Lutte pour les droits civiques en photos

50 %
50 %
Information about Lutte pour les droits civiques en photos
Education

Published on November 22, 2008

Author: bricabraque

Source: authorstream.com

Slide 1: * 1954 : avec l’arrêt « Brown contre le Bureau de l’éducation » (vs Board of education), la Cour suprême déclare que la ségrégation dans les écoles est anticonstitutionnelle. George E.C. Hayes, à gauche, Thurgood Marshall, au centre, et James M. Nabrit, les avocats qui ont mené le combat devant la Cour Suprême afin d’abolir la ségrégation dans les écoles publiques. Ils descendent les marches de cette Cour suprême à Washington, le 17 mai 1954. Ce même jour, à l’unanimité des 9 voix, la Cour suprême donne raison à la NAACP en déclarant illégale la doctrine “séparés mais égaux” qui avait justifié la ségrégation légale. Slide 2: * 1955 : le 1er décembre, une militante de la NAACP, Rosa Parks, est arrêtée à Montgomery (Alabama), parce qu’elle a refusé de laisser sa place à un Blanc dans un bus. Rosa Parks se faisant prendre les empreintes digitales après son arrestation, Montgomery, 22 février 1956. Dans beaucoup de ville du sud, la majorité des voyageurs des bus publics sont des noirs, on les oblige pourtant à s’asseoir à l’arrière et ils doivent à la demande céder leurs sièges à des blancs. Le premier décembre 1955, Rosa Parks, une couturière, militante de la NAACP, refuse de céder sa place à un blanc. Elle est arrêtée. Slide 3: Le 5 décembre, la grande majorité des citoyens noirs de Montgomery décide de participer au boycott des bus, lancé par le Women’s Political Council et la NAACP. Femme boycottant les bus de Montgomery, décembre 1955. Le 5 décembre, 95% des usagers noirs des bus publics de la ville refusent de les emprunter. Ce même jour, les initiateurs du boycott fondent la Montgomery Improvment Association et élisent pour le présider un pasteur âgé de 26 ans, Martin Luther King. Un boycott illimité est décidé. De nombreux noirs sont licenciés à cause de leur participation au boycott. Slide 4: L’engagement non violent de Martin Luther King doit bien sûr à l’enseignement de la Bible et à sa foi chrétienne, mais aussi aux idées de Gandhi. Agir directement, mais sans violence devient la stratégie directrice du mouvement pour les droits civiques. De toutes les manifestations, sit-ins, le doctor King se fait arrêter et emprisonner à de nombreuses reprises par les autorités. Slide 5: 1956 : en février, Autherine Lucy, première étudiante noire a être admise à l’université de l’Alabama, est obligée de quitter l’université après des jours d’émeutes provoquées par des étudiants blancs. L’université d’Alabama refuse d’admettre des étudiants noirs. En février 1956, les avocats du comité de défense juridique de la NAACP, Thurgood Marshall (au centre de la photo) et Arthur Shore (à droite), obtiennent un arrêt du tribunal obligeant l’université de l’Alabama à admettre Autherine Lucy (à gauche). Mais elle doit rapidement renoncer à suivre les cours après l’intrusion de centaines de blancs vociférant “lynchez la négresse”. Slide 6: * Le 11 juin 1957, Martin Luther King devient le chef de la Southern Christian Leadership Conference (SCLC). MLK posant dans son bureau, sur le mur du fond est accroché un portrait de Gandhi, source d’inspiration constante pour King. En février 1957, à la Nouvelle Orléans, Martin Luther King, Ralph Abernathy, T. J. Jemison fondent la Southern Christian Leadership Conference. King en est élu président en octobre. Slide 7: * En septembre 1957, 9 élèves noirs voulant s’inscrire au lycée de Little Rock (Arkansas) sont empêchés, pendant des semaines, d’y pénétrer. Ils sont finalement escortés par la Garde nationale fédérale. Elizabeth Eckford devant le lycée de Little Rock, le 4 septembre 1957. En 1997, dans un discours en hommage aux « neuf de Little Rock », le président Bill Clinton, tint les propos suivants : « Il y a quarante ans, une image a serré le cœur et troublé la conscience de notre nation, une image si puissante que la plupart de ceux qui l’ont vue alors s’en souviennent encore. Une jeune fille de 15 ans, habillée d’une robe fraîche noire et blanche, avec seulement un cahier, entourée par des tas de gens, garçons et filles, hommes et femmes, soldats et policiers. Elle garde la tête haute, regarde droit devant elle. Et elle est seule, complètement seule. Elle fut rejetée par des gens qui avaient peur du changement, qui agissaient par ignorance et qui haïssaient tout simplement ce qu’ils ne pouvaient pas comprendre. L’Amérique la vit, assiégée et livrée aux sarcasmes à cause simplement de la couleur de sa peau, et cette image nous troubla au plus profond de nous même ». Slide 8: Les neuf élèves de Little Rock sont escortés par la garde nationale fédérale. Slide 9: 1960 : en février, une vague de sit-ins pour protester contre la ségrégation dans les cafétérias commence après que 4 étudiants noirs ont demandé à être servis dans la cafétéria de Woolworth, réservée aux Blancs, à Greensboro (Caroline du nord). Le 1er février 1960, quatre étudiants noirs entament une manifestation non violente contre la ségrégation régnant dans la cafétéria du magasin Woolworth de Greensboro. En quelques jours, des centaines d’étudiants prennent part à des sit-ins, qui gagnent bientôt de nombreuses villes du sud. De nombreux étudiants et des professeurs sont renvoyés par les administrations des universités, mais ils obtiennent finalement satisfaction, puisque la ségrégation est abolie dans le magasin Woolworth de Greensboro à l’été 1960. Slide 10: Malgré la non-violence des manifestations, les participants aux sit-ins sont souvent attaqués par des Blancs en colère. D’ailleurs de jeunes blancs, hostiles à la déségrégation occupent les comptoirs de nombreux magasins pour empêcher les sit-ins.

Add a comment

Related presentations