Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde

60 %
40 %
Information about Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde
Spiritual

Published on May 25, 2014

Author: noor_book

Source: slideshare.net

Description

- Pourauoi Dieu Tout-puissant a-t-Il créé cet univers?
- N’est-ce pas pour un grand objet que Dieu nous a crees?
- Lousque l’homme ouvre un commerce, n’est- ce pas por faire des bénéfices?
- Alors, pour quel bénéfice suprême Dieu a-t-Il créé cet univers?
- Toute action de l’homme vise un objectif. Alors, Pour quol objectif Dieu Tout-puissant nous a-t-Il créés?
Dans ce livre scientifique, Vous trouverez une explication complète de ces rèqlités que nous expose et soutrent ce grand Humaniste Mohammad Amin Sheikho l’Auteur

Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde Un Dialogue Entre Le Grand Erudit Et Humaniste Mohammad Amin Sheikho Et Le Philosophe Du Vingtième Siècle Sir John Godolphin Bennett Par: Le révérend érudit et éminent humaniste Mohammad Amin Sheikho (Qu’Allah sanctifie son âme) §§§§§ Revu et présenté par le Chercheur et Penseur Prof. A. K. John dit Al-Dayrani Chercheur et penseur islamique §§§§§ Traduit de l'anglais par Amidou Molouh Mfopit Enseignant des Instituts d'Enseignement Supérieur §§§§§ Revu par Dr Ibrahim Moubarak Mbombo Najâchy Président du Programme Islamique pour l'Assistance Humanitaire (PIAH) Published by Amin-sheikho.com Copyright © amin-sheikho.com All Rights Reserved §§§§§ Nos sites web

www.rchss.com info@rchss.com www.amin-sheikho.com info@amin-sheikho.com

Contents Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde....................... 1 Contents .......................................................................................... 4 Avant-propos................................................................................... 7 Extraits des Mémoires de Sir John Godolphin Bennett .............. 8 Préface de Dr. Moustapha Mahmoud........................................ 10 Préface de Prof. Dr. Mohammad Kamal Abdoul-Aziz............. 14 Préface de Prof. A. K. John Al-Dayrani.................................... 17 Qu’est-ce que l’Esprit? Qu’est-ce que l’Âme? Qu’est-ce que la Réflexion? Qu’est-ce que la Raison?............................................ 21 L’histoire du Grand Erudit et Eminent Humaniste Mohammad Amin Sheikho............................................................................ 22 John G. Bennett 1896-1974....................................................... 23 L’Auteur Adrian Gilbert dit dans son préface du livre de Sir John Bennett, « voyages dans les pays islamiques »: ............... 24 Rencontre de Sir John G. Bennett avec L’Erudit Mohammad A. Sheikho...................................................................................... 26 Extrait du livre « Voyages dans les pays islamiques » - John G. Bennett ...................................................................................... 30 L’esprit................................................................................... 31 Le Centre de l’Esprit.............................................................. 39 L’Âme.................................................................................... 41 La Raison et la Réflexion ...................................................... 45 La fonction du corps.................................................................. 53 La justice divine............................................................................ 54 Fin de la première rencontre...................................................... 55

Extrait du livre « voyages dans les pays islamiques » - J.G. Bennett ...................................................................................... 56 Extrait du livre « Voyages dans les pays islamiques » - John G. Bennett ...................................................................................... 74 Miracle du Vingtième Siècle ........................................................ 79 Les Origines des Eaux de Sources Dans le Monde................... 80 Tarissement international des grandes rivières durant les temps modernes..................................................................................... 106 Le Tarissement Mondial et récent des Principales Rivières ... 107 La Raison Directe de la Sécheresse des Rivières.................... 109 Les Rivières Provenant de l’eau de pluie................................ 111 Les Réservoirs ravitailleurs des rivières de pluie.................... 114 Phénomène Étonnant et Preuve Effroyable............................. 115 Les passages souterrains des eaux polaires............................. 116 Aperçu sur la vie de l’Eminent Savant Mohammad Amin Sheikho ..................................................................................................... 118 Son Honorable Naissance........................................................ 119 Sa jeunesse et un aperçu sur ses œuvres ................................. 120 L’étape de la guidance et de l’invitation à Allah .................... 122 Aperçu sur son invitation à Allah, sa révélation et sa grande guidance .................................................................................. 123 Sa mort .................................................................................... 125 Aperçu sur la vie du chercheur et savant islamique Prof. A. K John Al-Dayrani...................................................................... 126 Morceaux choisis des sciences de l’Eminent Savant Mohammad Amin Sheikho ............................................................................. 130 Une Goutte dans l’Océan ........................................................ 138

La Note........................................................................................ 139

Avant-propos Louange à Dieu, le Seigneur des univers, paix et bénédiction sur le maître des prophètes Mohammad. Les messagers sont envoyés par le Tout Puissant comme miséricorde et lampe éclairante pour les mondes. Ils sont envoyés pour apporter le bonheur à l’humanité et nous porter au stade de la réflexion, du pouvoir et de la foi, de la tolérance, de l’affection, de l’intimité, de la fraternité et de l’abnégation, et vers un monde de perfection, du dévouement et de nobles caractères. Ceux qui les suivent et cherchent leur éclairage, auront un cœur pur. Allah a doté l'homme de la réflexion qui est une fonction importante, et Il a placé les signes de l'univers devant lui comme un livre ouvert afin qu'il l'observe en tout lieu où il se trouve et croie en son Seigneur. Si l'homme jette un regard sur lui-même pour voir comment il a été créé à partir d'une goutte de sperme et s'est formé dans la matrice, afin de sortir dans ce monde en parfait état avec ses organes complets liés les uns aux autres; s'il pense à la mort (une fin inévitable), s'il médite sur son origine: une goute d'eau (sperme) et à sa fin (la mort), alors, ces deux étapes entrainent sa méditation et sa sincérité vers lâ ilâha illa Allah (point de divinité en dehors de Dieu, le Créateur). "Si tu ne réfléchis pas, tu ne seras point guidé."

Extraits des Mémoires de Sir John Godolphin Bennett D’après son livre « Voyages dans les pays islamiques », A propos du Grand Erudit et Eminent Humaniste Mohammad Amin Sheikho _ « Chaque fois que j’écoute les explications de Amin Bey(1) sur le travail spirituel, je suis émerveillé ; il est un véritable maître. Non seulement il a atteint cette réalité pour lui-même, mais aussi il peut montrer aux autres le chemin et leur donner la force et le courage de le suivre. » _ « Plus je le vois et je découvre ses travaux, plus je suis convaincu qu’il est véritablement un saint et que ses interprétations du Coran sont inspirées par le Très Haut» _ « Ainsi, la rencontre avec lui a été à plus d’un titre pour moi une leçon. J’ai compris ce qu’est la dévotion de tout cœur au travail, et j’ai vu la noblesse de caractère et une immense force d’attirer et de maintenir l’amour et la foi des autres. »

_ « Aujourd’hui, nous avons commencé par vérifier certains points à propos desquels je n’écrirai, au-delà de dire que je n'ai aucun doute que Amin Sheikho a atteint un certain niveau de travail spirituel que je n’ai rencontré auparavant. » _ « J'ai mentionné plus tôt que son intégrité est un problème, car s’il était un homme ordinaire – quelle que soit sa connaissance – je n’aurais même pas pris la peine de passer des heures à discuter sur la théologie, mais Amin Sheikho n’est pas un homme ordinaire. Il est un saint et il a des pouvoirs supranormaux d’un saint. L’on doit donc l’accepter comme tel et chercher à le comprendre. » _ « C’est un homme totalement hors du commun, toute personne qui l’aura connu autant que moi pourra probablement douter de la réalité ces impulsions de foi, espérance et amour qu’il possède. » ____John G. Bennett

Préface de Dr. Moustapha Mahmoud Dans l’introduction de mon livre Un voyage dans le monde d’Allah, j’ai mentionné que la religion a une réalité essentielle qui est comparable à l’ancien amour que nous portions à l’arrivée dans ce monde. Je fais référence à la nostalgie permanente que nous avons au cœur pour notre demeure originelle, et la soif spirituelle qui engloutit nos sentiments avec empressement vers la source d’où nous provenons. Ce désir insatiable est voilé et dissimulé par les malheurs, les occupations et les désirs de ce bas monde. Je n’écrivais cela que par ma propre perception sans avoir des preuves édifiantes, mais après avoir vu ce grand livre et ce fameux dialogue scientifique et philosophique qui eut lieu entre Sir John Bennett et le savant Mohammad Amin Sheikho, j’ai été certain que ce que je ressentais dans mon fort intérieur était un fait avéré de par cette preuve merveilleuse et logique apportée par le savant Sheikho. Cet esprit humain a donné naissance à quelque chose de grand (la confiance), dont les cieux, la terre et les montagnes ont eu peur et ont refusé de porter. Cela eut lieu avant notre venue sur cette terre qui est comme une école qui a été préparée par Allah pour l’enseignement du succès et du grand salut. En vérité, ce que le Savant a exposé à Sir John Bennett au cours de ce dialogue est exactement ce que j’ai recherché durant ma vie, en

parcourant les écrits de tous les philosophes: Grecques, Romains, Musulmans et Occidentaux. J’ai réalisé qu'aucun d’entre eux ne pouvait s’approcher de la vérité de la recherche du Savant ou bien expliquer la différence entre l’esprit et l’âme, la réflexion et la raison…, au point où j’ai perçu la réalité parfaite dans ce livre grâce auquel tous les problèmes m’ont été élucidés comme ils l’ont été à Sir John Bennett avant moi. En effet, le Savant Mohammad Amin Sheikho met l’accent sur l’esprit et se sent concerné par cela parce que le saint Coran le souligne avec intérêt. Tous les signes du Coran s’adressent à l’esprit, lui donnent des instructions et le guide sur le chemin droit afin qu’il se abaisse et se rapproche d’Allah. Ainsi, le Saint Coran en entier s’adresse à l’esprit humain. Beaucoup de gens s’intéressent à tout: ils s’occupent à bâtir des immeubles, s’acheter des vêtements, manger et boire. Il n’y a pas un seul domaine où Ils ne manifestent leurs intérêts ; tout cela n’ayant rapport qu’avec le corps matériel périssable qui finira poussière. Mais en ce qui concerne l’esprit, ils n’en savent rien. Ils s’occupent de l’écorce en oubliant la véritable moelle éternelle et restent totalement aveuglés. Ils ne goûtent rien de l’amour divin et se privent de la prosternation devant Allah le Tout Puissant pour être proche de Lui. Sans le Livre d’Allah le Tout Puissant, nous manquons la réalité, la sagesse et la noblesse. Nous nous cramponnons plus sur les choses éphémères et périssables afin de satisfaire les plaisirs du corps. Dans Ses signes, notre Seigneur indique que ce corps se séparera un jour de l’esprit et finira dans la terre d’où il a été créé, et d’ailleurs, il portera témoignage contre cet esprit le jour du jugement dernier quand il refusera ses actes.: « A la longue, quand ils y seront (dans le feu), leur ouïe, leurs yeux et leurs peaux témoigneront contre eux de ce qu'ils œuvraient. » (Sourate 41, V20). Certaines personnes ne pensaient pas qu’un jour leurs ouïes, vues, peaux, mains et pieds témoigneraient contre eux.

Ils pensaient plutôt qu’Allah l’ Tout Puissant était loin d’eux et ne pouvait pas savoir ce à quoi s’occupaient leurs esprits. C’est cette croyance erronée qui les a entraînés dans la corruption et puis à leur destruction. Comment pourraient-ils avoir de connaissance alors qu’eux-mêmes ne se connaissent pas, et que leur préoccupation majeure dans la vie présente n’était rien d’autre que leurs corps? Ainsi, tu trouveras la parole de l’Eminent Sheikho – qui est un des réformateurs et avertisseurs – étonnantes et étranges si tu ne te connais pas. Qui es-tu? Où étais-tu avant d’arriver dans ce monde? Pourquoi es-tu venu? Où iras-tu après la mort, lorsque ton esprit quittera ton corps? Mais le plus important est de voir que le Savant Sheikho attire notre attention sur l’eau que nous buvons, les origines de ces immenses sources telles que celles du Nil et autres petites et grandes rivières de la planète. J’ai été stupéfait lorsque je lis l’évidence scientifique qui démontre que le pôle Nord et le pôle Sud sont les sources de ces eaux. Qu’elle est immense cette découverte scientifique dans laquelle l’Erudit Mohammad Amin Sheikho devance tous les géologues et astronomes, malgré leurs réalisations en matière de progrès scientifiques de nos jours! Combien était-il proche d’Allah le Tout Puissant, au point qu’il comprît et maîtrisât ces passages par lesquels l’eau coule constamment, et dans un ordre strict, pour se retrouver dans nos verres et coupes, et sans laquelle nous ne pouvons vivre. En fait, voila ce qui m’amène à dire sincèrement que le savant Mohammad Amin Sheikho est un homme qui a reçu l’inspiration de notre Créateur et que sa science provient directement d’Allah. Dieu dit: « …soyez sous la lumière d’Allah, et Allah vous enseignera… » (Sourate 2, V282) Ce noble verset s’est manifesté véritablement en cet homme au point où il bouleverse les pensées par ses explications des

questions complexes, surtout celles posées par les occidentaux à propos des préceptes de l’islam et sa situation de tous les jours. Ces règles leur posent des problèmes, comme le cas du voile, du divorce et de la polygamie. Il y a également ses démonstrations scientifiques détaillées des sept cieux ainsi que les six jours mentionnés dans le Saint Coran. Ainsi, nous lui devons cette science, car il a déchargé de nos épaules le poids des soucis de toutes les situations qui nous paraissaient embarrassantes et difficiles à résoudre. ___ Dr Moustapha Mahmoud Le Caire 29/01/2000

Préface de Prof. Dr. Mohammad Kamal Abdoul-Aziz Professeur à la faculté de médecine, Université d’Al-Azhar au Caire Louange à Dieu, Seigneur des mondes qui a créé et a bien équilibré, estimé et guidé. Que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur le maître des messagers qui a été envoyé comme miséricorde pour toute l’humanité. La maison d’édition Nour Al-Bachir nous enrichit toujours de formidables publications. Chaque fois que nous finissons d’inspecter un résultat de leur précieuse recherche scientifique, nous somme face à un autre qui défie ses prédécesseurs, un nouveau témoignage contre cet âge où le matérialisme l'emporte sur la spiritualité et où les gens ne sont prêts qu’à croire au matériels tangibles, visibles ou bien aux phénomènes audibles. La maison d’édition Nour Al-Bachir n’a pas été créée pour recueillir des informations çà et là en vue de les assembler sur les papiers et brochures, mais c’est plutôt une maison de recherche et de rénovation, car elle est toujours en quête de ce qui est nouveau et précieux, tout en adoptant et promouvant les études scientifiques islamiques qui rendent service à cette religion. Ce livre est inondé de recherches scientifiques inédites, non abordées par de nombreux scientifiques, et couvertes seulement de manière superficielle par de nombreux chercheurs sans contemplation ni étude approfondie. Au début de ce livre il y a une recherche sur l’essence de l’esprit, de l’âme, de la raison et de la réflexion. Par le passé, ces sujets ont véritablement bouleversé les pensées. Le second segment de recherche dans ce livre clarifie la méthode par laquelle le Saint Coran agence et dirige les lois de la vie, la façon d’équilibrer les affaires entre les membres de l’humanité, qu’ils soient vertueux ou non, croyants ou mécréants, forts ou faibles.

La troisième et plus miraculeuse recherche est celle qui mène des investigations sur les sources de l’un des secrets de la vie: l’eau, à partir de laquelle Allah créa tout être vivant. Allah dit: « …Nous avons créé tout être vivant à partir de l’eau … » (Sourate 21, V30) Il existe un grand flux intarissable et un cycle inépuisable de l’eau. Cela a été créé par la Puissance d’Allah et non par hasard. Si les lettres de l’alphabet étaient mises dans une boite, puis mélangées, est-il rationnel de croire qu’elles puissent elles-mêmes se combiner pour forme un chapitre de prose ou un poème courant?! Toute considération raisonnable et pertinente du cycle de l’eau dans la nature montrera sûrement que le monde moderne, en dépit du développement technologique qu’il a réalisé, et qui s'est propagé à travers les continents et a créé des gènes dans les industries et laboratoires d’expériences, ce monde se trouve toujours impuissant et faible devant l’Omnipotence du Tout- Puissant Créateur. La maison d’édition Nour Al-Bachir, a été honorée et a eu le privilège de publier la recherche de l’Eminent Erudit et Grand Maître, le Savant inspiré Mohammad Amin Sheikho qui a clarifié et révélé la plupart des secrets et sagesses relatifs aux multiples questions islamiques. Ses explications et démonstrations ont un effet considérable sur l’attraction des esprits vers le champ de la croyance sincère, l’affermissement et l’augmentation continue de la foi de ceux qui croient, et le balayage du doute chez ceux dont les cœurs sont malades. Il a rendu des jugements décisifs dans la plupart des sujets, comme la ventouse et la sagesse cachée dans la purification de l’animal avant son abattage par la mention du nom d’Allah à voix haute. En ce qui concerne le livre « Les écoles supérieures pour la Lumière de Dieu », il constitue un élan dans le monde de transparence et des spiritualités islamiques qui atteignent le cœur, car elles prennent source dans le cœur. Qu’Allah le récompense et

honore son rang, lui accorde le Paradis de par ses services rendus à la religion. Les commentaires du grand maître – Prof. A. K. John Alias Al- Dayrani – introduisent la recherche du Grand Savant Mohammad Amin Sheikho, confirmant le flux de lumière de la science à travers les réflexions et explications contenues dans la plupart de ses recherches, et indubitablement, il a obtenu une portion de cet éclat lumineux et béni. Nos remerciements à la maison d’Editions Nour Al-Bachir pour ses efforts pénibles, pour cette abondante science et pour leur recherche perpétuelle… Qu’Allah accorde une meilleure récompense à ceux qui se sont investis dans cette science. Allah Seul est notre objectif et nous suivons son chemin. ___Prof. Dr. Mohammad Kamal Abdoul-Aziz

Préface de Prof. A. K. John Al-Dayrani Vérificateur et Editeur des livres de l’Eminent Humaniste M. A. Sheikho (que son âme soit sanctifiée par Allah) Lorsque les gens recherchent la vérité et veulent connaître la réalité actuelle de cette vie – pas celle imaginée -, que doivent-ils faire? Doivent-ils voyager dans l’espace ou bien explorer les profondeurs de la terre? S’ils le faisaient, pourraient-ils penser qu’ils eussent atteint un discernement infaillible, apporté une preuve convaincante ou trouvé une source de vérité certaine? Bien sûr que non… Leurs sciences ne sont pas allées au-delà des limites de ce qui est visible à l’œil nu, tandis que pour les grandes énigmes déroutantes, tous les résultats qu'ils ont obtenus restent de simples suppositions et des conjectures, mais « …la conjecture ne sert à rien contre la Vérité. » (Sourate 53, V28) Où est donc la vérité? Et qui nous guidera vers elle? Toute personne qui lit les livres du vénérable savant Mohammad Amin Sheikho (que son âme soit sanctifiée), les trouvera pleins de faits scientifiques, médicaux et sociaux: de grandes réalités scientifiques qu’il a puisées dans le Livre Saint de Dieu, après avoir observé ses versets par l’œil interne (du cœur) et perçu le but

caché derrière les Mots du Tout-Puissant. Quand il les voit, ils sont écrits de façon simple, mais revêtent un sens profond. Le grand savant s’est occupé de toutes les facettes de la recherche et de la réalisation de l’esprit. Il a établi des règles et des principes pour les sciences universelles et médicales, et les a habillées d’un vêtement de moralité. Ainsi elles sont devenues un domaine imprenable pour cette construction noble et humaine qui provient de la mission céleste. La recherche du savant humaniste, dans tous ses aspects, était – et demeure – impossible à découvrir pour la plupart des personnes. Même les maîtres de la science et les critiques n’auraient pas apporté un seul mot de ce qu’il nous a donné. Ainsi, sa science révèle des faits inédits que personne n’a touchés auparavant. Nous mesurons bien nos mots, car les faits eux-mêmes le démontrent clairement dans tous ses livres. Les études que le grand savant a menées sont différentes parce qu’elles ne suivent pas la méthode des sociologues. Elles prennent en compte les caractéristiques de l’homme contemporain, dépeignant leur recrudescence et leur supériorité dans le sens du développement et du progrès, pour fournir les moyens d’expansion, d’avancement et de succès résultant de ce qui est noble et meilleur pour l’humanité. Par conséquent, sa science est fondée sur la réalité tangible et se résume à un dévoilement étonnant. De nos jours, la civilisation a fait des grands pas, permettant à la science de réaliser d’énormes progrès et développements qui ont abouti à d’excellents résultats en matière de découverte et de planification. Depuis plusieurs siècles, rien de ce qui a été produit, renouvelé ou développé en accord avec la réalité, n’a été en contradiction avec tout ce qu’a dit l’honorable savant. Au contraire, il se trouve que ce qu’il a affirmé a été prouvé. Tout cela parce que le savant a puisé toute sa connaissance à la Source Sainte et Céleste. C’est Dieu le plus Grand, gloire à Lui, la source de toute l’humanité qui a profité, qui profite et profitera toujours.

Dans ce livre, le savant révèle les questions de la réflexion, la science et la vie, allant de l’esprit et de la réflexion à l’âme et la concession à la Main qui se trouve aux cieux et qui dirige tout dans un ordre merveilleux, puis à la croyance en la justice telle que appliquée sur terre, montrant que malgré toutes les contradictions apparentes que nous voyons, il n’y a aucune injustice dans cet univers et que toutes les affaires suivent raisonnablement leur cours normal. Après cela, il y a un étonnant réservoir pour les sources qui nous approvisionnent d’eau potable et pure, et cela a été découvert avant que le cercle polaire ne dévoile ses secrets cachés. Cependant, jusqu’à présent, ils n’ont pas démontré plus que ce qu’a exposé le savant (que son âme soit sanctifiée). Dans toute l’information qu’il nous a présentée, il y a un mélange déroutant et stupéfiant d’inspiration et de sagesse. Il y a une large et spacieuse appréciation qui concorde avec la science de l’heure, la dépassant même, et jetant les bases pour sa législation. Il n’y a aucune exagération à dire que c’était une inspiration divine, dès lors que toute l’humanité est incapable de parvenir à un savoir similaire. Nous n’oublions pas comment Allah le Tout- Puissant lui a révélé une science sans précédent telle que la ventouse qui fut la panacée de tous les temps qui éradiquait toutes les maladies – comme la paralysie, le cancer, la migraine, la stérilité, l’hémophilie, les maladies cardiaques, etc. – jusqu’aux autres remèdes divins répandus partout dans ce pays.(2) Il y a aussi son explication de la sagesse divine qui se cache derrière le commandement de Dieu de prononcer Son Nom au moment de l’égorgement de la bête afin de la purifier de tous les agents vecteurs de maladies. Il nous a expliqué que dire la formule « Allah est Grand » sur l’animal au moment de l’égorger débarrasse tous les germes qui existent dans sa chair ; la viande devient ainsi exempte de tout dommage et impureté. Sans oublier de mentionner la grande miséricorde indiquée à travers l’animal à égorger, l’épargnant de la souffrance de l’abattage et les conditions

qui permettent de le revivifier une fois de plus. Ainsi, s’il s’agit des bœufs, ils seront guéris de leur maladie (de la vache folle) tout comme la volaille dans notre cher pays - Syrie - a été soignée de leur grippe après l’application de cette Ordre Divin.(3) A présent, voici ce pan de la recherche miraculeuse que tous les scientifiques du monde entier n’ont pu découvrir. C’est le livre: Les Origines des Eaux de Sources dans le Monde. Le Chercheur et Savant Islamique ___Prof. A. K. John Alias Al-Dayrani

Qu’est-ce que l’Esprit? Qu’est-ce que l’Âme? Qu’est-ce que la Réflexion? Qu’est-ce que la Raison? Nous voici depuis quelque temps dans l’époque des hautes études et des recherches scientifiques. Les chercheurs se sont succédé, confiant ainsi les uns aux autres les rênes de la recherche et de l’investigation durant de longues nuits de découvertes. Ils passent la plupart de leur vie dans les livres, les cahiers et les volumes. Mais la grande majorité d’entre eux demeurent confus et curieux, puis plongent dans un océan dont aucun d’eux ne pourrait savoir comment ou vers quelle direction naviguer!

L’histoire du Grand Erudit et Eminent Humaniste Mohammad Amin Sheikho Et le Philosophe du vingtième siècle Sir John Godolphin Bennett de la Grande Bretagne • Qu’est-ce que l’esprit? Où est le centre de son existence? Et quelle est sa fonction? • Qu’est-ce que l’âme? Où est le centre de son existence? Et quelle est sa fonction? • Qu’est-ce que la réflexion? Où est le centre de son existence? Et quelle est sa fonction? • Qu’est-ce que la raison? Où est le centre de son existence? Et quelle est sa fonction? Quelle est sa relation avec la réflexion? Et quelles sont les relations entre les entités ci-dessus citées? Ces interrogations sont une introduction à une grande question que le savant britannique, Sir John Godolphin Bennett, a posée au Grand Erudit et Eminent Humaniste Mohammad Amin Sheikho. Qui est Sir John G. Bennett? Comment la rencontre s’était-elle tenue? Et quelle était sa préoccupation majeure?

John G. Bennett 1896-1974 Il était un homme politique, de savoir, intelligent et expert, et il a obtenu un grand succès et une large réputation dans le domaine diplomatique. Il a accru son savoir et sa recherche au point d’acquérir une célébrité mondiale et devint un grand philosophe, un brillant astronome et un auteur d’ouvrages internationalement lus. Ses articles, sa connaissance et ses théories étaient véhiculés dans tous les continents et enseignés dans des universités du monde. Il reçut le titre de « Sir » qui est le grade le plus élevé attribué à une personne par le Royaume Uni, titre octroyé exclusivement à une personne ayant rendu un grand service à son pays.

L’Auteur Adrian Gilbert dit dans son préface du livre de Sir John Bennett, « voyages dans les pays islamiques »: _ « En septembre 1953, quand Bennett engagea son long voyage à travers les pays islamiques, ses équipes se réunissaient à Coombe Springs pendant quelques sept années. Quoique personne ne puisse douter de son engagement pour cette tâche (travail de conversion psychologique), l’on perçoit ses sentiments d’incapacité face à la terrible responsabilité de gestion de l’école ésotérique. Donc, il n’est pas étonnant qu’il sente la nécessité de faire un long voyage au Moyen-Orient à la recherche de nourriture spirituelle. » _ « Les histoires de ses rencontres avec des hommes saints qu’il a enregistrées pour la postérité sont importantes, et c’est une bonne chose que nous les trouvions un jour sous forme imprimée. » _ « La conception de J. Bennett de la recherche lui a permis d’entrer en contact avec de nombreux mentors du vingtième siècle à l’instar de Gurdjieff, Ouspensky, Idris Shah, Shiva Bouri Baba, Back Subh, Hasssan Effendi, et bien d’autres. Puis aux dernières

étapes de sa vie, de 1950 à sa mort, il commença à partager avec d’autres les leçons qu’il avait apprises durant sa vie. » _ « Cette biographie contient une collection rare de mémoires à propos de son voyage en Asie centrale en 1953. Aussi, la lumière est faite sur l’étape qu’atteignit Bennett dans sa vie spirituelle à ce moment-là ; l’étape qui sépara l’homme ancien du nouveau. » _ « La première fois que je rencontre John Godolphin Bennett, alors plus connu sous le nom de « sir John Bennett » fut en 1973. Il était mathématicien, linguiste, soldat, homme d’affaires, fonctionnaire, un maître spirituel… Sa vie était multidimensionnelle. » _ «Bien que ses idées fussent à peine connues hors du petit cercle des étudiants et des admirateurs, il était à mon avis, sans doute, le plus grand philosophe britannique du 20e siècle. » ___Adrian Gilbert Avril 2000 Voilà un petit extrait de la vie et des connaissances de Sir John Bennett… Maintenant, revenons sur les circonstances de sa rencontre avec l’Eminent Mohammad Amin Sheikho, afin de cerner comment les questions mentionnées plus haut ont été posées. Questions qui ont déconcerté l’esprit et la raison des penseurs et philosophes au fil des générations et des siècles.

Rencontre de Sir John G. Bennett avec L’Erudit Mohammad A. Sheikho Durant son service, l’Erudit et Eminent Mohammad Amin Sheikho avait un ami d’une classe sociale élevée qui avait une grande importance pendant le mandat français en Syrie. C’était un prince au nom d’Abdoul Majid Haydir. Ce prince était d’une position distinguée, d’une grande réputation, intelligent et bien éduqué. Il n’avait laissé aucun domaine scientifique, littéraire ou social sans en avoir la maîtrise. Il était un membre de la famille de Chérif Hussein dans le Hedjaz (Arabie Saoudite), un descendant des Hachémites dont la lignée remonte jusqu’au Prophète Mohammad (pbsl). La France voulait installer Abdul Majid Haydir comme roi de Syrie, suivant l’exemple de la Grande Bretagne qui avait installé le roi Fayçal en Iraq et le roi Abdallah en Jordanie. Cependant, pour des raisons politiques, il devint plutôt l’ambassadeur de Jordanie à Londres. Dans l’exercice de ses nouvelles fonctions, il rencontra Sir John Bennett. Au cours d’une réunion dont prirent part le prince Abdul Majid Haydir et sir John Bennett, la conversation suivante eut lieu: Sir John Bennett: Prince Haydir, j’ai une question qui m’a embarrassé depuis longtemps. Depuis quarante ans, je fais des cherches, des enquêtes et des investigations, mais sans résultats. Je n’ai jamais trouvé une réplique convaincante ni une réponse concluante. Le monde est-il incapable de découvrir cette vérité? Prince Haydir: Je sais que vous êtes perdus dans une recherche persistante. Je sais qui peut répondre à vos préoccupations, et lever l’ambigüité des interrogations puis découvrir la vérité. Je suis sûr et certain de ce que je dis. Sir John Bennett: Qui est ce grand homme qui pourra étancher ma soif? Qui est celui qui dévoilera mes questions? Au cours de mes voyages à travers les grands pays du monde, je n’ai jamais

rencontré un philosophe, un savant sans lui poser ces questions. Mais jamais de réponse, et je suis toujours rentré déçu. Prince Haydir: Vous atteindrez votre objectif au Moyen-Orient, à Damas. Sir John Bennett: En Orient? A Damas? Et ce n’est que là que je peux trouver quelqu’un qui répondra à ma question? Prince Haydir: C’est certain ce que je vous dis. Si vous voulez réellement trouver une réponse à votre question, vous ferrez mieux de vous rendre en Syrie. Là se trouve une grande cité appelée Damas où réside un grand homme en dehors de qui personne ne répondra à votre question. Sir John Bennett: Je suis prêt à aller à sa rencontre immédiatement. Carte de la République Arabe de Syrie En fait, à la suite de leur conversation, Prince Haydir téléphona à son ami en Syrie et l’informa de l’arrivée imminente de Sir John Bennett. Immédiatement Sir appela l’aéroport et réserva une place dans le premier vol en direction de Damas.

L’avion décolla, traversa pays après pays en fendant les nuages avec à son bord Sir John, mais celui-ci demeura déconnecté des autres passagers, des bruits et des turbulences de l’appareil. Dans son fort intérieur, il se pose de nombreuses questions: Qui est ce grand homme? D’où lui vient cette connaissance? Il se fit des images de ce grand homme en se posant ces questions: Est-il actuellement à Damas? Est-il là présentement? Existe-il réellement? Quelle merveille! L’avion atterrit à l’aéroport et le pilote annonça l’arrivée à Damas. Sir John Bennett se réveilla de ses spéculations et visions, puis se dirigea vers l’hôtel Palace de l’Orient qui, il n’ya pas longtemps, accueillait les étrangers à cause de sa somptuosité. L’Eminent Erudit Amin Sheikho se rendit à l’hôtel accompagné d’un nombre de ses disciples pour assurer la traduction de leur conversation. A l’hôtel, l’Eminent Erudit Amin Sheikho accueillit chaleureusement son hôte, puis après s’être installés, il demanda à son invité de poser ses questions librement. Durant leur discussion, les deux sommités découvrirent qu’ils s’exprimaient en langue

Turque. Cela rendit l’atmosphère plus détendue et compréhensible, ils se départirent des traducteurs, et Sir John exprima ses préoccupations.

Extrait du livre « Voyages dans les pays islamiques » - John G. Bennett Décrivant les premiers instants de cette rencontre, Sir John Bennett dit: • « Quand je suis entré à l’hôtel, je suis passé à côté d’un jeune syrien bien habillé qui descendait les escaliers avec un jeune musulman. Du haut des escaliers, le directeur de l’hôtel m’interpelle en disant: « ces deux messieurs vous cherchaient ». Nous nous sommes retournés au même moment… C’était Amin Sheikho ». •.« Je n’écrirai pas les détails de notre première rencontre qui dura deux heures, car certaines choses qu’il a dites étaient tellement surprenantes que je ne sais pas si je les prendrai au sérieux. »

L’esprit Sir John Bennett: Je suis venu à Damas pace que j’ai été informé que vous êtes un grand savant et que personne en dehors de vous ne peut m’aider à comprendre ce qui me tracasse depuis longtemps. J’ai voyagé pendant des années à travers le monde entier et j’ai rencontré des chercheurs de tous horizons, des religieux et des experts, en quête de réponse à cette énigme. J’ai parcouru des livres et des revus édités dans plusieurs langues, consacrant ainsi beaucoup de temps et d’énergies dans cette recherche, mais en vain. Pour l’instant, je n’ai trouvé aucune source pouvant m’éclairer, aucune personne qui puisse apaiser mon esprit. Je vais donc vous poser ma question, et J'espère sincèrement que vous serez en mesure de me donner une réponse satisfaisante. Qu’est-ce que l’esprit? Où est situé le centre de son existence? Et quelle est sa fonction? Eminent Amin Sheikho: L’esprit est l’essence de l’homme. C’est une Lumière Divine dont le centre est situé dans la poitrine. Ses rayons se répandent sur toutes les parties du corps à travers les nerfs. Confiné à l’intérieur du corps, l’esprit est informé de tout ce qui l’entoure par le biais des cinq sens. Il voit avec les yeux [de l’homme], entend avec les oreilles, sent l’odeur avec le nez, sent le toucher avec la peau et le goût avec la langue qui est également utilisé pour parler et exprimer les idées. Avec plus de détails, si quelqu’un se place au bord de la mer, il est certain qu’après contemplation de la mer, il percevra avec humilité sa grandeur. Ce sentiment vient de l’esprit. Si nous voyons quelqu’un qui nous est cher avec une main sérieusement blessée, nous nous sentirons touchés et manifesterons de la sympathie à son égard. Cette peine que nous ressentons vient de l’esprit. Si nous apprenons qu’un des nôtres est rentré saint et sauf d’un long voyage, nous nous sentirons heureux de cette nouvelle. Ce sentiment de joie et de plaisir n’est possible qu’à cause de l’esprit.

Ainsi, l’esprit est le composant essentiel de l’homme. Il glorifie, se soumet, sent le chagrin, se met en colère et souffre. L’esprit est régulièrement cité dans le Saint Coran, comme dans le verset suivant: « O ! (toi) esprit au repos (complet) et satisfait (du monde) ». (Sourate 89, V27) Il est chargé de suivre le chemin de la droiture. Le Très Haut dit: « Et par l'esprit et Celui qui l'a harmonieusement façonné; et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété! A réussi, certes, celui qui la purifie; et est perdu, certes, celui qui la corrompt. » (Sourate 91 V 6-10) C’est l’esprit qui goûte aux affres de la mort. Mais ce goût est fonction de l’état de l’esprit au moment où il se sépare du corps. Allah dit: « Tout esprit goûtera la mort. Ensuite c'est vers Nous que vous serez ramenés. » (Sourate 29 V 57) C’est l’esprit qui recevra le châtiment douloureux le jour du jugement dernier afin de le purifier s’il est souillé. Le Très Haut dit: « avant qu'un esprit ne dise: «Malheur à moi pour mes manquements envers Allah. Car j'ai été certes, parmi les cyniques.» (Sourate 39 V56) L’esprit se plait au paradis et ne voudrait plus en sortir. Allah dit: « et vous y aurez ce que vos esprits désireront. » (Sourate 41 V31) Il est appelé esprit à cause de sa valeur psychique . Tout ceci n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan des connaissances de l’Eminent Erudit Amin Sheikho, au sujet de l’esprit. Sir John Bennett: Ce que vous dites est très pertinent, et je vous remercie pour ces brillantes explications. Je comprends pourquoi j’ai été orienté vers vous, vous avez manifestement une excellente compréhension de l’esprit de l’humanité. En effet, vous êtes un savant digne de ce nom, et je vous prie de continuer votre

élucidation, car je brûle d’envie d’avoir davantage de détails possibles sur l’esprit. Eminent Amin Sheikho: Allah a dit dans un hadith koudsy: « J’étais un trésor caché, puis J’ai décidé de me faire connaître, et J’ai donc fait des créations et Je les ai amenées à me connaître. Ainsi, ils M’ont connu par Moi. » Pour saisir le sens de ce hadith, nous disons que ce « trésor » est quelque chose de beau et précieux. Cela veut dire donc que la beauté divine et la Perfection suprême étaient «cachées » et inconnues de tous. La phrase « j’ai décidé de me faire connaître » fait référence à la Générosité et à l’Amabilité du Tout-Puissant qu’Il a voulu manifester à ses créatures. « J’ai fait des créations » fait référence au plaisir de contempler la Beauté Divine et de se laisser absorber par Sa Perfection infinie. Cela indique qu’Allah fit la création dans le monde appelé « Al- Azal », un monde préexistant. « Je les ai amenés à me connaître » signifie Je leur ai montré Ma Grandeur et Ma Bienveillance en les créant. « Ils M’ont connu par Moi » veut dire qu’en se regardant eux- mêmes, ils pourraient Le connaître, puis ils auraient le plaisir de contempler ce Magnifique Trésor quand ils observeront une fraction de Sa beauté et de Sa Perfection. Lorsqu’Allah Le Tout-Puissant fit exister les créatures pour la première fois dans ce monde préexistant appelé Al-azal, celles-ci étaient faites d’esprits abstraits sans forme ni corps. C'est-à-dire que toutes les créatures: les humains, les animaux, le ciel, la terre, les anges et les djinns étaient de même nature et de même qualité sans aucune différence. Tous ces esprits avaient le plaisir de contempler le Précieux Trésor et aimaient beaucoup voir la beauté divine (le plus grand plaisir du paradis sera la vision d’Allah). Plus tard, lorsqu’elles furent privées de voir la beauté d’Allah, cela les plaça dans une situation ennuyeuse. En vu d’atteindre

complètement le bonheur, il était nécessaire que la contemplation d’Allah atteignît un stade élevé et permanent. Pour élucider cela, prenons l’exemple d’un homme qui est assis seul dans un beau jardin pendant longtemps, il est certain qu’il finira par s’ennuyer et n’appréciera plus cette beauté. Pour garder son plaisir continu, il devrait se rendre dans un jardin plus beau que le premier. Une créature ne peut mouvoir d’un stade de contemplation de la beauté divine à un autre plus élevé à moins qu’il n’ait accompli des bonnes œuvres qui l’amènent à obtenir l’agrément divin. Ces œuvres agissent comme un élévateur qui porte la créature vers Dieu. Ainsi, Dieu fait migrer ces esprits de ce monde où ils n’ont rien à faire vers une demeure où leurs bonnes œuvres les aideront à se rapprocher plus de leur Créateur, et où ils auront accès au précieux trésor, afin de s’abreuver indéfiniment dans les océans de beauté et de perfection qui se trouvent au paradis. Pour montrer l’effet de ces bonnes actions sur l’élévation de l’esprit et sa proximité à son Créateur, prenons l’exemple d’un commandant qui va à la bataille avec ses soldats. Quand ils reviennent du combat, est-ce que tous les soldats auront le même état psychique et spirituel? Seront-ils au même pied d’égalité? Indubitablement non, ils ne seront pas égaux ; les plus braves qui se sont donnés corps et âmes se sentiront plus proches de leur commandant et auront un grade plus élevé auprès de ce dernier, savourant ainsi le plaisir d’un grand bonheur spirituel partagé, par rapport aux autres. Cet exemple s’applique aussi aux enfants devant leurs parents, les étudiants face à leurs enseignants, aux disciples face à leur guide, et aux croyants vis-à-vis de leur Créateur. L’une des conditions immuables de l’esprit est qu’il ne peut s’approcher de son Créateur à moins qu’il n’ait accompli des actes méritoires. Plus le sacrifice est grand plus les actes sont louables et plus l’esprit se rapproche du Créateur.

C’est pour cette raison que le Tout-Puissant créa ce monde comme demeure d’actions et un tremplin pour l’au-delà où les cieux et la terre sont dans une condition de vérité devant un Roi Omnipotent. L’envie est le stimulus à travers lequel l’on peut atteindre le goût et le bonheur. Sans elle, l’action n’a aucune valeur pour l’acteur. Plus un sacrifice attire et capte l’attention de l’esprit, plus il sera précieux et aura d’effets sur l’esprit. Si l’homme n’aime pas l’argent et n’aspire pas à l’avoir, la charité n’a donc pas de sens, et il ne cherchera pas l’élévation spirituelle ou l’enthousiasme de dépenser. Le contrôle du regard et l’abstinence de tout ce qui est interdit agissent de façon similaire. Dieu le Tout-Puissant nous a donné la liberté de choisir, et cela donne à la créature le pouvoir de poser des actes sans contrainte. En fait, aucune créature ne peut franchir même une marche vers son Créateur ou être digne des ses actes, à moins qu’elle ne possède la liberté de choisir (il s’agit de choix des options données par le Créateur, car Lui Seul connaît nos actes passés et futurs). Dieu dit: « Dis, la vérité provient de votre Seigneur. Quiconque le veut, qu'il croie, quiconque le veut qu'il mécroie… » (Sourate 18, V29) Le Saint Coran regorge des nombreux versets relatifs à la volonté et à la liberté de choix. Initialement, la volonté des créatures appartient à son Créateur et est sujet de son pouvoir. Ainsi, elles n’ont aucune habilité à choisir. Comme Dieu a voulu donner aux esprits un précieux cadeau, Il leur montra le moyen par lequel ils pourront atteindre ce don qu’est la liberté de choix. Antérieurement, la volonté des esprits ne leur appartenait pas, mais Dieu décida de confier cette liberté de choix aux esprits, les rendant ainsi libres de suivre la voie de l’accomplissement de leurs œuvres en fonction de leurs désirs. Le Tout-Puissant dit: « Nous avons donné confiance aux cieux, à la terre et aux montagnes. Ils eurent peur et refusèrent d'en

assumer la responsabilité, alors que l'homme bien qu'étant injuste et ignorant, porta la responsabilité. » (Sourate 33, V72) L’octroi de la volonté et de la liberté de choix est indiqué ici par l’expression «confiance». Sir John Bennett: C’est un sujet très intéressant, et je suis particulièrement fasciné par votre explication de la valeur des actes de l’homme et de l’idée de libre choix. S’il vous plaît, est-ce que vous pouvez expliquer exactement ce que veut dire le mot « confiance », et comment elle permet à l’homme de se rapprocher de son Créateur? Eminent Amin Sheikho: Dans le monde pré-matériel, Dieu a donné cette « confiance » sans discrimination à tous les esprits et leur a montré que la liberté de choix de l’acte est quelque chose de très dangereux. Une créature peut gravir l’échelon le plus élevé grâce à ses œuvres, ou bien ses actes peuvent l’humilier et le réduire au degré le plus bas. Ainsi, en dehors de la Sa miséricorde, Dieu leur a signifier que s’ils acceptent cette « confiance » et viennent dans ce monde, Il leur enverrait un Livre comme lumière et guidance pour leurs actions. S’ils sont illuminés par Sa lanterne quand ils commencent à poser des actes selon leur désir, s’ils font recours à Sa guidance et Lui demande inspiration dans leurs mouvements, leur chemin sera droit, leurs marches sécurisées, et leurs actes en conformité avec les prescriptions de Son livre. Ainsi, ils seront protégés et se garderont de poser des mauvais actes. Leurs actions seront la cause de leur ascension et de leur sublimation. Quand ils retourneront à Dieu après la mort, leurs actes humanitaires seront le fondement de leur rapprochement à Dieu, afin de gagner de Sa proximité et de monter successivement et continuellement dans les paradis des délices éternels. S’ils acceptent cette confiance sans mener leur existence sous l’éclairage de Sa lumière ou sans chercher Sa guidance dans l’accomplissement de leurs actes, ils ne suivront assurément pas le chemin droit qui conduit au bonheur. Par conséquent, toutes leurs

actions se solderont par un échec et causeront un dégât aux autres créatures. Quand ils quitteront ce monde, ils rencontreront leur Créateur tout couverts de honte et méprisés à cause de leurs mauvais actes, humiliés par leur ingratitude et leur bassesse. Toute chose qui les amènera à se précipiter dans l’enfer. Ils espèrent oublier leur grande douleur et le tourment spirituel du feu, mais ils y demeureront éternellement. Cela veut dire que l’enfer est le supplice du mécréant ou l’embrasement interne de son esprit. Le mot « feu » ici décrit le feu de Dieu qui traite le mécréant tout comme l’hôpital soigne ses patients. Nombreux sont les versets du Saint Coran qui mentionne ce feu comme lieu de traitement des esprits des malfaiteurs, et que l’esprit qui s’est écarté de Dieu se jette personnellement dans le feu, afin d’oublier sa peine morale. Dieu dit: « Mais ce jour-là nul ne lui causera son tourment. » (Sourate 89, V25) Dans un autre verset Dieu dit: « Laisse ceux qui font de leur religion un jeu et un amusement, et qui sont totalement trompés par la vie de ce monde. Mais, rappelle par ceci (le Coran) qu’un esprit se livrera lui-même à sa ruine par ce qu’il aura acquis… »: il s’agit de la bravoure de se détruire soi-même. Demain, les mécréants qui vivent dans le péché, se jetteront eux- mêmes dans le feu en raison de leur souffrance spirituelle. « … Il ne trouvera en dehors d’Allah aucun allié ou intercesseur … » Cela veut dire qu’à cette heure-là, tu n’as aucun défenseur excepté Allah ; et tu te livreras toi-même à Allah en raison de ta peine spirituelle. « … et s’il donne une quelconque compensation, elle ne sera pas acceptée … »: dans l’au-delà, rien de ce qu’il a amassé ne sera accepté. « …ce sont eux qui se sont livrés eux- mêmes à la ruine à cause de ce qu’ils ont acquis… »: Ils se jetteront en enfer en raison de leurs mauvais actes. « …ils auront un breuvage bouillant et un châtiment cruel: pour avoir persisté dans la mécréance »: Qu’il est énorme leur supplice spirituel qui les emmène à se jeter eux-mêmes dans l’enfer! (Sourate 6 V70)

Dieu dit: « Ceux-là ont échangé la guidance contre l’erreur, et la clémence contre le châtiment de l'enfer. Ah! Quelle endurance il leur faudra pour supporter le feu! » (Sourate 2 V175) Il est rapporté du Prophète (pbsl) que: « Le jour du jugement dernier, l’homme sera tellement couvert de sueur de déshonneur qu’il dira: « Mon Seigneur, jette-moi même dans le feu. » (Rapporté par Ibn Mas’oud) Dans un autre hadith il (pbsl) dit: « Le jour du jugement dernier, la honte envahira l’homme à tel point qu’il dira: « Oh! Mon Seigneur, m’envoyer en enfer serait supportable pour moi que cette souffrance », quoiqu’il sache le grand tourment qui arrivera. » (Rapporté par Jabir) L’être humain fut nommé ‘An-Nâs’ en Arabe. Le mot ‘An-Nâs’ (qui est un nom générique de tous les fils d’Adam) est dérivé du verbe ‘nassiya’ qui veut dire ‘oublier’ en Français. Les hommes furent ainsi nommés parce que leur venue dans le monde matériel leur ont fait oublier leur connaissance de Dieu depuis le monde pré matériel du ‘Al-Azal’, le monde des esprits. Ce corps physique devint un voile qui empêche l’esprit de se connaître considérant sa faiblesse, sa dépendance à son Créateur et la continuité de Sa connaissance .

Le Centre de l’Esprit Sir John Bennett: pouvez-vous me dire maintenant où est situé cet esprit dans le corps humain? Est-il logé à un endroit précis du corps? Quel rapport a-t-il avec les autres organes et avec le système nerveux? Quel est le centre de l’esprit? Eminent Amin Sheikho: Pour indiquer le centre de l’esprit, Dieu dit dans le Coran: « Dis: je cherche protection auprès du Seigneur des hommes, le Roi des hommes, Dieu des hommes, contre le mal du mauvais conseiller furtif qui souffle le mal dans les poitrines des hommes, des djinns et des hommes. » (Sourate 114 V1-6) Dans une autre sourate Il dit: « Et certes votre Seigneur sait tout ce que cachent leurs poitrines ainsi que tout ce qu’ils divulguent. » (Sourate 27, V74) Il dit encore: « Dit: Que vous cachiez ce qui est dans vos poitrines ou bien vous le divulguiez, Allah le sait… » (Sourate 3, V29) L’esprit se propage à travers les nerfs, et lorsque les nerfs sont anesthésiés, l’esprit se retire de la partie anesthésiée. Ainsi, le patient ne sent aucune douleur même si un de ses membres est amputé, car l’esprit s’est éloigné de cet endroit. Dieu dit dans le Saint Coran: «c’est Allah qui retire les esprits au moment de leur mort ainsi que ceux qui ne sont pas morts, pendant leur sommeil. Il retire ceux sur lesquels Il a décrété la mort, tandis qu'Il renvoie les autres jusqu'à un terme fixé… » (Sourate 39, V42) L’esprit du patient quitte son corps en raison de l’anesthésie, et l’esprit de celui qui dort quitte aussi le corps à cause du sommeil, et un rayon de lumière reste pour la surveillance du corps. L’âme demeure dans le corps en mouvement, et le cœur bat, mais il ne peut entendre, comprendre ou voir. Rentrons dans l’histoire du prophète Joseph (Youssouf) avec les femmes qui coupèrent leurs mains. Dans le Saint Coran Dieu dit: «

Lorsqu'elle eut entendu leur fourberie (leur parole malicieuse), elle leur envoya (des invitations), et prépara pour elles un banquet; et elle remit à chacune d'elles un couteau. Puis elle dit à joseph: «Sors devant elles» - Lorsqu'elles le virent, elles l'admirèrent et (dans leur étonnement) se coupèrent les mains et dirent: «Dieu est Irréprochable! Ce n'est pas un être humain, ce n'est qu'un ange noble!» (Sourate 12, V 31) Les femmes ont coupé leurs mains car leurs âmes ont été bouleversées par la beauté de Joseph. Dans ce cas, les esprits ont quitté leurs corps pour se diriger vers Joseph. Elles coupèrent donc leurs mains sans aucun mal, parce qu’elles furent étourdies à la vue de sa beauté qui leur rendit insensible à toute douleur. Sir John Bennett: Je n’avais vraiment pas espéré que ma question sur l’esprit puisse trouver une réponse aussi claire et directe. Vu votre réponse, vous m’avez amené à comprendre profondément ce qui m’a tourmenté pendant longtemps. Vos exemples et références tirés du Coran ont considérablement accru mes connaissances, et Je me sens déjà très reconnaissant votre endroit pour votre aide jusqu'ici.

L’Âme Sir John Bennett: Cependant, j’ai d’autres questions supplémentaires qui me préoccupent depuis plusieurs années. Veuillez me faire l’honneur de me consacrer un peu plus de votre temps pour m’élucider cette question, je vous serai très reconnaissant. Ma préoccupation concerne l’âme. Qu’est-ce que l’âme exactement? Où est le centre de son existence? Et quelle est sa fonction? Eminent Amin Sheikho: Je suis heureux de continuer de vous assister dans votre quête de la vérité religieuse. En ce qui concerne l’âme, elle est le support de la lumière divine qui se répand dans le sang. Son centre est le cœur, et c’est la force qui anime tout le système et toutes les cellules du corps. Il se meut à travers le corps et le nourrit ; la vie de ce dernier en dépend. C’est la force motrice de l’intention, des besoins, des requêtes et des désirs de l’esprit. L’âme est sous le commandement de l’esprit qui se déplace dans les nerfs en envoyant ses radiations à travers le système nerveux. L’esprit dirige et contrôle tous les mouvements volontaires et involontaires. L’âme des êtres humains, des animaux, et de tous les êtres vivants est identique, mais chez les prophètes et messagers, ce sont des âmes sacrées. C'est-à-dire qu’elles sont exemptes d’impuretés, parce que l’âme de ces Personnes n’a pas été contaminée par les souillures et les péchés de ce bas monde. Ces âmes sont restées vertueuses, pures et sacrées de sorte qu’elles ne manifestent que de la bonté, la droiture, la vertu et la perfection. Où qu’ils se trouvent, la bonté, la félicité, les bénédictions, le bonheur et la béatitude délicieuse et éternelle d’Allah se répandent sur tous ceux qui se font diriger par eux, ainsi que sur leurs compagnons. Sir John Bennett: S’il vous plait, est-ce que vous pouvez parler plus de l’esprit en vous référant à votre Prophète et au Coran? Eminent Amin Sheikho: En ce qui concerne le Prophète Mohammad (pbsl), il a expliqué l’âme et ses rayonnements dans le corps par le moyen du sang. Il dit: « Le diable circule en le fils

d’Adam comme le sang circule dans le corps » (Rapporté par Ahmad) Il est également mentionné dans le noble verset: « Et ils t'interrogent au sujet de l'âme, - Dis: L'âme relève du commandement de mon Seigneur. Et on ne vous a donné que peu de connaissance. » (Sourate 17, V85) « Et ils t'interrogent au sujet de l'âme… »: En réalité, ils lui ont demandé cela pour le frustrer et le vaincre, mais Allah le Tout- Puissant répondit: « …dis… »: à eux: «…L'âme relève du commandement de mon Seigneur… »: L’expression «le commandement de mon Seigneur» indique la providence et montre que le soutien divin s’étend sur toutes Ses créatures. La manifestation de la vie de l’être humain, aussi bien que celle des autres créatures y compris les animaux et les plantes ne sont possibles qu’avec le soutien de Dieu Tout-Puissant. Aucun mouvement ne peut s’effectuer si ce n’est par Son concours et Son commandement. Si Dieu supprimait Son soutien (c'est-à- dire l’âme) sur les créatures de la terre, elles deviendraient inertes, sans vie et nulles. L’existence de l’âme dans les créatures est comparable au courant électrique qui met en marche toutes les machines qui utilisent cette énergie. Si elle s’interrompt, les machines s’immobilisent. De façon similaire, l’âme est placée dans le cœur de l’être humain et ses radiations circulent dans le sang qui transporte alors les nutriments et l’oxygène vers toutes les parties du corps, en même temps qu’il débarrasse tous les déchets et impuretés du corps par le biais des urines et des effluves. Dans le verset ci-dessus, la phrase « …relève du commandement de mon Seigneur… » renvoie à cet approvisionnement du cœur et du sang qui complète le cycle de la vie. Si cette provision n’est plus assurée aux créatures, elles deviendront sans vie et inanimées. Le sens du mot «âme» comme mentionné dans le saint Coran diffère selon son traitement dans les versets. L’âme en général est

le support de la vie aussi bien pour le cœur physique que pour le centre de l’esprit, comme l’a mentionné le Tout-Puissant dans le noble verset: « Elevé aux degrés les plus hauts, (Il est) le Possesseur de la magnifique révélation divine: à son commandement, Il envoie l’âme sur celui qu'Il veut parmi Ses serviteurs, afin que celui-ci avertisse du jour de la Rencontre » (Sourate 40, V15) Pour confirmer ce que nous venons de dire, Dieu dit: « …Le Messie Jésus, fils de Marie, n'est qu'un Messager d'Allah et Sa parole qu'Il accorda à Marie, et une âme venant de Lui. » (Sourate 4, V171) Cette âme n’est autre que la provision divine qu’Allah donna à notre maître Jésus (paix sur lui) par l’intermédiaire de l’ange Gabriel (paix sur lui). Après cela Il ajouta: « …on ne vous (vous êtres humains) a donné que peu de connaissance. Cette parole n’est pas adressée au prophète, mais à ceux qui ont posé la question, parce qu’ici on a utilisé le pluriel. Si c’était au prophète (pbsl), on aurait utilisé le singulier. Le sens est dit-leur Mohammad: « …on ne vous a donné que peu de connaissance. », c'est-à-dire les challengeurs. Sir John Bennett: Merci pour la transmission de votre immense savoir. Je pense que je commence à comprendre plus clairement, mais j’ai encore beaucoup à apprendre. Il y a dans votre Saint Coran beaucoup d’intelligences et de savoirs. Donc l’âme est le canal par lequel nous nous rapprochons de Dieu, me semble-t-il? Eminent Amin Sheikho: Bref, nous disons que si l’homme réfléchit profondément sur cet univers, sa spéculation et sa contemplation le conduiront à l’évidence qu’il existe un grand Créateur et un sage Ordonnateur. Alors son chemin deviendra droit, et cette droiture va générer de bonnes actions et la confiance en la satisfaction de Dieu pour lui. Ces actions et cette confiance deviennent pour l’homme des canaux pour le rapprochement à Dieu, et il acquiert la perfection de

son Créateur à travers la communication avec Lui (la prière). Ainsi, il aimera ceux qui possèdent la perfection, et le maître de la perfection, le prophète Mohammad (pbsl). Son esprit accompagne celui du prophète qui est toujours à proximité d’Allah, et il verra la providence radieuse de Dieu qui prévaut dans toute existence. C’est ce que nous appelons l’âme. Sir John Bennett: Je suis impressionné par votre immense savoir sur l’esprit et l’âme, et j’aimerais une fois de plus vous remercier pour vos éclatantes explications. Au vu de tout cela, il est clair qu’il existe une différence fondamentale entre l’âme et l’esprit. En fait, depuis le prophète (pbsl), cela n’a été clarifié par aucune personne avant ce grand homme (Mohammad Amin Sheikho). Ce sujet qui abasourdit les scientifiques et les chercheurs et subjugua Sir John Bennett.

La Raison et la Réflexion Sir John Bennett: J’aimerais continuer mon questionnement maintenant en vous demandant de bien vouloir me dire quelque chose sur la raison. Quelle est l’essence de la raison humaine? Où est-t-elle située? Et quelle est sa véritable fonction? Eminent Amin Sheikho: Avant de parler de la raison, nous devons tout d’abord établir une différence entre la raison et la pensée. Sir John Bennett: Oui, encore une fois vous faites montre de la profondeur de vos connaissances, car je voulais aussi m’enquérir à propos de la pensée, sa localisation, son centre dans notre corps ainsi que sa fonction. Cependant, je suis confus par rapport à la différence entre la raison et la pensée, car en fait, les gens n’arrivent pas à les distinguer. C’est ainsi qu’ils utilisent l’une à la place de l’autre. Je l’ai parfois remarqué dans mes dialogues et discussions avec les scientifiques et les penseurs dans le monde entier. Pouvez-vous établir la différence entre les deux ainsi que la relation qu’elles entretiennent? Le grand érudit Mohammad Amin Sheikho continue ses propos en soulignant la différence entre les deux concepts. Eminent Amin Sheikho: La raison est une qualité rattachée à l’esprit ; lorsque l’esprit assimile et emmagasine un certain fait qui l’impressionne, l’esprit se distingue et se caractérise par ce fait, et cela devient la raison. Les idées conçues par l’esprit résultent de ce que la raison assimile, car l’esprit est comme un miroir. Lorsqu’il s’oriente vers quelque chose, ce dernier est gravé dans l’esprit. A l’origine, l’esprit est une surface vierge et pure. Lorsque quelque chose lui est imprimé et le préoccupe, cela s’appelle alors raison. La raison est spirituelle, la pensée est cérébrale, l’âme est dynamique et le corps est une monture et un vaisseau pour tout cela. Quand l’esprit se soucie d’une chose et la veut véritablement, il envoie ses radiations au cerveau qui réagit en conséquence et une empreinte se crée. Cette empreinte dans l’esprit est appelée ‘la raison’.

L’esprit a des radiations qui se déplacent comme les rayons solaires, mais à une vitesse plus rapide. Si vous êtes honnêtes, véridiques envers Dieu et loyal à Son messager (pbsl), vous accéderez au rayonnement pour l’éternité, et aussi pour l’Al-Azal, le monde pré matériel. L’esprit atteint cet état spirituellement avant de l’atteindre physiquement, et c’est aussi cela la raison. Quand elle croit fermement à la mort, la raison pénètre à travers elle dans l’au-delà et voie ce qui s’y trouve. Ceux qui voient par la lumière du cœur et de l’esprit comme le prophète (pbsl): ceux-là sont les compagnons du prophète Mohammad (pbsl), les véridiques, les martyrs, les vertueux. L’homme et l’animal ont une raison acquise dans le Azal ; c'est-à- dire, celle obtenue dans le monde pré matériel qu’Allah a gravée sur les pages de tous les esprits avant leur arrivée dans ce bas monde, afin qu’ils accomplissent leurs missions avec perfection. Dieu dit dans le Noble Coran: « Pharaon dit (à Moïse et Arun): «Qui donc est votre Seigneur, ô Moïse?» Il dit (Moïse et Haroun): «Notre Seigneur est Celui qui a donné à chaque chose sa propre nature puis l'a guidée». (Sourate 20, V49-50) Dans un autre verset Il dit: « Glorifie le nom de ton Seigneur, le Très Haut, Celui Qui a créé toute chose dans ses proportions, qui a mesuré et guidé » (Sourate 87, V1-3) Dans la sourate 96, Al-Alaq, verset 4, Allah dit « qui a enseigné par la plume ». Le mot « plume » ici fait référence à l’écrit. En Arabe, nous parlons par exemple de la plume du ministre qui veut dire que lorsqu’un ministre écrit une instruction par rapport à son département ministériel, cela devient une loi. Donc, lorsque la plume du ministre écrit, ceci devient parfois réel dans notre milieu. Le mot « plume » dont il est question dans ce noble verset, renvoie à ce qu’Allah a inscrit sur

Add a comment

Related presentations

How to do Voodoo

How to do Voodoo

November 11, 2014

How to do Voodoo Are you working too hard and not getting the results?? Well,...

LA VERDAD SOBRE LA MUERTE

LA VERDAD SOBRE LA MUERTE

October 24, 2014

Donde van las personas despues de muerto?

Son simples cuestiones que, aunque puedan resultar a priori inocentes, albergan in...

"The souls of the just are in the hand of God, and no torment shall touch them. " ...

Boletín de 02/11/2014

Boletín de 02/11/2014

November 1, 2014

Boletín de 02/11/2014

Omms News 10-07-2014

Omms News 10-07-2014

November 4, 2014

Omms News 10-07-2014

Related pages

Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde eBook by A ...

Lesen Sie Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde Un Dialogue Entre Le Grand Erudit Et Humaniste M. Amin Sheikho Et Le Philosophe Du Vingtième ...
Read more

Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde: Un Dialogue ...

Amazon.de: eBook - Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde: Un Dialogue Entre Le Grand Erudit Et Mohammad Amin. Sofort auf Ihrem Kindle, PC, Tablet ...
Read more

Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde by Amin ...

issuu company logo Explore Publisher Plans See Plans. Sign Up Sign In. Sign In
Read more

Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde, by Mohammad ...

Download the "Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde" ebook for FREE. Read and write reviews and more...
Read more

Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde - ePub ...

Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde, Mohammad Amin Sheikho, Smashwords Edition. Des milliers de livres avec la livraison chez vous en 1 jour ou ...
Read more

Smashwords – Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde ...

Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde. Un Dialogue Entre Le Grand Erudit Et Humaniste. Mohammad Amin Sheikho. Et Le Philosophe Du Vingtième Siècle
Read more

Les Origines Des Eaux De Source Dans Le Monde

Revu par: Dr. Ibrahim Moubarak Mbombo Président du Programme Islamique pour l'Assistance Humanitaire (PIAH) Traduit de l'anglais par: Amidou Molouh Mfopit
Read more

Les Origines Des Eaux De Source Dans Le ... - Internet Archive

Search the history of over 498 billion pages on the Internet. search Search the Wayback Machine
Read more

Les différentes sources de pollution de l'eau - Le Monde.fr

... Le Monde dans les hôtels Prix de l'immobilier Programme télé Shopping Source Sûre Trafic Données du Monde Corse ... Le Monde .fr offre à ses ...
Read more