advertisement

Hypothermie

50 %
50 %
advertisement
Information about Hypothermie
Education

Published on February 9, 2009

Author: mateo

Source: slideshare.net

advertisement

HYPOTHERMIE DEFINITIONS

DEFINITION : 1/ L’hypothermie est la baisse anormale de la température centrale d’un corps humain exposé au froid extérieur. 2/ La température centrale d’un corps humain adulte est voisine de 37 °. 3/ Chez le nourrisson, la température centrale subie une variation non négligeable, en fonction de la température avoisinante.

1/ L’hypothermie est la baisse anormale de la température centrale d’un corps humain exposé au froid extérieur.

2/ La température centrale d’un corps humain adulte est voisine de 37 °.

3/ Chez le nourrisson, la température centrale subie une variation non négligeable, en fonction de la température avoisinante.

Facteurs de gravité

L’importance du froid du milieu extérieur. La durée d’exposition au froid. L’importance des protections vestimentaires. L’age de la victime. Le sexe de la victime. L’état de santé de la victime. Les parties du corps exposées au froid .

L’importance du froid du milieu extérieur.

La durée d’exposition au froid.

L’importance des protections vestimentaires.

L’age de la victime.

Le sexe de la victime.

L’état de santé de la victime.

Les parties du corps exposées au froid .

PHYSIOLOGIE On distinguera quatre phases dans l’évolution de l’hypothermie.

On distinguera quatre phases dans

l’évolution de l’hypothermie.

Entre 37 et 35 ° : Hypothermie avec défense maximale, réaction tonique Entre 34 et 28° : Hypothermie avec défense minimale, période hypotonique. Entre 27 et 20 ° : Hypothermie sans défense, période de toxicité . Au dessous de 20° : C’est le coma et la mort par arrêt cardio-respiratoire.

Entre 37 et 35 ° : Hypothermie avec défense maximale, réaction tonique

Entre 34 et 28° : Hypothermie avec défense minimale, période hypotonique.

Entre 27 et 20 ° : Hypothermie sans défense, période de toxicité .

Au dessous de 20° : C’est le coma et la mort par arrêt cardio-respiratoire.

Apnée Et Mort apparente Bradypnée Ralentissement de la consommation d’O2 Polypnée Augmentation de la consommation d’O2 Signes respiratoires T.V. puis F.V. Allongement de l’espace Q.R. Onde J d’Osborne Apparition de troubles du rythme F.A. Reste normal Signes cardiaques E.C.G. F.V. Puis A.C.R. Bradycardie. Chute de la T.A. Débit cardiaque diminué Vasoconstriction Tachycardie T.A. Élevée Débit cardiaque augmenté Vasodilatation. Signes fonctionnels dynamiques Au dessous 34 à 28° 37° à 35 ° Température du corps

Répercutions de l’hypothermie sur les autres systèmes. Mort apparente Acidose Diminution de la Glycémie, Hyper-Kalièmie. Augmentation de la glycémie Biologie Anurie Oligurie Polyurie Normal Système rénal Occlusion Diminution du transit intestinal. Système digestif Comas Et Mort apparente Trismus Mydriase Rigidités Disparition des R.O.T. Rigidité musculaire, cyanose Myosis Confusions Hallucinations Diminution des R.O.T. Cadavérique R.O.T. Vifs Peau froide et pâle, frissons Système nerveux A l’inspection Moins de 28° 31 à 28° 34 à 32° 37 à 35° Température

Il est important de savoir : Que, par réflexe, l’ hypothermie peut permettre une survie d’assez longue période, par ralentissement et recentrage de la circulation, associé à une diminution des besoins en oxygène.

Etat de mort apparente 1/ Si la température du corps de la victime est supérieure à 30° le coma n’est pas lié à l’hypothermie. 2/ Si la température du corps est inférieure à 30°, le coma peut être en rapport avec l’hypothermie.

1/ Si la température du corps de la victime est supérieure à 30° le coma n’est pas lié à l’hypothermie.

2/ Si la température du corps est inférieure à 30°, le coma peut être en rapport avec l’hypothermie.

Conduite a tenir par le secourisme. ALERTER pour un transport aussi rapide que possible dans un hôpital spécialisé. Réchauffer. Pratiquer la R.C.P. Poser un D.A.E. Choquer en cas de F.V.

ALERTER pour un transport aussi rapide que possible dans un hôpital spécialisé.

Réchauffer.

Pratiquer la R.C.P.

Poser un D.A.E.

Choquer en cas de F.V.

Conduite à tenir par le médecin Perfuser Surveiller la Kaliémie, si possible. Pratiquer une réanimation raisonnable, sans mettre en danger la vie des sauveteurs.

Perfuser

Surveiller la Kaliémie, si possible.

Pratiquer une réanimation raisonnable, sans mettre en danger la vie des sauveteurs.

Méthodes de réchauffement 1/ Sur les lieux du drame : . Corps à corps : On gagne ½ à 1 °/ heure Couverture chauffante : 1° / heure Matelas a air chaud : 2° / heure 2 / En milieu hospitalier : Dialyse péritonéale : 3°/ heure Lavage gastrique chaud : 5° / heure Hémodialyse : 3 à 6 ° / heure C.E.C. : en milieu spécialisé 2° / minute.

1/ Sur les lieux du drame :

. Corps à corps : On gagne ½ à 1 °/ heure

Couverture chauffante : 1° / heure

Matelas a air chaud : 2° / heure

2 / En milieu hospitalier :

Dialyse péritonéale : 3°/ heure

Lavage gastrique chaud : 5° / heure

Hémodialyse : 3 à 6 ° / heure

C.E.C. : en milieu spécialisé

2° / minute.

CONCLUSION : Température corporelle supérieure à 32 ° Il existe une chance de survie en réchauffant avec les moyens du bord. Température inférieure à 32°: Le transport en milieu spécialisé doit se faire dans les 45 minutes !!!

Température corporelle supérieure à 32 °

Il existe une chance de survie en réchauffant avec les moyens du bord.

Température inférieure à 32°:

Le transport en milieu spécialisé doit se faire dans les 45 minutes !!!

Signes de gravité : A.C.R. et T.V. Hypothermie inférieure à 28° Potassium supérieure à 10 meq. Seule la CEC qui, pratiquée en moins de 45 minutes apporterait 15 a 20 % de chance de survie.

A.C.R. et T.V.

Hypothermie inférieure à 28°

Potassium supérieure à 10 meq.

Seule la CEC qui, pratiquée en moins de 45 minutes apporterait 15 a 20 % de chance de survie.

HYPOTHERMIE PAR IMMERSION EN EAU FROIDE 40 à 60 % des victimes décèdent dans les 45 minutes . Ceci est une moyenne dépendant de deux facteurs : - La température de l’eau - La tenue vestimentaire. Évolution en quatre stades.

40 à 60 % des victimes décèdent dans

les 45 minutes .

Ceci est une moyenne dépendant de deux facteurs :

- La température de l’eau

- La tenue vestimentaire.

Évolution en quatre stades.

STADE 1 - 3 a 5 minutes Le choc au froid - Hyperventilation incontrôlable Frissons Accélération du rythme cardiaque Arythmie transitoire possible H.T.A.

Le choc au froid

- Hyperventilation incontrôlable

Frissons

Accélération du rythme cardiaque

Arythmie transitoire possible

H.T.A.

STADE 2 – 5 à 30 minutes L’épuisement Refroidissement périphérique. Perte de la dextérité, la nage devient inefficace. L’usage des équipements de secours devient de plus en plus difficile. La sensibilité est altérée.

L’épuisement

Refroidissement périphérique.

Perte de la dextérité, la nage devient inefficace.

L’usage des équipements de secours devient de plus en plus difficile.

La sensibilité est altérée.

Stades 3 et 4 – au delà de 30 minutes. Comas hypothermique. Collapsus. Mort .

Comas hypothermique.

Collapsus.

Mort .

Collapsus post sauvetage Dans 20 % des cas, le décès survient : - à la sortie de l’eau - Ou quelques minutes plus tard. C’est le phénomène du DROP SYNDROME Le froid périphérique entraîne un refroidissement central brutal avec COLLAPSUS ( Vasoconstriction brutale des artères et arrêt cardiaque par désamorçage de la pompe cardiaque ) On limite considérablement ce phénomène en sortant la victime de l’eau en position ALLONGEE .

Dans 20 % des cas, le décès survient :

- à la sortie de l’eau

- Ou quelques minutes plus tard.

C’est le phénomène du DROP SYNDROME

Le froid périphérique entraîne un refroidissement central brutal avec COLLAPSUS ( Vasoconstriction brutale des artères et arrêt cardiaque par désamorçage de la pompe cardiaque )

On limite considérablement ce phénomène en sortant la victime de l’eau en position ALLONGEE .

Moyens de prévention : * Gilets de sauvetage Permettant de maintenir la tête et la partie sup. du corps hors de l’eau. Prolongent la conscience en permettant de ne pas couler et de rester immobile pour éviter l’épuisement. * Combinaisons d’immersion * Combinaisons étanches * Canots de sauvetage

* Gilets de sauvetage

Permettant de maintenir la tête et la partie sup. du corps hors de l’eau.

Prolongent la conscience en permettant de ne pas couler et de rester immobile pour éviter l’épuisement.

* Combinaisons d’immersion

* Combinaisons étanches

* Canots de sauvetage

Que doit on faire dans l’eau ? - 1/ Limiter les mouvements pour éviter l’épuisement. - 2 / Se regrouper pour se réchauffer mutuellement, mais aussi moralement et physiquement. - 3 / Limiter l’immersion du haut du corps en s’accrochant à tout objet flottant.

- 1/ Limiter les mouvements pour éviter l’épuisement.

- 2 / Se regrouper pour se réchauffer mutuellement, mais aussi moralement et physiquement.

- 3 / Limiter l’immersion du haut du corps en s’accrochant à tout objet flottant.

Que faire à la sortie de la victime de l’eau. Prendre la température corporelle. Alerter les secours spécialisés pour hélico. Mettre la victime à l’abris. Déshabiller et sécher la victime. Respecter les frissons. Couvrir de vêtements secs et chauds. Utiliser une couverture isolante, si possible chauffante. Couvrir tête et cou, chauffer : le cou, les aisselles,la tête et les aines. Souvenez vous que si la température du corps est inférieure à 32°, un transport en milieu spécialisé doit être effectué en moins de 45 minutes.

Prendre la température corporelle.

Alerter les secours spécialisés pour hélico.

Mettre la victime à l’abris.

Déshabiller et sécher la victime.

Respecter les frissons.

Couvrir de vêtements secs et chauds.

Utiliser une couverture isolante, si possible chauffante.

Couvrir tête et cou, chauffer : le cou, les aisselles,la tête et les aines.

Souvenez vous que si la température du corps est inférieure à 32°, un transport en milieu spécialisé doit être effectué en moins de 45 minutes.

Rappelons les techniques de réchauffement possible à bord. 1 / La couverture chauffante . Elle double la vitesse de réchauffement et réduit le Drop syndrome 2/ L’air ou l’oxygène réchauffée . Très utilisé par les anglo-saxons, cette méthode : - réduit les troubles du rythme cardiaque, - réduit les troubles neurologiques. - diminue les secrétions bronchiques. 3/ L’air chaud pulsée . Sur le tronc et surtout la tête, permet de réduire considérablement le Drop syndrome 4/ La perfusion . Par sérum physio réchauffé à température au moins égale à celle de la victime. Bien qu’ indispensables, ce sont des moyens d’attente à efficacité limitée.

1 / La couverture chauffante .

Elle double la vitesse de réchauffement et réduit le Drop syndrome

2/ L’air ou l’oxygène réchauffée .

Très utilisé par les anglo-saxons, cette méthode :

- réduit les troubles du rythme cardiaque,

- réduit les troubles neurologiques.

- diminue les secrétions bronchiques.

3/ L’air chaud pulsée .

Sur le tronc et surtout la tête, permet de réduire considérablement le Drop syndrome

4/ La perfusion .

Par sérum physio réchauffé à température au moins égale à celle de la victime.

Bien qu’ indispensables, ce sont des moyens d’attente à efficacité limitée.

EN CONCLUSION : Comment se protéger du froid à bord ? Éviter l’alcool : Manger chaud : Boire de l’eau en quantité suffisante, attention au mal de mer : Dormir suffisamment : Porter un bonnet de laine couvrant la nuque : Porter de préférence, plusieurs couches de vêtement, en évitant le coton qui, mouillé, reste froid. Préférer laine ou synthétique.

Comment se protéger du froid à bord ?

Éviter l’alcool :

Manger chaud :

Boire de l’eau en quantité suffisante, attention au mal de mer :

Dormir suffisamment :

Porter un bonnet de laine couvrant la nuque :

Porter de préférence, plusieurs couches de vêtement, en évitant le coton qui, mouillé, reste froid. Préférer laine ou synthétique.

Add a comment

Related presentations

Related pages

Hypothermie – Wikipedia

Die Hypothermie oder Unterkühlung ist ein Zustand nach Kälteeinwirkung auf den Körper eines Lebewesens, das heißt die Wärmeproduktion war über ...
Read more

Hypothermie - DocCheck Flexikon

1 Definition. Als Hypothermie bezeichnet man in der Medizin einen Zustand der Unterkühlung des Körpers bzw. eines Gewebes. Dieser tritt nach einer ...
Read more

Hypothermie – PflegeWiki

Von Hypothermie spricht man, wenn sich die Körpertemperatur in einem Bereich unter 36° Celsius befindet. Das Gegenteil hierzu ist Hyperthermie.
Read more

Hypothermie (Unterkühlung) und Erfrierungen - Onmeda.de

Hypothermie (Unterkühlung) und Erfrierungen sind die Folgen von Kälte: Während bei einer Hypothermie die Temperatur des gesamten Körpers
Read more

Hypothermie (Unterkühlung) und Erfrierungen Definition ...

Hypothermie (Unterkühlung) Eine Hypothermie oder Unterkühlung besteht per Definition, wenn die Körperkerntemperatur unter 36 Grad Celsius fällt.
Read more

MH-Hannover: 8

Unter einer Hypothermie versteht man einen Abfall der Körperkerntemperatur (KKT) auf unter 35°C. Der Schweregrad wird dabei als mild, moderat oder schwer ...
Read more

Notfallmedizin - KH-Schwarzach/Leitsymptome - Hypothermie

Protrahierte Hypothermie + körperliche Aktivität verbrauchen viel Energie. Die Reanimationsaussichten sind entsprechend schlecht.
Read more

Hyperthermie - DocCheck Flexikon

Hypothermie: Eiskaltes Herzchen 09.05.2014; Krebstherapie: Heiße Nanopartikel nutzen 27.03.2014; Nanomedizin: David gegen Goliath 31.07.2013 ...
Read more

Milde therapeutische Hypothermie – Wikipedia

Die milde therapeutische Hypothermie (MTH) ist der Zustand der als medizinische Maßnahme auf 32 bis 34 °C abgesenkten Körpertemperatur (Hypothermie).
Read more

Hypothermie

Hypothermie nach Reanimation . Therapeutische Hypothermie nach Herz-Kreislauf-Stillstand Rasche Kühlung verbessert die Prognose von Patienten nach Reanimation
Read more