Ina-formation-collecter-temoignages-2016_12_05

50 %
50 %
Information about Ina-formation-collecter-temoignages-2016_12_05

Published on December 4, 2016

Author: Casse2

Source: slideshare.net

1. Corinne Cassé documentaliste numérique corinne.casse@gmail.com Décembre 2016 Collecter, produire et enregistrer des témoignages

2. 1 Les archives sonores : cadre juridique et histoire Florence Descamps, Véronique Ginouvès, http://ethiquedroit.hypotheses.org «Publier la parole des témoins. Exigences scientifiques et respect des données personnelles», 2013 «Le contrat, un pacte entre le témoin et l’enquêteur... et une nécessité juridique», 2013 «Bien rédiger un contrat de cession de droit pour un enregistrement de terrain», 2013 «Qui est l’auteur de la transcription d’une enquête de terrain enregistrée ?», 2013 «Matériaux pour une enquête orale : préambule», 2012 Quelques ouvrages et articles de référence sur le sujet

3. Florence Descamps directeur de recherche EHESS, Histoire contemporaine Open Edition books : « L'historien, l'archiviste et le  magnétophone. De la constitution de la source orale à son exploitation » 2005 http://books.openedition.org/igpde/104 Véronique Ginouvès ingénieur de recherche, responsable de la phonothèque, MMSH-CNRS Nombreux articles sur la constitution, la conservation et la valorisation d'enquêtes orales. https://phonotheque.hypotheses.org/ Corinne Cassé Responsable espace numérique en médiathèque Ethnologue association Paroles Vives

4. Étapes clefs dans la considération de l’archive sonore Débat polémique sur la valeur de l'archive sonore En France dans les années 1880-1910 : Culte de l'archive écrite L’archive sonore est marginalisée Naissance de l’« histoire orale » et son expansion en Europe au XXe siècle Outre-Atlantique 1860 : - recours aux témoignages oraux comme la collecte systématique de documents écrits, y compris « les papiers privés ». Deux pôles se mettent en place : - l’École de Chicago, début du XXe siècle - Département de Columbia, juste après la seconde guerre mondiale En France, fin du XIXème les sciences sociales s’édifient Dans le domaine politique et religieux, en ethnologie, en sociologie les méthodologies de collectage d’archives orales et d’analyse se perfectionnent et se transmettent. D’autres exemples sont encore à citer en psychologie, en géographie…

5. L’utilisation de la source orale est liée à l’histoire des techniques 1877, en avril Charles Cros invente le Paléophone mais en novembre, Thomas Alva Edison invente le Phonograph 1888, Émile Berliner fabrique le gramophone 1934, BASF et AEG Telefunken produisent une bande magnétique plastique, le « Magnetophon » est lancé 1950, sortie du premier magnétophone grand public 1964, Philips met au point la cassette compacte 1983, lancement du disque compact 1987 lancement du DAT 1992, introduction du Minidisc (Sony) et du DCC (Philips) À partir de 2000 généralisation des enregistreurs numériques et du système direct-to-disc.

6. Des sites sur l'histoire de l'enregistrement http://signets.bnf.fr/html/categories/c_780enreg_hist.html http://www.collectionscanada.gc.ca/gramophone http://blog.formations-musique.com/interventions/roche-sur-y http://didacool.free.fr/histenr.htm

7. 2 Des outils et une méthode pour préparer un collectage de paroles

8. Exemples d’outils pour préparer un collectage - La méthode Qui , Où, Quand, Comment, Combien et Pourquoi ? - Les cartes heuristiques pour suivre le cheminement associatif de la pensée Freemind http://freemind.sourceforge.net Xmind http://www.xmind.net/ Mindmeister Mindmeister.com

9. Respecter les droits patrimoniaux Quels sont les acteurs ? L'enquêteur L'informateur (témoin, enquêté, interviewé, artiste interprète…) Les ayants-droits Les détenteurs de droits voisins (preneur de son, accompagnateur de l'enquêteur ou du témoin...) Le compositeur, l'arrangeur, le parolier d'une œuvre interprétée dans l'enregistrement Les personnes citées dans l'enregistrement L'institution qui a programmé la recherche L'institution où est déposé le document Le dépositaire Le créateur de la notice documentaire

10. Respecter les droits patrimoniaux Droit de divulgation d'une enquête orale • Lorsqu'un témoin accepte d'être enregistré il sait que son témoignage sera utilisé dans le cadre d'une recherche mais il ne peut pas envisager tous les cas de diffusion. • Le contrat doit l'éclairer sur les différents modes de diffusion et énumérer toutes les utilisations, concrètes ou virtuelles envisagées. Création en 2011 d’un groupe de travail surles questions d’éthique et de droits en SHS. À lire : Archives pour la catégorie « Préparer la recherche » sur https://ethiquedroit.hypotheses.org/ À lire : « Le contrat, un pacte entre le témoin et l’enquêteur… et une nécessité juridique » Florence Descamps et Véronique Ginouvès, février 2013 http://ethiquedroit.hypotheses.org/516

11. Respecter les droits patrimoniaux Quels apports ?  Rôle central du témoin comme source de savoir  Reconnaissance de sa capacité et son autonomie à générer du patrimoine dans un «consentement éclairé » ;  Lui permettre de s’investir dans une vraie démarche de dépôt ;  Transparence de la relation ;  Comprendre le sens de la démarche de collectage ;  Suivre la restitution des travaux ; éviter la recherche coûteuse des ayants droits dans le futur. l’engagement des collecteurs à protéger la personne ressource et ses proches Pourquoi la contractualisation du dépôt de patrimoine oral ? une condition première à l’exploitation des données patrimoniales

12. Respecter les droits patrimoniaux Faire comprendre et faire signer un contrat de cession de droits patrimoniaux… Comment ?  Parler du contrat dès la prise de contact avec le terrain  Co-construire le dépôt de patrimoine avec le témoin (dépasser les difficultés de communication) ;  Restituer le patrimoine (pas seulement l’entretien) aux personnes interviewées.

13. 3 Le(s) contenu(s) de l'archive sonore Exemple de la collection : « Mémoire arménienne des Bouches du Rhône » 162h d'entretiens sur l'histoire, l'identité et leur transmission Phonothèque de la MMSH Dépôt aux Archives Départementales des BdR et à la phonothèque, 2007

14. L’apparition des matériaux principaux en réponse directe aux questions

15. L’apparition des matériaux connexes qui contextualisent et accompagnent les réponses

16. La dimension informative des commentaires périphériques

17. La place des particularités de l’enquêteur et son rôle actif La place et le rôle du collecteur de témoignages oraux, Florence Descamps http://afas.revues.org/1514

18. 4 Un traitement documentaire pour la mise à disposition de l’archive (utilisation des métadonnées Dublin Core) Titre : Title Titre complet du document Responsabilités:Creator/Cont ributor Personne, organisation ou service à l’origine du document/Personne, orga. ou serv. qui a élaboré le doc. Droits :Rights Droits de propriété intellectuelle, droits de propriété divers Langue: Language Date et lieux d'enregistrement : Descrip tech de l'original Format : Format Format physique du document Durée : Qualité du son : Résumé :Description Descripteurs : Subject Mots-clefs, phrases de résumé, ou codes de classement Lieux cités :

19. 5 Conserver sur le long terme. Soutiens et méthodes Quels partenariats envisager et quand ? Connaître son environnement culturel. Quel type de structure peut être partenaire ? Viser la pérennité et la stabilité du lien et des structures. Pourquoi faire et à quelles conditions ? Définir les limites d'intervention de chacun et les responsabilités. Quels avantages ? Quelles Contraintes ? Mesurer les engagements et la plus-value pour chacun. Quelles aides logistiques et/ou financières ? Repenser le mécénat.

20. 1- Le mécénat financier Il correspond aux dons en numéraires (chèques, virements...) ; aux versements de cotisations, de subventions. 2- Le mécénat en nature Aides matérielles : Don d’un bien immobilisé (véhicule, mobilier, matériel...) Mise à disposition de locaux Fourniture de marchandises en stock (ordinateurs...) Exécution de prestations de services (réparations, entretien...) Aides immatérielles : Le mécénat technologique et scientifique : il consiste à mobiliser le savoir-faire, le métier de l’entreprise au bénéfice des partenaires. Le mécénat de compétences : il s’agit de la mise à disposition de compétences de salariés de l’entreprise, sous forme de mise à disposition de personnel ou de prêt de main d’œuvre, d’accompagnement dans le montage de projet, d’appui technique de courte ou longue durée... Le détachement de personnel : dans ce cas, l’entreprise met à la disposition de http://www.developpement-durable.gouv.fr/

21. 6 Valoriser les enquêtes

22. Quels moyens pour le partage des données ? hypotheses.org Plate-forme de publications de carnets de la recherche calames.abes.fr Catalogue en ligne des archives et des manuscrits de l'enseignement supérieur creativecommons.fr Licences de mise à disposition d’œuvres d'auteurs archive.org Digital library of Internet medihal.archives- ouvertes.fr Archives ouvertes de photographies et d'images scientifiques Omeka Plate forme de publication Web, libre et adhérent à l’Open source Isidore plate-forme de recherche permettant l’accès aux données Europeana Sounds

23. Belles archives sonores à tous corinne.casse@gmail.com veronique.ginouves@univ-amu.fr Crédits photographiques : Tompkins Sq. Park, George Eastman House, https://www.flickr.com/ No known restrictions on publication. Migrant agricultural worker's family, California, 1936, Dorothea Lange, Public Domain, Libraryof Congress, https://en.wikipedia.org Braves vs Dodgers -57, Sheribeari,2016, Public domain, https://www.flickr.com/photos/bysheribeari/25733162754/sizes/n/ Linnaea Mallette, http://www.publicdomainpictures.net/ Child au parc, Public domain Véronique Ginouvès (US3125 / CNRS-AMU), Christine Durand, CC-BY-NC-SA, flickr Florence Descamps avec l’aimable autorisation des personnes, clichés personnels. Diaporama sur les droits patrimoniaux : Véronique Ginouvès, phonotheque.hypotheses.org

Add a comment