Les diasporas africaines, des tortues de mer qui s'ignorent st

50 %
50 %
Information about Les diasporas africaines, des tortues de mer qui s'ignorent st
Business & Mgmt

Published on March 12, 2014

Author: Serge_TCHAHA

Source: slideshare.net

Description

Elles ne se contenteront plus à l’avenir de transférer sur le continent des dizaines de milliards de dollars. Pressées par les multinationales venues s’installer sur le continent, enthousiasmées par les promesses générées par la solide croissance africaine, motivées par la volonté d’écrire l’Histoire, désireuses d’internationaliser leurs entreprises et de faire fructifier leurs riches réseaux de contacts établis dans deux mondes, les diasporas africaines telles les tortues de mer qui rentrent toujours à la maison, et malgré les énormes difficultés, reviendront en Afrique même si ce sera de différentes façons.

LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT? Dans le cadre de la semaine de la diversité École Nationale d’Administration Publique - Montréal 12 mars 2014 – 12h30 Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT? Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha Dans le cadre de la semaine de la diversité École Nationale d’Administration Publique - Montréal 12 mars 2014 – 12h30

QUELQUES MOTS DE PRÉSENTATION Originaire du pays des Lions Indomptables et titulaire d’un MBA – International Business, Serge TCHAHA est chroniqueur économique chez Afrique Expansion Magazine et au quotidien camerounais L’ACTU. Il est également publié dans Forbes Afrique. Plusieurs de ses tribunes sont reprises dans divers autres médias. Il se démarque par sa capacité à analyser ou à vulgariser les sujets les plus actuels qui concernent l’économie africaine. En 2012 et 2013, il a respectivement été blogueur pour la Rencontre internationale de la Francophonie économique et le Forum AFRICA, deux événements économiques internationaux et prestigieux. Serge TCHAHA a eu l’occasion d’agir à titre de conférencier dans des cadres universitaire ou non. Ainsi, il fut invité à Rencontre internationale de la francophonie économique qui s’est tenue en marge du premier Forum mondial de la langue française en 2012. En 2012 également, il a fait une intervention à la Chambre de Commerce de la RDC au Canada. Finalement, il fut convié par la Chaire Stephen-A-Jarilowsky en gestion internationale des affaires de l’Université Laval dans le cadre d’un atelier de recherche. En 2013, il a été invité à prendre la parole à l’École Nationale d’Administration Publique (Montréal) dans le cadre d’un colloque sur les Relations entre le Québec et l’Afrique organisé par le Groupe d’Études des Relations Internationales du Québec (GÉRIQ). Essayiste, il a notamment fait paraître, en 2012, chez l’Harmattan, « La francophonie économique et ses horizons de possibles », un livre préfacé par Abdou Diouf. En 2013, est sorti « Cameroun – Canada : 50 ans de relations fructueuses », un livre collectif dans lequel apparaissent plusieurs de ses textes. En 2014 sortira Le Lion’s Spirit, un livre coécrit avec Christophe De Gaule. @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

SOMMAIRE • EN UN MOT • LA DIASPORA AFRICAINE EN QUELQUES CHIFFRES CLÉS • L’OCCIDENT SÉDUISANT, L’AFRIQUE SE TRANSFORMANT • LE RETOUR : COMMENT? • LE RETOUR : POURQUOI • QUID DES DIFFICULTÉS? «LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT?» Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

EN UN MOT «LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT?» Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

Elles ne se contenteront plus à l’avenir de transférer sur le continent des dizaines de milliards de dollars. Pressées par les multinationales venues s’installer sur le continent, enthousiasmées par les promesses générées par la solide croissance africaine, motivées par la volonté d’écrire l’Histoire, désireuses d’internationaliser leurs entreprises et de faire fructifier leurs riches réseaux de contacts établis dans deux mondes, les diasporas africaines telles les tortues de mer qui rentrent toujours à la maison, et malgré les énormes difficultés, reviendront en Afrique même si ce sera de différentes façons. «LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT?» Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

LES DIASPORAS AFRICAINES EN QUELQUES CHIFFRES CLÉS «LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT?» Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

• Une population estimée à 30 millions d’individus

• En 2012, les montants de transferts en direction de l’Afrique s’élevaient à 60 milliards de dollars, soit plus que plus que l’Aide Publique au Développement (56) et plus que les IDE (50) selon des données fournie par la BAD

• Deux pays africains dans le TOP 5 mondial des transferts en fonction du PIB (en 2011) : Tadjikistan (47%), Liberia (31%), République Kirghize (29%), Lesotho (27%), Moldavie (23%).

• En 2013, le Nigeria était le 5e pays au monde en termes de volumes des transferts de migrants. Ce sont 21 milliards de dollars (contre 71 milliards pour l’Inde, 60 pour la Chine et 26 pour les Philippines et 22 pour le Mexique). Ces fonds représentent deux fois les IDE reçus par le Nigeria en 2011.

L’OCCIDENT SÉDUISANT, L’AFRIQUE SE TRANSFORMANT «LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT?» Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

L’OCCIDENT SÉDUISANT

• L’Occident vieillit • L’Afrique est le continent le plus jeune et du monde et un potentiel fournisseur de main d’œuvre • Maîtrise des langues anglaise et française

• Perspectives de carrière absolument fascinantes • NBIC (Nanotechnologies, Biotechnologies, Informatique et sciences Coginitives) • Salaires avantageux

• Cadre propice, pour beaucoup, pour l’éducation de leurs enfants • Minima sociaux assurés (Assurance maladie, chômage…) • Accessibilité relativement facile, dans certains pays, pour l’acquisition d’un logement • Universités prestigieuses et attrayantes

L’AFRIQUE SE TRANSFORMANT

• À la fin, c’est la démographie qui gagne? (Phrase suggérée par A. Minc) • 1,1 milliard de personnes en âge de travail en 2040 • Près de 2 milliards de consommateurs en 2050

• 30% des réserves minérales dans le monde. La seule RDC aurait un potentiel de près de 24 000 milliards de dollars. • 60% de terres arables non encore cultivées • Capacités énergétiques phénoménales

• Solutionner les problèmes africains en misant sur les TI, une perspective porteuse d’espoir Thierry Ndoufou, QELASY Arthur Zang, CardioPad Vérone Mankou, VMK JUMIA M-PESA (SAFARICOM)

• « Le potentiel de l’Afrique est sous-estimé par presque tout le monde » Aliko Dangote, 23e fortune mondiale. Il pèse 25 milliards de dollars selon Forbes.

• Le nombre de HNWI augmente fortement. On les estime entre 140 000 et 160 000 selon les sources

• La présence de Porsche devrait dans les 5 prochaines années devrait passer de 9 à 18 pays en Afrique

LE RETOUR : COMMENT? «LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT?» Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

• Elle a laissé un emploi chez GE, où dans la zone Afrique elle a contribué à faire passé le chiffre d’affaires de 20 à 300 millions de dollars pour fonder son entreprise YSWARA. LA DIASPORA RENTRERA POUR SE LANCER EN AFFAIRES.

• Patrick Dupoux est l'un des co-auteurs du rapport "Winnning in Africa" publié en janvier 2014 par Boston Consulting Group. En entrevue avec Jeune Afrique, il affirmait : «En 2006, 10% des patrons des trente plus grands groupes mondiaux s'étaient rendus en Afrique. En 2013, ce chiffre est monté à 90%. » LA DIASPORA RENTRERA DONC POUR OCCUPER DES FONCTIONS DANS CE TYPE DE MULTINATIONALES.

• Installé en France depuis plusieurs années, Ludovic Kamgué a créé la marque de vêtement STRADEL’S, qui fait un chiffre d’affaires estimé à quelques millions de dollars. Il a déjà ouvert plusieurs boutiques au Cameroun et souhaite même faire ses vêtements sur le continent, ce qui contribuerait à créer des centaines d’emplois. LA DIASPORA ENTREPRENEURSHIP RENTRERA EN INTERNATIONALISANT SES OPÉRATIONS.

• LA DIASPORA FERA DES VA ET VIENT NOTAMMENT POUR TRANSMETTRE LE SAVOIR

LE RETOUR : POURQUOI? «LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT?» Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

• Pour écrire l’Histoire… • Pour profiter des énormes opportunités économiques qui ne cesseront de se faire jour • Pour aider l’élite africaine installée sur le continent mener la guerre économique et culturelle qui a cours et qui s’intensifiera • Par patriotisme «LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT?» Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

QUID DES DIFFICULTÉS? «LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT?» Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

• Instabilité politique : mauvais pour le business, pour la sécurité des biens et des personnes, etc.

• Infrastructures à améliorer

• Problèmes sociaux et sociétaux : tribalisme, corruption, absence (parfois) de méritocratie, problème d’adaptation ou de réadptation, etc.

Cependant, je crois que les bénéfices anticipés seront supérieurs aux difficultés à affronter, donc les diasporas africaines, telles des tortues de mer, dans une proportion intéressante, rentreront suivant les modes précisés plus haut. «LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT?» Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

MERCI POUR VOTRE AIMABLE ATTENTION «LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT?» Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

BIBLIOGRAPHIE SÉLECTIVE «LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT?» Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

• Afrique Expansion Magazine • Banque Africaine de Développement • Banque Mondiale • Forbes Afrique • Jeune Afrique «LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT?» Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

CRÉDITS PHOTOS «LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT?» Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

• Africa 24 Magazine • Silicon Savannah • Forbes Afrique • DR «LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT?» Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

QUELQUES MOTS DE PRÉSENTATION Originaire du pays des Lions Indomptables et titulaire d’un MBA – International Business, Serge TCHAHA est chroniqueur économique chez Afrique Expansion Magazine et au quotidien camerounais L’ACTU. Il est également publié dans Forbes Afrique. Plusieurs de ses tribunes sont reprises dans divers autres médias. Il se démarque par sa capacité à analyser ou à vulgariser les sujets les plus actuels qui concernent l’économie africaine. En 2012 et 2013, il a respectivement été blogueur pour la Rencontre internationale de la Francophonie économique et le Forum AFRICA, deux événements économiques internationaux et prestigieux. Serge TCHAHA a eu l’occasion d’agir à titre de conférencier dans des cadres universitaire ou non. Ainsi, il fut invité à Rencontre internationale de la francophonie économique qui s’est tenue en marge du premier Forum mondial de la langue française en 2012. En 2012 également, il a fait une intervention à la Chambre de Commerce de la RDC au Canada. Finalement, il fut convié par la Chaire Stephen-A-Jarilowsky en gestion internationale des affaires de l’Université Laval dans le cadre d’un atelier de recherche. En 2013, il a été invité à prendre la parole à l’École Nationale d’Administration Publique (Montréal) dans le cadre d’un colloque sur les Relations entre le Québec et l’Afrique organisé par le Groupe d’Études des Relations Internationales du Québec (GÉRIQ). Essayiste, il a notamment fait paraître, en 2012, chez l’Harmattan, « La francophonie économique et ses horizons de possibles », un livre préfacé par Abdou Diouf. En 2013, est sorti « Cameroun – Canada : 50 ans de relations fructueuses », un livre collectif dans lequel apparaissent plusieurs de ses textes. En 2014 sortira Le Lion’s Spirit, un livre coécrit avec Christophe De Gaule. @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT? Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha Dans le cadre de la semaine de la diversité École Nationale d’Administration Publique - Montréal 12 mars 2014 – 12h30

LES DIASPORAS AFRICAINES, DES TORTUES DE MER QUI S’IGNORENT? Dans le cadre de la semaine de la diversité École Nationale d’Administration Publique - Montréal 12 mars 2014 – 12h30 Par Serge TCHAHA, MBA Chroniqueur économique et essayiste @SergeTchaha | Facebook : Serge Tchaha | LinkedIn : Serge Tchaha | SlideShare : Serge_Tchaha

Add a comment

Related presentations

Related pages

Tortues terrestres — Wikipédia

Les tortues terrestres ... Ce sont des tortues qui passent toute leur vie sur la ... Kinixys est un genre de six espèces tortues africaines originaires d ...
Read more

Les vidéos des tortues - Le monde de la tortue, voici le ...

Les tortues palustres – Cuora amboinensis – Terrapene carolina carolina – Terrapene carolina triunguis . Contact Webmaster. Toute utilisation du ...
Read more

La tortue dans les Petites Antilles, entre valeur ...

... les tortues marines ont procuré ... des populations de tortues de mer octroie à ces ... de la chair de la tortue qui, ...
Read more

Identifier une tortue terrestre - Le monde de la tortue ...

Ciquez sur la photo correspondant à la tortue ... dans les animaleries ils ... Notre maison par ailleurs est chauffée a 22*C ce qui me semble une ...
Read more

Tout ou presque tout sur les tortues de terre, de mer et d ...

Tout ou presque tout sur les tortues de terre, de mer et d'eau ... nombreuses fiches sur tout ce qui touche aux tortues ... de St Martin la Plaine; La ...
Read more

Plages du nord, Pérou

... compte une énorme richesse de plages de sable blanc au bord d'une mer ... qui s 'étend sur 1 ... senegal diasporas africaines à paris alimentation ...
Read more

Les ïles des Seychelles - Afrique : guide des 55 pays ...

... récif de corail ou encore les tortues géantes qui ont ... tortues de mer qui, ... senegal diasporas africaines à paris ...
Read more

Qui a une tortue terrestre - 1 - Forum Cheval

... Une tortue qui dort dans les fourrés ou va son train de sénateur dans les allées du ... Qui a une tortue terrestre? Sujet commencé par : ...
Read more