madame Lolio-Darmon Gisèle, Membre de la CLCV Michelis et Environs dans le 11ème...
Read more