Guillaume ghrenassia - Rapports de stages ISCOM chez Squares Records et Agence Koktail Sudio Toulouse 2014

71 %
29 %
Information about Guillaume ghrenassia - Rapports de stages ISCOM chez Squares Records et...
Education

Published on May 9, 2014

Author: TheWorldOfTwinsen

Source: slideshare.net

Description

Ce double rapport de stages est le résultat de 8 semaines de stage chez l'agence Koktail (Koktail Studio, Koktail Events, Koktail Web) entre février et mars 2014 et de 4 semaines de stage auprès du label indépendant montpelliérain Squares Records en janvier 2014.
Le rapport de Squares Records est accompagné d'un tumblr que vous pouvez retrouver à cette adresse : http://monrapportdestage.tumblr.com/
Retrouvez-moi sur internet à ces adresses :
http://theworldoftwinsen.wordpress.com/
http://www.youtube.com/user/TheWorldOfTwinsen
http://www.facebook.com/TheWorldOfTwinsen
https://twitter.com/WorldOfTwinsen

Je peux désormais aller me reposer après ce stage...

Remerciements : Jérémiah pour l’accueil qu’il m’a réservé. Laurene, Estelle, Léa, Nathan, Gwenaelle, Alizia, Jean-Baptiste, Jérémy, Camille, Julien, Cédric, Julia, Maryline, Cyriel : employés, stagiaires, alternants que j’ai côtoyés au sein de ce stage. Le Jager Bar et Twitter sans qui je n’aurais jamais pu décrocher ce stage. C’est là que TOUT a commencé. Ne me demandez pas quel était le tweet mentionné, je ne m’en souviens absolument pas.

Crédits Toutes les images, photos, logos et artworks appartiennent à leurs ayant-droits. Ce rapport de stage est la propriété exclusive de Guillaume Ghrenassia, étudiant en deuxième année à l’ISCOM Toulouse. Il est le résultat de deux mois de stage du 3 février au 28 mars 2014. Retrouvez-moi également sur ces sites pour y découvrir des musiques rares et peu connues. http://www.youtube.com/user/TheWorldOfTwinsen http://theworldoftwinsen.wordpress.com/ https://twitter.com/WorldOfTwinsen https://www.facebook.com/TheWorldOfTwinsen Sommaire Remerciements I/ Présentation de l’agence A/ Historique B/ Présentation des pôles 1. Koktail Studio 2. Koktail Place 3. Koktail Events C/ Koktail sur le web II/ Mon activité de stagiaire A/ Projets événementiels 1. Koktail Jump 2. Koktail Place B/ Communication et promotion de l’agence III/ Les soirées Koktail A/ Hasbeen années 30 B/ P.R.S.M (Prisme) 1. Tracts 2. Partenariats 3. Promotion d’événements sur Facebook IV/ Boite de nuit Speak Easy V/ Projet dans le Lot VI/ Jager Bar VII/ Les copains artistes

I/ Présentation de l’agence A/ Historique Depuis 2 ans déjà, l’agence Koktail a vu le jour et sa popularité et sa notoriété ne cessent de grandir au coeur de la ville rose. Située au sein du complexe hôtelier Privilèges quartier Jeanne d’Arc, elle peut se vanter d’avoir une piscine à deux pas de ses bureaux. A la fois agence de communication classique et agence événementielle, Koktail se veut complète et multipôles. Fondée par Jérémiah Gaubert et assisté de nombreux collaborateurs à temps plein, mi-temps, alternants ou stagiaires, cette agence tourne à plein régime et fourmille de projets en tout genre. La piscine de l’hôtel Souvent je croisais cette table le matin en arrivant au bureau à l’attention des professionnels et clients en séminaires.

B/ Présentation des pôles 1. Koktail Studio Il est probablement le pôle le plus important et mieux fourni de l’agence. A mon arrivée, ils étaient 2 jeunes hommes, peu avant mon départ ils fûrent rejoints par une demoiselle. A eux trois ils cumulent un énorme talent graphique. 2. Koktail Place Un groupe Facebook de plus de 11 000 membres qui fait la promotion d’événements sélectionnés par l’équipe chaque semaine. C’est une zone où l’on retrouve particulièrement les événements des partenaires de l’agence. 3. Koktail Events C’est le pôle en charge de la création des événements et surtout des soirées électro ou soirées à l’attention des BDE proposant des solutions clé en main à bas prix. C/ Koktail sur le web L’agence est bien évidemment massivement présente sur l’internet. A commencer par un site web encore en chantier à l’heure où j’écris ces lignes mais qui ne devrait vraiment pas tarder à voir le jour et permettre la bonne compréhension à tous de ce qu’est Koktail. Dôté d’un gros ensemble de réseaux sociaux nous la retrouvons sur Instagram, Youtube, Google +, Vine, Twitter, Pinterest, Facebook. Concernant ce dernier, il me faut vous préciser quelques points. L’agence possède un profil personnel «Koktail Place» permettant une meilleure visibilité des messages qu’une page. Comme vous le savez sûrement, les pages sont extrêmement bridées et les messages ont une visibilité approchant les zéros. MERCI FACEBOOK ! L’agence possède cependant aussi une page «Koktail». Il y a également un groupe «Koktail Place» dôté de plus de 11 000 membres. On retrouve d’autres profils personnels mais qui sont là pour la gestion de ces pages et de celles des clients pour le community management. Anecdote : Un chaton amuse tout le monde et devient un vine : https://vine.co/v/MaDwOAjHbrr

II/ Mon activité de stagiaire A/ Projets événementiels 1. Koktail Jump Cela faisait 2 mois environ que je n’avais pas mis de réveil et ce premier réveil fût donc difficile mais il fallait passer outre et y aller à l’aide de la SNCF. A mon arrivée je suis pris en main par le patron qui me présente l’environnement de travail sur lequel je vais travailler. En très grande majorité nous travaillerons avec Google Drive pour permettre la création, modification et suppression des documents par l’ensemble du personnel en temps réel. Très pratique donc même si je n’ai jamais compris pourquoi la possibilité de faire click droit + copier/coller/couper ne fonctionnait pas alors même que Google voit l’action que nous souhaitons faire...Si si, essayez vous verrez. Dès le premier jour j’attaque très fort en procédant à la mise à plat d’un tremplin de musique électronique du nom de Koktail Jump. J’ai dû réfléchir à TOUT : sécurité, billetterie, conditions et délais d’inscriptions, choix de la salle... Bien évidemment un axe majeur étant la communication, promotion et diffusion de l’événement. Tout ceci sera par la suite paufiné par mes collègues et l’événement prendra part courant 2014. J’ai pour ma part apporté une touche d’originalité en incitant l’équipe à utiliser un site tout jeune mais ô combien merveilleux pour tout artiste et/ou organisateur de soirées : Annoncetadate.fr (et sa version pour organisateur de soirées : Sowprog). Ce site permet en quelques clics et pour 1 € (un petit peu plus pour les organisateurs) de déposer sur des dizaines d’agendas en ligne sa soirée. Rapide, pratique et modifiable à souhait il permet un gain de temps, d’argent et d’énergie considérable. A ce titre, j’ai cherché des agendas en ligne qu’il pourrait être intéressant d’avoir pour soumettre à Sowprog. 2. Koktail Place Koktail Place est une sorte de festival, rassemblement entre les partenaires de Koktail ainsi que des entreprises partageant ses goûts et son éthique et qui se tiendra au parc des expositions de Toulouse à l’été 2014 si tout se passe bien. A ce titre, j’ai essayé de réfléchir à du marketing géolocalisé pour procéder à des envois très localisés de SMS promotionnels au sein de l’événement. Extrêmement coûteux il n’en reste pas moins que c’est à garder dans un coin de la tête et à réutiliser en temps voulu. J’ai assisté mes collègues dans le décompte du nombre de fans et followers sur notre réseau pour intégrer ces données à notre dossier de presse distribué aux potentiels teneurs de stands. Il se veut être la vitrine de Koktail et un tremplin pour accroître sa notoriété. B/ Communication et promotion de l’agence C’est bien sympa d’avoir une agence, encore faut-il que celle-ci soit connue du grand public. Aussi ai-je dû réfléchir sur de potentiels scénarios pour des teasers vidéos de l’agence. A mon sens une vidéo virale possède soit de l’émotion forte soit un bel humour soit un guest célèbre. A ce titre, j’ai suggéré à l’équipe de faire appel au Sad Panda, créateur vidéo sur Youtube avec entre autres ses fameux tutoriels. L’idée aurait été de rémunérer le monsieur pour un «comment créer une agence de communication ?», le laisser faire toutes ses blagues et à finir sur le logo de Koktail avec une transition adaptée. Je ne sais pas si le Sad Panda l’aurait fait ou pas mais bon l’idée était là. Actuellement Koktail est très présent sur Facebook et internet de manière générale. Un peu trop disparate à mon goût, aussi ai-je suggéré de se concentrer sur moins de lieux de visites et surtout de TOUT mettre sur le site web. Là au moins, le contrôle de la part de l’équipe de Jérémiah est total et n’est pas soumis aux aléas et caprices des réseaux sociaux qui changent leurs designs et politiques à tout-va. Ce site ne devrait pas tarder à faire son apparition et devrait apporter une véritable bouffée d’oxygène.

Avec Gwenaelle, stagiaire en charge du webmastering du site nous avons communément réfléchi à quelques optimisations de référencement pour l’agence. Anecdote : Le stagiaire c’est l’homme à tout faire comme vous le savez. Aussi il n’est pas surprenant de voir que je me suis retrouvé à monter des meubles Ikea compte tenu du fait qu’entre mon arrivée et la fin du stage la capacité des locaux a doublé et il a donc fallu équiper ces nouveaux bureaux en meubles. III/ Les soirées Koktail A/ Hasbeen années 30 Lors du début de mon stage s’est tenue la soirée Hasbeen spéciale années 30. A ce titre l’électro jazz manouche était à l’honneur. Je n’ai pas assisté à cet événement qui se tenait au Connexion Café mais je souhaitais tout de même vous en faire part. B/ P.R.S.M (Prisme) Pour cette seconde soirée, je me suis retrouvé largement plus impliqué en prenant part à différents niveaux. [Pour le correcteur : Retrouvez en pièces jointes physiques le flyer et l’affiche de cet événement.] 1. Tracts Inutile de vous rappeler que pour faire la promotion d’une soirée il faut en parler sur les réseaux sociaux mais l’action de terrain reste incontournable. 2 000 flyers, 100 affiches de 70*100cm et 50 affichettes étaient disponibles et prêtes à voir le jour partout dans Toulouse. En temps normal, il n’aurait pas été complexe de distribuer tout cela mais nous avons eu un problème de taille, la soirée se tenait quelques jours après les vacances. Ainsi nous n’avons pu flyer que pendant 3-4 jours. Nous n’avons pas pu faire la sortie des universités ou lycées la semaine précédant l’événement : tout était fermé ! Au moins la leçon est retenue, la prochaine fois nous ne ferons plus la même erreur. Malgré cela, nos équipes (moi inclus) se sont mobilisées à fond pour distribuer tout cela dans les trois universités toulousaines et autres points clés. Ci-dessus un petit souvenir de ces sessions de «flyage» au niveau du Restaurant Universitaire du Mirail, de Paul Sabatier et d’un des panneaux de l’Université Paul Sabatier.

J’étais en charge de la répartition des équipes aux différentes dates, heures et lieux ainsi que des quantités nécessaires à la bonne visibilité de l’événement. Cela s’ajustera par la suite au jour le jour en fonction des stocks restants à chaque fois. 2. Partenariats Cette soirée comme à peu près tous les événements s’est vue doter de partenaires. Chargé de communication chez Squares Records, j’ai de suite trouvé intéressant et pertinent de créer un partenariat avec eux. Il était facile pour Koktail de parler avec Squares Records vu que j’en suis un représentant au sein même de l’agence. Il a donc été convenu que nous fassions gagner 2 places pour la soirée et surtout que nous puissions tenir un petit stand sur place pour y distribuer notre compilation et être vus par le public. Nous avons ainsi pu permettre d’accroître la visibilité de nos deux entités sur les réseaux de chacun. 3. Promotions d’événements sur Facebook A chaque soirée réalisée par Koktail, cette dernière dépose un post sur tous les événements passés sur Facebook. Je dois dire que je n’y avais jusqu’alors jamais pensé et c’est plutôt efficace comme méthode. IV/ Boite de nuit Speak Easy Ouverte prochainement (le 3 mai 2014), cette nouvelle boite de nuit toulousaine stratégiquement bien placée et aux nombreux avantages a fait l’objet de multiples réflexions de la part de l’équipe sur tout ce qu’il est possible d’anaylser. J’ai pour ma part émis quelques idées telles que : - Intégrer une table de beer pong aux couleurs de la boite de nuit qui serait régulièrement utilisée pour des soirées spéciales. - Mais surtout j’ai eu l’idée d’intégrer un distributeur de capsules à jouets comme l’on en voit souvent dans les hypermarchés. Sauf que cette fois-ci le jouet serait remplacé par une chance de gagner une bouteille d’alcool. Pour 2 €, vous pourrez avoir la chance de repartir avec une bouteille habituellement vendue aux alentours de 70 €. Avec des chances de gain modérées mais existantes, il devrait être particulièrement apprécié des clients. Il nous a également été demandé de réfléchir aux différents scénarios possibles pour une vidéo promotionnelle de ce night club.

Anecdote : Amoureux d’une informatique propre j’ai profité de mon passage à l’agence pour équiper certains ordinateurs de la suite office et adobe et procéder à une petite installation plus sympa au niveau des antivirus. V/ Projet dans le Lot Pour répondre aux besoins d’un client souhaitant ouvrir une épicerie + restaurant permanents dans un vieux bâtiment avec un certain cachet, nous avons procédé à une petite partie de «Sims» si je puis dire. Dôtés d’outils adaptés, nous avons reconstitué à l’écran ce bâtiment et procédé aux différentes dispositions possibles des éléments : tables, chaises, bar... Certes peu de lien avec la communication mais cela reste cependant très intéressant et amusant à faire. Notons que ce projet prend place dans le département du Lot. J’ai cessé de compter toutes les chocolatines et croissants que j’ai pu consommer au sein de stage, leur nombre est indécent. Représentation virtuelle du bâtiment lottois.

Anecdote : Du fait de mes trajets quotidien en train et des retards, travaux, grèves et autres activités de retard courantes de la SNCF, j’ai pu lire beaucoup de livres. Mais vraiment beaucoup. VI/ Jager Bar Il peut être intéressant de remarquer que j’ai procédé à des remerciements envers le Jager Bar pour ce rapport de stage et la raison à cela vous en restera mystérieuse. Comme dirait l’autre «les vrais savent». Il s’avère au final que ce bar spécialisé dans le Jägermeister est un client de l’agence dont nous gérons le community management. Habituellement géré par notre stagiaire en community management il n’est pas rare d’avoir eu à lui filer un coup de main, ainsi certains des tweets déposés sur le compte ont été écrit par ma personne. L’exercice n’est pas facile mine de rien compte tenu du fait qu’il fallait procéder à la création de deux tweets journaliers et ce tous les jours. Crédits : Toulouse-tourisme.com Anecdote : Le patron suggère la tenue d’un contest sur Pokemon Game Boy qui au final n’aura pas eu lieu et c’est bien dommage.

VII/ Les copains artistes Mélomane, j’ai pu au fil du temps faire la rencontre souvent cybernétique d’artistes en tout genre. Certains appartenant à la mouvance électronique au sens large. Aussi ai-je pris soin de les contacter et leur ai demandé de me faire parvenir les informations nécessaires pour un booking en bonne et due forme sur Toulouse pour des événements ultérieurs. Rien de précis en tête mais juste l’envie de les voir impliqués dans l’affaire et avoir la chance de les rencontrer par la même occasion en mes terres toulousaines. On retrouve donc surtout deux entités : Olivier Goyet artiste sous le nom de scène de Dead Beat Project ou encore Oliver Sparkle et aux déjà trois albums sous un label anglais, propose une musique deep house ainsi que des arrangements pour des prestations live avec des percussions et même une danseuse. Ego Twister Records est un label qui me tient particulièrement à coeur. Souvent mentionné dans mon précédent rapport mais aussi dans la partie Squares Records de ce double rapport, il est pour moi un acteur incontournable du paysage electro français. Désireux de voir la notoriété des artistes signés ou distribués sous le label de Yan Hart-Lemonnier, son président, j’ai envoyé les liens nécessaires à Jérémiah pour peut-être les voir un jour se produire à Toulouse également. Notons également l’invitation à faire jouer les artistes du label Squares Records ou les artistes présents sur la Squares Compilation Vol. 1. Anecdote : Un matin, je passe deux heures dans le couloir suite à l’absence de clés et l’absence de reponsables ayant la clé. Scène du Connexion Café lors de la soirée P.R.S.M - Scénographie par le collectif IPN

Conclusion Je pense qu’il n’y a pas meilleure photo pour résumer l’ensemble de ces trois mois de stage que celle-ci, lorsque nous avions apporté notre compilation chez Koktail pour en faire la promotion. On peut aussi y voir le partenriat naissant entre ces deux entités.

Publicité Vous êtes sur la version web du rapport de stage, veuillez vous rendre à la fin du rapport et le lire de droite à gauche pour pouvoir lire le rapport sur Squares Records originalement imprimé dans le sens inverse pour en faire une lecture dans les deux sens, type magazine.

III/ Community management Une très large partie de l’activité menée durant ce stage a été la gestion de l’environnement numérique de Squares Records. plus communément appelée community mangement ou CM. A l’aide du logiciel Hootsuite nous avons pu programmé pléthores de tweets et statuts Facebook en avance. Nous avons une très bonne réactivité sur ces réseaux. JJ ayant obtenu un smartphone au début du stage on a enfin pu se lancer dans l’aventure Instagram. Aventure qui s’est rapidement estompée à cause de vous savez quoi. Bien évidemment on avait aussi pensé à Vine qui attendra donc que l’un de nous se procure un mobile décent. IV/ Base de données S’il est un élément auquel aucun stagiaire ou presque n’échappe, c’est bien la création, l’alimentation et la gestion d’une base de données. Evidemment je n’y ai pas échappé et j’ai donc dû de manière répétitive compléter ce fichier qui est désormais tout beau et tout gros. V/ Partenariat avec Koktail pour la soirée P.R.S.M Selon le sens dans lequel vous lirez ce rapport de stage, vous saurez peut-être déjà que j’ai réussi au cours de la deuxième partie de mes trois mois de stages à créer un partenariat entre Koktail et Squares Records. La première étant une agence de communication et événementielle qui organise de nombreuses soirées dans la mouvance electro. Nous avons ainsi pu intégrer notre logo à tous les supports de communication (flyers, bannières, affiches, site web...) et avoir un stand physique à l’entrée du Connexion Café pour cette soirée. Il a du coup été décidé et je remercie Jérémiah, patron de Koktail, que je sois avec JJ côté Squares Records alors même que j’étais désormais stagiaire Koktail. Oui la confusion est facile entre les deux protagonistes qui portent quasiment le même prénom, croyez-moi c’était tout autant compliqué pour moi au quotidien surtout quand un autre employé Koktail s’appelle Jérémy. Notre petit stand au sein de la soirée P.R.S.M

II/ Une Squares compilation à promouvoir Cher lecteur, profite de ce [beau/mauvais/pluvieux/neigeux/tsuniamiesque] temps pour aller écouter la bête avant de te lancer dans la lecture des lignes qui arrivent. D’ailleurs si jamais tu es quelqu’un de sympathique tu peux me l’acheter pour 9 euros si tu me connais dans la vraie vie parce que j’en ai avec moi et ça t’évitera les frais de port. Sinon tu peux l’acheter sur notre site web et on te l’enverra mais ça sera un peu plus long alors vivement qu’on ait des outils de téléportation. Pour faire tout ça rendez-vous sur : http://fr.squares-records.com/product/ squares-compilation-vol-1 En date du 21 décembre 2013, Squares Records accouche officiellement de son premier bébé physique : la Squares Compilation Vol 1. Que tout le monde se rassure, JJ se porte bien. Il m’a fallu pas mal de temps pour comprendre la vraie nature de ce produit. Pensant qu’il s’agirait d’un produit purement commercial, je ne compris pas de suite pourquoi on donnait autant de compilations. C’est ainsi que j’ai fait la connaissance du produit promotionnel. Pour cela, nous avons effectué un plan d’action online et offline de la promotion de cette compilation. Cette compilation étant au final en fait la carte de visite du label. A/ Newsletter Au fil du temps, nous avons amassé des centaines d’adresses emails et avons pu créer une belle base de données. Equipé d’un service d’envoi de newsletters nous avons créé une newsletter pour l’occasion pour fêter la sortie de la compilation. Compte tenue de la date de sortie de la compilation peu propice à un envoi mail simultané, nous avons attentu la mi/fin janvier pour faire ces envois. Cette newsletter ne s’est pas faite sans mal et après avoir pu tester cette dernière à plusieurs reprises grâce à Mail Tester qui nous indique notre pourcentage de chance de finir dans la terrible boite «spam» des internautes, nous avons enfin un très bon score et l’avons envoyé. Celle-ci était disponible en français et en anglais. Comme vous vous en doutez, j’y suis pour beaucoup quant à cet amassage d’adresses emails. B/ Remises en main propre et envois postaux. En complément de l’envoi des newsletters et de manière plus restreinte localement parlant, nous avons démarché différents acteurs musicaux ou aux éthiques proches des nôtres sur Toulouse. Par la suite JJ fera de même du côté montpelliérain. Donc c’est maintenant que tout le monde sort son mouchoir et verse sa larme en l’honneur des enfoirés (je pèse mes mots sinon croyez-moi j’aurais été plus violent sur mes propos) qui ont agressé JJ et volé son portable. Nous avons passé deux jours à écumer tout Toulouse en long, en large et en travers sous une pluie torrentielle (alerte orange Météo France), réalisé plusieurs photos de notre aventure via son mobile et qui sont désormais perdues à jamais. Toutes ? Non, l’une d’entre elles a survécu et s’est retrouvée sur l’instagram du label. Parmi les acteurs visités on retrouve des stations de radio, des webzines, des organisateurs de soirées tels que Koktail ou Electro Alternativ, mes amis de chez Pix’N Love qui nous ont gâté en nous offrant à leur tour un de leurs ouvrages. Nous n’avons pas oublié de faire parvenir aux artistes présents sur la compilation les exemplaires qui leur étaient réservés. C/ Piraterie Défenseurs d’un internet libre, nous avons également réfléchi à la possibilité de déposer nous-même notre compilation sur des sites de torrents. Pour l’instant ils n’y sont pas mais bon rien n’exclut le fait que nous ou un fan les y dépose à l’avenir. Après tout la musique est faite pour être partagée et de toute façon quiconque souhaitant écouter cette production peut le faire librement via le site du label. D/ Rate Your Music (RYM) J’ai procédé à l’ajout de notre compilation sur ce site de référencement de productions musicales mondialement connu.

Extraits tirés du dossier de presse : «Squares Records est un label de musique associatif fortement imprégné par les concepts do-it-yourself et la production collective. Nous nous réunissons et nous entraidons autour de la musique électronique et post-truc, du 8-bit-rétro & cie ou encore de l’expérimentation, avec pour objectif de partager nos créations dans le monde entier, d’organiser des événements multimédia et surtout de créer, créer et encore créer, librement et autant que possible. Un univers g e e k y - n e r d y - d a r k - s u p e r h e r o - o f -c o l o r f u l - s t r e e t - n i g h t - l i g h t s ...Hein ? En d’autres termes nous nous réunissons autour de goûts, d’émotions et de souvenirs communs de geek sentimental, puisant notamment dans les années 80 et 90 : synthétiseurs, new-wave, rock alternatif, post-pu- nk, hardcore, métal, films et romans SF et fantastique, séries B ou Z, dessins animés, TV, comics, super-héros, jouets, mangas, jeux de rôle, jeux-vidéos... Nos créations se veulent modernes, alliant la froideur synthétique à la chaleur analogique, piochant dans la violence, l’introspection et toute sorte d’émotion, conciliant urbain et nature. Elles se veulent également uniques et novatrices, car nous avons tous en commun le goût de l’originalité, de la masterpiece qui tue, l’envie de repousser les limites de l’art et de l’imagination toujours plus loin. Nous mettons en commun les idées, les compétences et les outils matériels et software (voire les locaux, les lieux) d’individu à individu, tentant de tout faire par nos mains et nos esprits, d’être les plus autonomes pos- sibles dans une démarche inspirée du do-it-yourself, refusant enfin le plus possible de faire appel aux subven- tions ou au sponsoring. Ainsi, nous ancrons toute notre façon de créer et de partager dans le prolongement de notre art lui-même. En effet, nous considérons l’art comme un partage à double sens d’émotions, sensations, idées, whatever, entre artiste et public. Nous avons besoin de rétributions-remerciements de la part des ama- teurs de nos créations, qui agissent de fait comme producteurs au niveau financier comme au niveau du retour critique et social et tout. En tant que label moderne, nous utilisons énormément les nouveaux outils et médias tels que l’informatique et internet, formidable outil de partage. Le crew a notamment à sa disposition tout un réseau web ainsi qu’un espace collaboratif perso hosté sur un serveur-dédié-de-lamort-fait-maison. Nous recherchons toujours de nouvelles connexions sociales, de nouvelles idées, de nouvelles techniques, dans un bouillonnement artistico-culturel-social-humain à tout prix emprunt de démerde et de respect. On agit à peu près comme un label de musique normal, diffusant sur des radios, des plateformes de télécharge- ment et sur des sites de streaming, mais également en organisant concerts, soirées et autres événements multi- médias avec divers acteurs de la culture, le tout au niveau national et international. L’argent gagné est réparti équitablement entre Squares Records et l’artiste adhérent, tandis que l’engagement de ce dernier au sein de la famille est quant à lui libre et basé sur le volontariat. Nous réunissons des compétences s’étalant de l’ingénierie sonore à l’illustration, passant par la communication, le web, la sonorisation, l’informatique hardware/software ou encore le droit d’auteur. Nous offrons à tout un chacun de participer à sa mesure : en intégrant directement le crew en vue d’y participer activement (ne serait-ce qu’en proposant son art) et de bénéficier de ses moyens, en faisant juste un peu de pub’ réciproque, en collaborant avec nous sur certains projets, en étant touché par ce que nous créons ou encore en prenant simplement la peine de s’intéresser à Squares Records.» Anecdote : Durant les journées de promotion de la compilation, il a tellement plu que j’en ai eu les pieds et mes chaussettes vertes, dû à la perméabilité de mes chaussures vertes. C’était pas beau à voir. L’image est disponible sur le tumblr qui vous a été indiqué dans le sommaire.

Introduction Environ 6 mois plus tard après mon précédent stage, je redevins stagiaire à temps plein chez Squares Records. Face à un échec critique de recherche de stage de 3 mois je me vis donc contraint de le séparer en deux stages et retrouve Jérémie pour 4 semaines. 4 épiques semaines. Durant ces 6 mois, je suis passé membre actif de la structure et ai continué à l’être à l’issue de ce stage. Les pages suivantes vont être le résultat d’un exercice périlleux qui consiste à raconter le plus de choses possibles à partir d’un journal de bord qui comporte 22 mots. Ouais du coup ce n’est pas beaucoup mais rassurez-vous j’ai de l’idée et je saurai me montrer à la hauteur de cette difficile tâche. Du moins je l’espère pour le bien de la note finale qui m’attend à la remise de mon rapport au corps enseignant. I/ Présentation de l’équipe, la structure, historique J’hésitais entre recopier ce que j’ai mis dans le précédent rapport ou pas. Finalement j’ai opté pour la copie donc pour ceux qui ont déjà consulté le précédent rapport, passez votre chemin, ceci est un copier/coller de mon dernier rapport. L’avantage de se copier soit-mêmê c’est qu’on ne pourra pas dire que j’ai plagié. Squares Records est fondé en 2011 par trois amis et artistes : Jérémie Jimenez, Nicolas Martigne et Arslan Elbar. Ils se sont mis en tête de faire partager avec le monde entier et librement leur art ainsi que celui d’autres personnes qu’ils apprécient. Chaque membre a un rôle spécifique et Jérémie a la double casquette de président et graphiste. Croyez-moi, il a les reins solides. Arslan est l’artiste sous les alias DOT et Collins Graam. Nicolas est l’artiste sous le nom de Decrease. Pour ma part, j’étais en charge de la communication bien évidemment. Mais je touchais également un peu à tout et donnais mon avis sur tout. Car à la différence d’une entreprise classique, Squares Records n’a pas de hiérarchie pure et dure ; tout le monde a droit à la parole et tout le monde peut s’exprimer. A noter également la présence d’un artiste norvégien en cours de signature sous l’alias Out There. Photo : Carré d’info / Alice Robinet. Nicolas Martigne - Arslan Elbar - Jérémie Jimenez

Sommaire Remerciements Introduction I/ Présentation de l’équipe, la structure, historique II/ Une Squares compilation à promouvoir A/ Newsletter B/ Remises en main propre et envois postaux C/ Piraterie D/ Rate Your Music (RYM) III/ Community management IV/ Base de données V/ Partenariat avec Koktail pour la soirée P.R.S.M Crédits Toutes les images, photos, logos et artworks appartiennent à leurs ayant-droits. Ce rapport de stage est la propriété exclusive de Guillaume Ghrenassia, étudiant en deuxième année à l’ISCOM Toulouse. Il est le résultat d’un mois de stage du 6 janvier au 31 janvier 2014. http://squares-records.com/ https://soundcloud.com/squares-records http://squares-records.bandcamp.com/ https://www.facebook.com/squaresrecords https://twitter.com/squaresrecords http://www.youtube.com/squaresrecords http://squaresrecords.tumblr.com/ http://www.reverbnation.com/label/squaresrecords Retrouvez-moi également sur ces sites pour y découvrir des musiques rares et peu connues. http://www.youtube.com/user/TheWorldOfTwinsen http://theworldoftwinsen.wordpress.com/ https://twitter.com/WorldOfTwinsen https://www.facebook.com/TheWorldOfTwinsen http://www.monrapportdestage.tumblr.com pour y découvrir une version alternative de ce rapport.

Entempsnormalcommetoutrapportdestage,j’auraiscommencépardesremerciementsmaislàenl’occurrence je vais vous faire part d’un coup de gueule. En effet samedi 25 janvier, JJ mon maitre de stage et président de Squares Records s’est fait agresser physiquement quartier Saint-Michel à Toulouse où il s’est vu voler son iPhone fraichement acheté. Alors quelles ont été les conséquences ? - Des dommages physiques d’une part - Des dommages financiers également car le mobile était acheté à un particulier - Une excellente dynamique qui s’estompe d’un coup. En effet, nous avions lancé quelques jours auparavant notre compte Instagram, qui nécessite la possession d’un smartphone et nous l’avions lié à Twitter et Facebook pour exploiter à fond la chose. Et malheureusement du coup notre élan a été coupé. - Mais surtout une perte de contenu photographique : bien que 95 % de mon stage se soit passé chez moi, nous avions passé deux jours à vadrouiller dans Toulouse comme je l’expliquerai plus loin. Et cela avait donné lieu à quelques photos à l’aide du smartphone de JJ qui sont perdues à jamais. Crédit : http://waffles-the-cat.tumblr.com J’adresse malgré tout et bien évidemment d’immenses remerciements à JJ, président de Squares Records et surtout un ami. Egalement une pensée pour Yan Hart-Lemonnier, président du label angevin Ego Twister Records qui nous a une nouvelle fois bien aidé. Je vous invite à lire une version décalée et un peu plus interactive de ce rapport de stage sur : http://www.monrapportdestage.tumblr.com

Squares Records le retour du stagiaire Après plus de 6 mois passés loin des aléas de la vie de stagiaire, notre hérosrevientsurlaplanète Squares Records. Tutoré par le puissant graphiste- président-homme-à-tout-faire JJ, ils bravent les dangers de la vie réelle et de l’internet pour arriver à leur plus grande ennemie : La Promotion Sans Budget. Elle est une coriace combattante qui promet de leur en faire voir de toutes les couleurs...

Add a comment

Related presentations

Related pages

Google

Advertising Programmes Business Solutions +Google About Google Google.com © 2016 - Privacy - Terms ...
Read more

Wikipédia, l'encyclopédie libre

Wikipédia est un projet d’encyclopédie collective établie sur Internet, universelle, multilingue et fonctionnant sur le principe du wiki. Wikipédia a ...
Read more

Schneider Electric, spécialiste en gestion de l'énergie ...

Leader en gestion de l'énergie, Schneider Electric propose aux particuliers et aux professionnels des solutions efficaces pour vous apporter plus de ...
Read more

SNCF - Trains, Services, Entreprises, Emploi | SNCF

Il est réservé aux collaborateurs du groupe SNCF et à nos partenaires et agences. Créer un compte. Nos engagements. Sociét ...
Read more

Please choose your country

Schweiz (Deutsch) Suisse (Francais) United Kingdom
Read more

Music-, Video-, Graphic & Photo Software from the market ...

MAGIX Movie Edit Pro 2016. Hollywood magic for your videos. Easy video editing for beginners and more advanced users; Excellent image stabilization from ...
Read more

Paris.fr, site officiel de la ville de Paris – Paris.fr

Le site Paris.fr utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d'audience des vidéos et des ...
Read more

Page introuvable - Orange

Vous venez d'être redirigé vers une page d'erreur. L'adresse URL que vous avez saisie ou le lien que vous avez cliqué sont erronés. Vous pouvez ...
Read more

LaPresse.ca | Actualités, Arts, International, Débats ...

... Actualités régionales, provinciales, nationales et internationales. ... Mises à pied chez Rio Tinto: «pas une catastrophe», selon Leitão
Read more

Apple (France)

... iOS, OS X, watchOS et bien plus. Visitez le site pour les découvrir, ... Travailler chez Apple; Informations presse; Garantie; Événements; Mentions ...
Read more