Etude sur l\'utilisation d\'internet et des réseaux sociaux

50 %
50 %
Information about Etude sur l\'utilisation d\'internet et des réseaux sociaux

Published on May 3, 2008

Author: morabito

Source: slideshare.net

Description

Enquête réalisée entre le 9 Février et le 1er Mars 2008 sue un échantillon de 511 personnes pour étudier l\'utilisation d\'internet, des réseaux sociaux, des blogs, des agrégateurs en ligne.

Etude sur l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux Coordination de l’étude: S. Morabito Equipe étudiante: A. Bodolec, J. Chevassus, P. Denis, A. Grand ECP – Essec MBA – Strate College

Méthodologie L’enquête s’est déroulée entre le 9 Février et le 1 er Mars 2008 Outil de l’enquête en ligne: LimeSurvey Total participants: 661 Questionnaires complets: 511 Le questionnaire a été distribué par internet à des groupes d’étudiants et de professionnels, principalement basés en région parisienne Les principaux groupes sollicités ont été: ETUDIANTS Ecole Centrale Paris ESSEC Business School École Nationale Supérieure d'Arts et Métiers Strate College PROFESSIONNELS Viadeo (hubs spécialisés) ‏ TAC (Thomson Alumni Club) ‏ HEC au féminin Réseau Oudinot Réseau ADETEM Blogs professionnels LinkedIn Groupe Marketing – BPI Nous remercions toutes les personnes qui nous ont aidés, par leurs réponses, à réaliser ce sondage. 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

L’enquête s’est déroulée entre le 9 Février et le 1 er Mars 2008

Outil de l’enquête en ligne: LimeSurvey

Total participants: 661

Questionnaires complets: 511

Le questionnaire a été distribué par internet à des groupes d’étudiants et de professionnels, principalement basés en région parisienne

Les principaux groupes sollicités ont été:

ETUDIANTS

Ecole Centrale Paris

ESSEC Business School

École Nationale Supérieure d'Arts et Métiers

Strate College

PROFESSIONNELS

Viadeo (hubs spécialisés) ‏

TAC (Thomson Alumni Club) ‏

HEC au féminin

Réseau Oudinot

Réseau ADETEM

Blogs professionnels

LinkedIn

Groupe Marketing – BPI

Nous remercions toutes les personnes qui nous ont aidés, par leurs réponses, à réaliser ce sondage.

Principales conclusions (1) Cette étude a permis de révéler différents éléments : Internet devient de plus en plus un lieu d’expression individuelle: 41% des interviewés ont sur Internet un espace personnel , site ou blog. La proportion de bloggeurs est à peu près stable dans les différentes tranches d'âge, avec une légère surreprésentation des 26-35 ans, qui écrivent plus que les autres. L’expression en ligne et les réseaux virtuels, les blogs en particulier, semblent être un phénomène essentiellement masculin. La réalité confirme nos constats: les bloggeurs et webeurs vedette sont en France quasi exclusivement des hommes. Notre échantillon déclare ne pas utiliser souvent internet pour s’amuser (jeux, musique) ou partager des fichiers (photo, vidéo) en ligne. Compte-tenu –entre autres- des 14 millions de photos échangées sur Facebook tous les jours dans le monde, ces réponses nous paraissent peu crédibles et certainement biaisées par le contexte de notre étude (grandes écoles, professionnels). 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

Cette étude a permis de révéler différents éléments :

Internet devient de plus en plus un lieu d’expression individuelle: 41% des interviewés ont sur Internet un espace personnel , site ou blog.

La proportion de bloggeurs est à peu près stable dans les différentes tranches d'âge, avec une légère surreprésentation des 26-35 ans, qui écrivent plus que les autres.

L’expression en ligne et les réseaux virtuels, les blogs en particulier, semblent être un phénomène essentiellement masculin. La réalité confirme nos constats: les bloggeurs et webeurs vedette sont en France quasi exclusivement des hommes.

Notre échantillon déclare ne pas utiliser souvent internet pour s’amuser (jeux, musique) ou partager des fichiers (photo, vidéo) en ligne. Compte-tenu –entre autres- des 14 millions de photos échangées sur Facebook tous les jours dans le monde, ces réponses nous paraissent peu crédibles et certainement biaisées par le contexte de notre étude (grandes écoles, professionnels).

02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008 Principales conclusions (2) Les moteurs de recherche répondent à une logique « long tail »: si 99% des interviewés utilisent Google et 25% Yahoo, il n’en reste pas moins vrai que 7,5% déclarent utiliser 28 autres moteurs. Parmi les moteurs alternatifs: des moteurs de recherche « responsables » qui financent ONG ou développement durable et moteurs de recherche « graphiques » proposant de nouvelles interfaces visuelles et ergonomiques de lecture de l’information. Les réseaux sociaux sont vécus plus comme un moyen de garder contact avec sa « tribu » que de partager ses contacts avec les autres ou d’en développer de nouveaux. Pour approfondir le thème de l’utilisation des réseaux sociaux pour des applications business, nous conseillons la lecture de l’étude « Les internautes, les réseaux sociaux, leurs usages » réalisée par Moovement fin 2007. Si 92% de notre échantillon déclare utiliser au moins un réseau social, Facebook est le grand gagnant de l’enquête, car il a été adopté par 69% des répondants et plus de 50% l’utilisent soit en page d’accueil, soit plusieurs fois par semaine ou par mois. Le contrôle des informations accessibles sur le net et la protection des données personnelles sont les principales préoccupations des internautes faisant partie de réseaux sociaux.

Les moteurs de recherche répondent à une logique « long tail »: si 99% des interviewés utilisent Google et 25% Yahoo, il n’en reste pas moins vrai que 7,5% déclarent utiliser 28 autres moteurs. Parmi les moteurs alternatifs: des moteurs de recherche « responsables » qui financent ONG ou développement durable et moteurs de recherche « graphiques » proposant de nouvelles interfaces visuelles et ergonomiques de lecture de l’information.

Les réseaux sociaux sont vécus plus comme un moyen de garder contact avec sa « tribu » que de partager ses contacts avec les autres ou d’en développer de nouveaux. Pour approfondir le thème de l’utilisation des réseaux sociaux pour des applications business, nous conseillons la lecture de l’étude « Les internautes, les réseaux sociaux, leurs usages » réalisée par Moovement fin 2007.

Si 92% de notre échantillon déclare utiliser au moins un réseau social, Facebook est le grand gagnant de l’enquête, car il a été adopté par 69% des répondants et plus de 50% l’utilisent soit en page d’accueil, soit plusieurs fois par semaine ou par mois.

Le contrôle des informations accessibles sur le net et la protection des données personnelles sont les principales préoccupations des internautes faisant partie de réseaux sociaux.

02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008 La gestion de son image et de son identité numérique sur le web est un besoin encore mal appréhendé par nos répondants. Souvent confondue avec les réseaux sociaux, l’agrégation de contenu personnel est vécue comme une contrainte ou une peur (on ne veut pas tout déballer de soi sur le web!), et non pas comme la possibilité proactive de gérer en une seule page son image et ses relations, indépendamment des réseaux sociaux dans lesquels elles se trouvent. Les agrégateurs d’information , type iGoogle ou Netvibes, apportent de nouvelles fonctionnalités très appréciées des internautes, notamment la mise à jour automatique et la possibilité de pouvoir visualiser une quantité importante d'informations sur une même page. En revanche ils restent relativement méconnus : seul 60% de notre échantillon est au courant de leur existence. Le foisonnement de nouveaux réseaux sociaux , généralistes ou spécialisés, a commencé à excéder un certain nombre d’interviewés qui refusent de s’inscrire à de nouveaux services. Principales conclusions (3)

La gestion de son image et de son identité numérique sur le web est un besoin encore mal appréhendé par nos répondants. Souvent confondue avec les réseaux sociaux, l’agrégation de contenu personnel est vécue comme une contrainte ou une peur (on ne veut pas tout déballer de soi sur le web!), et non pas comme la possibilité proactive de gérer en une seule page son image et ses relations, indépendamment des réseaux sociaux dans lesquels elles se trouvent.

Les agrégateurs d’information , type iGoogle ou Netvibes, apportent de nouvelles fonctionnalités très appréciées des internautes, notamment la mise à jour automatique et la possibilité de pouvoir visualiser une quantité importante d'informations sur une même page. En revanche ils restent relativement méconnus : seul 60% de notre échantillon est au courant de leur existence.

Le foisonnement de nouveaux réseaux sociaux , généralistes ou spécialisés, a commencé à excéder un certain nombre d’interviewés qui refusent de s’inscrire à de nouveaux services.

L’échantillon de l’enquête Des 661 personnes ayant répondu au questionnaire, 150 n'ont pas indiqué leurs caractéristiques sociodémographiques. Nous nous baserons pour l'analyse sur les 511 réponses complètes. Sur l'échantillon considéré, 41% des répondants sont des femmes et 59% des hommes. Cette répartition est en partie due à l’origine de l’échantillon (entre autres : écoles d’ingénieurs) mais semble par ailleurs refléter une réelle caractéristique d'utilisation des outils web 2.0. L'animation de blogs (66% des bloggeurs sont des hommes dans notre enquête) et de social networks – virtuels ou réels – est surtout masculine. Échantillon total Échantillon ayant complété le questionnaire 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

Des 661 personnes ayant répondu au questionnaire, 150 n'ont pas indiqué leurs caractéristiques sociodémographiques.

Nous nous baserons pour l'analyse sur les 511 réponses complètes.

Sur l'échantillon considéré, 41% des répondants sont des femmes et 59% des hommes.

Cette répartition est en partie due à l’origine de l’échantillon (entre autres : écoles d’ingénieurs) mais semble par ailleurs refléter une réelle caractéristique d'utilisation des outils web 2.0. L'animation de blogs (66% des bloggeurs sont des hommes dans notre enquête) et de social networks – virtuels ou réels – est surtout masculine.

La répartition de l’échantillon par classe d’âge 38% de notre échantillon est constitué de jeunes entre 15 et 25 ans, dont 82% d’étudiants 25% sont dans la classe 26-35 ans 37% ont plus de 36 ans La composition de notre échantillon est certainement influencée par un nombre important de réponses de la part des étudiants des écoles participantes (Essec, ECP, Strate). Répartition de l'échantillon par classe d'âge 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

38% de notre échantillon est constitué de jeunes entre 15 et 25 ans, dont 82% d’étudiants

25% sont dans la classe 26-35 ans

37% ont plus de 36 ans

La composition de notre échantillon est certainement influencée par un nombre important de réponses de la part des étudiants des écoles participantes (Essec, ECP, Strate).

La répartition socioprofessionnelle de l'échantillon L’échantillon est composé de 33% d’étudiants et 60% d’actifs, parmi lesquels 14% de salariés, 26% de cadres supérieurs et 11% de dirigeants Les professions libérales et les personnes en recherche d'emploi représentent respectivement 5% et 6% des réponses. Seulement 1% des réponses ont été données par des retraités. 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

L’échantillon est composé de 33% d’étudiants et 60% d’actifs, parmi lesquels 14% de salariés, 26% de cadres supérieurs et 11% de dirigeants

Les professions libérales et les personnes en recherche d'emploi représentent respectivement 5% et 6% des réponses.

Seulement 1% des réponses ont été données par des retraités.

Les principales utilisations d’internet Sans surprises internet est utilisé très souvent ou assez souvent pour se documenter / s’instruire (95%), se tenir au courant de l’actualité (92%), gérer se comptes en banque (83%) ou ses voyages (78%) et rechercher un emploi (74%). Plus étonnamment, 52% des interrogés déclarent n’utiliser que rarement, voir jamais, internet pour partager des photos des vidéos ou des fichiers et 39% ne se servent que rarement ou jamais d’internet pour se distraire. Le commerce sur internet aura conquis 59% des internautes (qui l’utilisent assez ou très souvent), sans être devenu une habitude pour autant (36% ne l’utilisent que rarement). La discussion avec d’autres internautes, en temps réel ou différé, accapare 64% des interrogés, assez ou très souvent. Les assidus du blog ou site perso (l’utilisant très souvent ou assez souvent) représentent 21% de l’échantillon total et 51% des internautes possédant un espace personnel sur internet. Ils sont surtout représentés par les 26-45 ans. 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

Sans surprises internet est utilisé très souvent ou assez souvent pour se documenter / s’instruire (95%), se tenir au courant de l’actualité (92%), gérer se comptes en banque (83%) ou ses voyages (78%) et rechercher un emploi (74%).

Plus étonnamment, 52% des interrogés déclarent n’utiliser que rarement, voir jamais, internet pour partager des photos des vidéos ou des fichiers et 39% ne se servent que rarement ou jamais d’internet pour se distraire.

Le commerce sur internet aura conquis 59% des internautes (qui l’utilisent assez ou très souvent), sans être devenu une habitude pour autant (36% ne l’utilisent que rarement).

La discussion avec d’autres internautes, en temps réel ou différé, accapare 64% des interrogés, assez ou très souvent.

Les assidus du blog ou site perso (l’utilisant très souvent ou assez souvent) représentent 21% de l’échantillon total et 51% des internautes possédant un espace personnel sur internet. Ils sont surtout représentés par les 26-45 ans.

Les fonctions qui ont la côte auprès de notre échantillon sont: l’accès personnalisé (60%), l’ajout de commentaires et les possibilités de discussion (44%), la création d’un espace personnel (41%) et la visualisation des autres internautes sur le site (39%) Les fonctions perçues de manière négative sont: les fenêtres publicitaires (93%), la musique de fond (64%), la nécessité d’utiliser une barre de défilement pour visualiser toute la page (57%) et le nombre élevé de fenêtres de navigation (40%). La mise à jour automatique des informations , un contenu animé et beaucoup de couleurs laissent les internautes indifférents. Caractéristiques appréciées des sites internet 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

Les fonctions qui ont la côte auprès de notre échantillon sont: l’accès personnalisé (60%), l’ajout de commentaires et les possibilités de discussion (44%), la création d’un espace personnel (41%) et la visualisation des autres internautes sur le site (39%)

Les fonctions perçues de manière négative sont: les fenêtres publicitaires (93%), la musique de fond (64%), la nécessité d’utiliser une barre de défilement pour visualiser toute la page (57%) et le nombre élevé de fenêtres de navigation (40%).

La mise à jour automatique des informations , un contenu animé et beaucoup de couleurs laissent les internautes indifférents.

Sans surprise Google est utilisé par 98.8% des interviewés et Yahoo par 24.7%. Les moteurs de recherche répondent à la logique « long tail »: outre les 10 moteurs proposés, 20 autres moteurs ont été cités dans la catégorie AUTRES par notre échantillon et sont utilisés par 7.4% des interviewés. Parmi les moteurs de recherche alternatifs, deux tendances se dégagent: LES MOTEURS DE RECHERCHE « RESPONSABLES  » : reversent 1 ct. € pour chaque recherche effectuée à des ONG choisis ( Ethicle ) ou à des organisations actives dans le développement durable ( Veosearch ) LES MOTEURS DE RECHERCHE GRAPHIQUES : affichent les résultats de recherche par clusters ( Vivisimo ), par cartographie ( Kartoo ), par nuage de tags ( Quintura ) ou par liste graphique personnalisable ( Ujiko ) Moteurs de recherche 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

Sans surprise Google est utilisé par 98.8% des interviewés et Yahoo par 24.7%.

Les moteurs de recherche répondent à la logique « long tail »: outre les 10 moteurs proposés, 20 autres moteurs ont été cités dans la catégorie AUTRES par notre échantillon et sont utilisés par 7.4% des interviewés.

Parmi les moteurs de recherche alternatifs, deux tendances se dégagent:

LES MOTEURS DE RECHERCHE « RESPONSABLES  » : reversent 1 ct. € pour chaque recherche effectuée à des ONG choisis ( Ethicle ) ou à des organisations actives dans le développement durable ( Veosearch )

LES MOTEURS DE RECHERCHE GRAPHIQUES : affichent les résultats de recherche par clusters ( Vivisimo ), par cartographie ( Kartoo ), par nuage de tags ( Quintura ) ou par liste graphique personnalisable ( Ujiko )

Les recherches documentaires sont la raison première d’utilisation des moteurs de recherche (96% très ou assez souvent), suivies par l’accès aux sujets d’ actualité (75%), les itinéraires routiers (74%) et les annuaires téléphoniques (72%). La recherche de blogs via un moteur de recherche n’est en revanche pas encore entrée dans les mœurs : 73% des internautes ne l’utilisent que rarement voir jamais. Le même constat est valable pour la recherche d’informations sur le trafic . Etonnamment la consultation d’information météo ne passe qu’à 36% par des moteurs de recherche: elle fait peut-être l’objet de liens directs (favoris) et reflète indirectement le faible taux d’utilisation d’agrégateurs (iGoogle = 31% de l’échantillon) Types de recherches effectuées 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

Les recherches documentaires sont la raison première d’utilisation des moteurs de recherche (96% très ou assez souvent), suivies par l’accès aux sujets d’ actualité (75%), les itinéraires routiers (74%) et les annuaires téléphoniques (72%).

La recherche de blogs via un moteur de recherche n’est en revanche pas encore entrée dans les mœurs : 73% des internautes ne l’utilisent que rarement voir jamais. Le même constat est valable pour la recherche d’informations sur le trafic .

Etonnamment la consultation d’information météo ne passe qu’à 36% par des moteurs de recherche: elle fait peut-être l’objet de liens directs (favoris) et reflète indirectement le faible taux d’utilisation d’agrégateurs (iGoogle = 31% de l’échantillon)

Blogs et sites personnels 41% des interrogés ont un espace personnel sur internet  : blog (18%), site personnel (11%) ou les deux (12%). 40.5% des personnes possédant un espace personnel payent l’hébergement . Ont recours a une solution payante: 27% des bloggeurs ; 38.6% des personnes possédant un site 65% des personnes possédant à la fois un blog et un site 51% des personnes payant pour l'hébergement, dépensent plus de 50€ par an et 22% dépensent entre 21€ et 50€. Argent dépensé pour l'hébergement 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

41% des interrogés ont un espace personnel sur internet  : blog (18%), site personnel (11%) ou les deux (12%).

40.5% des personnes possédant un espace personnel payent l’hébergement .

Ont recours a une solution payante:

27% des bloggeurs ;

38.6% des personnes possédant un site

65% des personnes possédant à la fois un blog et un site

51% des personnes payant pour l'hébergement, dépensent plus de 50€ par an et

22% dépensent entre 21€ et 50€.

Profil des bloggeurs Sur les 153 personnes de notre échantillon ayant un blog, les tranches d’âge sont représentées de manière proportionnelle à la composition de l’échantillon: pour les 15-25 ans, nous retrouvons 36% de bloggeurs pour 38% de 15-25 ans dans l’échantillon; les 26-35 ans sont 28 % à blogguer pour un échantillon à 25%, les 36-45 ans comptent 20% de bloggeurs pour 19% de présence dans l’échantillon et les 46-60+ affichent 16% de bloggeurs pour 16% de présence dans notre échantillon. La proportion d'hommes ayant un blog (66%) est plus élevée que celle des femmes (34%) et plus élevée que la répartition entre hommes et femmes de l’échantillon global (59%-41%) Parmi les personnes qui payent l’hébergement de leur blog, les femmes ne sont que 28,6% 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

Sur les 153 personnes de notre échantillon ayant un blog, les tranches d’âge sont représentées de manière proportionnelle à la composition de l’échantillon: pour les 15-25 ans, nous retrouvons 36% de bloggeurs pour 38% de 15-25 ans dans l’échantillon; les 26-35 ans sont 28 % à blogguer pour un échantillon à 25%, les 36-45 ans comptent 20% de bloggeurs pour 19% de présence dans l’échantillon et les 46-60+ affichent 16% de bloggeurs pour 16% de présence dans notre échantillon.

La proportion d'hommes ayant un blog (66%) est plus élevée que celle des femmes (34%) et plus élevée que la répartition entre hommes et femmes de l’échantillon global (59%-41%)

Parmi les personnes qui payent l’hébergement de leur blog, les femmes ne sont que 28,6%

Le CV en ligne : utilité Dans le cadre d'une recherche d'emploi, 94% des sondés reconnaissent l'utilité du CV en ligne. Ils sont même 44% à le juger indispensable. La catégorie sociale accordant le plus d 'utilité au CV en ligne est celle des salariés: aucun d'entre eux ne juge le CV en ligne inutile. Au contraire, plus de 7 % des étudiants jugent le CV en ligne inutile ou ne savent pas quoi en penser. Parmi les étudiants, ceux qui considèrent important le CV en ligne le trouvent à 70% indispensable. En revanche uniquement 51% des salariés le considèrent incontournable. 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

Dans le cadre d'une recherche d'emploi, 94% des sondés reconnaissent l'utilité du CV en ligne. Ils sont même 44% à le juger indispensable.

La catégorie sociale accordant le plus d 'utilité au CV en ligne est celle des salariés: aucun d'entre eux ne juge le CV en ligne inutile.

Au contraire, plus de 7 % des étudiants jugent le CV en ligne inutile ou ne savent pas quoi en penser.

Parmi les étudiants, ceux qui considèrent important le CV en ligne le trouvent à 70% indispensable. En revanche uniquement 51% des salariés le considèrent incontournable.

Sites de conception de CV A la question « Avez-vous déjà utilisé un / plusieurs site(s) de CV en ligne? », nous apprenons que: Uniquement 17% des interviewés ont déjà utilisé un site en ligne d’aide à la conception et de mise à disposition de CV Parmi les sites leaders en conception de CV, on retrouve des sites d’emploi tels que Monster et l’APEC 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

A la question « Avez-vous déjà utilisé un / plusieurs site(s) de CV en ligne? », nous apprenons que:

Uniquement 17% des interviewés ont déjà utilisé un site en ligne d’aide à la conception et de mise à disposition de CV

Parmi les sites leaders en conception de CV, on retrouve des sites d’emploi tels que Monster et l’APEC

On parle de moi ? Fréquence de recherche de son nom dans un moteur de recherche A la question : « A quelle fréquence lancez-vous une recherche sur votre nom? » , nous apprenons que: 23% des sondés n’ont jamais lancé de recherche sur leur nom dans un moteur de recherche; 47% n’ont recours que rarement à cette technique; Uniquement 22% lancent au moins une recherche par mois et 8% chaque semaine La population s'intéressant le plus à son image sur internet est celle des 26-35 ans . Les recherches et changements d’emploi de cette tranche d’âge justifient une attention toute particulière à l’image véhiculée par internet. 02/06/09

A la question : « A quelle fréquence lancez-vous une recherche sur votre nom? » , nous apprenons que:

23% des sondés n’ont jamais lancé de recherche sur leur nom dans un moteur de recherche;

47% n’ont recours que rarement à cette technique;

Uniquement 22% lancent au moins une recherche par mois et 8% chaque semaine

La population s'intéressant le plus à son image sur internet est celle des 26-35 ans . Les recherches et changements d’emploi de cette tranche d’âge justifient une attention toute particulière à l’image véhiculée par internet.

« Vous est-il déjà arrivé de voir des informations vous concernant mises en ligne sur Internet sans que vous le sachiez? » 49% des interviewés ont constaté la mise en ligne d’informations les concernant dont ils n’étaient pas au courant Les réactions ont été un mélange de surprise et de gêne (64%) 18% des interviewés ont trouvé ça plaisant et 16% se disent indifférents. Informations sur moi dont je ne suis pas au courant‏ 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

« Vous est-il déjà arrivé de voir des informations vous concernant mises en ligne sur Internet sans que vous le sachiez? »

49% des interviewés ont constaté la mise en ligne d’informations les concernant dont ils n’étaient pas au courant

Les réactions ont été un mélange de surprise et de gêne (64%)

18% des interviewés ont trouvé ça plaisant et 16% se disent indifférents.

Page d’agrégation personnelle A la question « Seriez-vous intéressés à avoir une page qui gère toutes les informations existantes sur vous et tous vos centres d’intérêt? » 35% des interviewés répondent OUI et 42% parmi eux seraient prêts à payer en moyenne 37.80€/an pour un service d’agrégation efficace et visible 65% des interviewés considèrent que la fonction d’agrégation existe déjà et est gratuite : parmi les applications permettant une agrégation efficace des informations personnelles ils citent à la grande majorité Ziki, suivi par Netvibes, Facebook, LinkedIn, Viadeo et Copains d’avant. 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

A la question « Seriez-vous intéressés à avoir une page qui gère toutes les informations existantes sur vous et tous vos centres d’intérêt? »

35% des interviewés répondent OUI et 42% parmi eux seraient prêts à payer en moyenne 37.80€/an pour un service d’agrégation efficace et visible

65% des interviewés considèrent que la fonction d’agrégation existe déjà et est gratuite : parmi les applications permettant une agrégation efficace des informations personnelles ils citent à la grande majorité Ziki, suivi par Netvibes, Facebook, LinkedIn, Viadeo et Copains d’avant.

Les agrégateurs de contenu en ligne 40% des internautes ne sont pas au courant de l’existence d’agrégateurs en ligne Parmi les 60% qui en connaissent l’existence, 46% utilisent iGoogle, 31% Netvibes, 6% d’autres agrégateurs et 2% MyYahoo 15% des internautes connaissant l’existence d’agrégateurs de contenu, ne les utilisent pas et déclarent ne pas en ressentir le besoin. 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

40% des internautes ne sont pas au courant de l’existence d’agrégateurs en ligne

Parmi les 60% qui en connaissent l’existence, 46% utilisent iGoogle, 31% Netvibes, 6% d’autres agrégateurs et 2% MyYahoo

15% des internautes connaissant l’existence d’agrégateurs de contenu, ne les utilisent pas et déclarent ne pas en ressentir le besoin.

Intérêt des agrégateurs en ligne La caractéristique la plus appréciée par les utilisateurs d’agrégateurs en ligne est le fait que l'information est mise à jour automatiquement: ils sont 80% à juger cette fonctionnalité très importante. Autre caractéristique très appréciée est le fait de pouvoir disposer de toute l'information sur une seule page: 75% des utilisateurs jugent cette fonctionnalité très importante. Enfin, la possibilité de regrouper plusieurs types de contenus différents, de pouvoir ajouter/modifier/supprimer des éléments de la page et le fait que l'information est toujours accessible, même à distance, sont des caractéristiques essentielles pour 59% des utilisateurs d’agrégateurs. 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

La caractéristique la plus appréciée par les utilisateurs d’agrégateurs en ligne est le fait que l'information est mise à jour automatiquement: ils sont 80% à juger cette fonctionnalité très importante.

Autre caractéristique très appréciée est le fait de pouvoir disposer de toute l'information sur une seule page: 75% des utilisateurs jugent cette fonctionnalité très importante.

Enfin, la possibilité de regrouper plusieurs types de contenus différents, de pouvoir ajouter/modifier/supprimer des éléments de la page et le fait que l'information est toujours accessible, même à distance, sont des caractéristiques essentielles pour 59% des utilisateurs d’agrégateurs.

Les réseaux sociaux: fréquence d’utilisation Au sein de la population étudiée, les réseaux sociaux les plus utilisés sont: Facebook (69%), Viadeo (58%), LinkedIn (44%) et Copains d'Avant (40%). Seuls Facebook et Viadeo sont utilisés en page d’accueil Le seul réseau social qui dépasse la barre des 50% d’utilisation intensive (page d’accueil, plusieurs fois par semaine ou par mois) est Facebook (56%) Ziki (11%) jouit de peu de notoriété, alors que c’est le seul réseau social à assurer un résultat en tête des moteurs de recherche (lien sponsorisé) et qu’il est souvent cité en spontané en tant qu’agrégateur efficace. Second Life (12%), 6nergies (9%) et Netlog (4%) ne font l’objet que d’une utilisation épisodique Parmi les réseaux cités librement par les internautes il y a: les réseaux d’anciens de grandes écoles (10 occurrences), Plaxo (10), le réseau Oudinot (4), Pulse (3), Twitter (2), Yahoo pro (2), last.fm (2). 92% des interviewés utilisent au moins un réseau social

Au sein de la population étudiée, les réseaux sociaux les plus utilisés sont: Facebook (69%), Viadeo (58%), LinkedIn (44%) et Copains d'Avant (40%). Seuls Facebook et Viadeo sont utilisés en page d’accueil

Le seul réseau social qui dépasse la barre des 50% d’utilisation intensive (page d’accueil, plusieurs fois par semaine ou par mois) est Facebook (56%)

Ziki (11%) jouit de peu de notoriété, alors que c’est le seul réseau social à assurer un résultat en tête des moteurs de recherche (lien sponsorisé) et qu’il est souvent cité en spontané en tant qu’agrégateur efficace.

Second Life (12%), 6nergies (9%) et Netlog (4%) ne font l’objet que d’une utilisation épisodique

Parmi les réseaux cités librement par les internautes il y a: les réseaux d’anciens de grandes écoles (10 occurrences), Plaxo (10), le réseau Oudinot (4), Pulse (3), Twitter (2), Yahoo pro (2), last.fm (2).

Réseaux sociaux: pourquoi on les utilise? Les réseaux sociaux sont utilisés par notre échantillon pour garder le contact avec des personnes qu’ils connaissent déjà (85%) plus que pour développer de nouveaux contacts (71%) et dénicher de nouvelles opportunités de business (64%). Cette attitude un peu passive est confirmée par les réponses concernant la gestion de carrière et le partage de son réseau avec d’autres internautes, peu importantes ou indifférentes pour plus de 40% des interviewés. Le partage de documents (photos, vidéo) n’apparait pas comme une fonction clé des réseaux sociaux: 42% la considèrent peu importante ou indifférente. Cela confirme nos précédents résultats sur l’utilisation d’internet. Etonnamment, vu que Facebook représente 69% d’utilisation des réseaux sociaux, le divertissement ne fait pas partie des motivations prioritaires: seuls 10% des interviewés considèrent le fait de s’amuser avec les réseaux sociaux très important. 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

Les réseaux sociaux sont utilisés par notre échantillon pour garder le contact avec des personnes qu’ils connaissent déjà (85%) plus que pour développer de nouveaux contacts (71%) et dénicher de nouvelles opportunités de business (64%).

Cette attitude un peu passive est confirmée par les réponses concernant la gestion de carrière et le partage de son réseau avec d’autres internautes, peu importantes ou indifférentes pour plus de 40% des interviewés.

Le partage de documents (photos, vidéo) n’apparait pas comme une fonction clé des réseaux sociaux: 42% la considèrent peu importante ou indifférente. Cela confirme nos précédents résultats sur l’utilisation d’internet.

Etonnamment, vu que Facebook représente 69% d’utilisation des réseaux sociaux, le divertissement ne fait pas partie des motivations prioritaires: seuls 10% des interviewés considèrent le fait de s’amuser avec les réseaux sociaux très important.

Réseaux sociaux: facilité de navigation En valeurs absolues En valeurs relatives Viadeo bénéficie de la meilleure perception en termes d’intuitivité de l’interface de navigation: 31% de ceux qui ont donné leur avis trouvent la navigation très intuitive. Ziki , peu utilisé en valeur absolue, est considéré par 91% de ses utilisateurs comme très voir assez intuitif et se positionne à la seconde place. MySpace souffre très clairement d’un manque d’intuitivité, nonobstant une bonne utilisation du réseau de la part des interviewés: en effet, 96% de ses utilisateurs trouvent l’interface peu intuitive ou à améliorer. Le manque d’intuitivité peut être également à l’origine du peu de succès de Second Life parmi les interviewés. 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

Viadeo bénéficie de la meilleure perception en termes d’intuitivité de l’interface de navigation: 31% de ceux qui ont donné leur avis trouvent la navigation très intuitive.

Ziki , peu utilisé en valeur absolue, est considéré par 91% de ses utilisateurs comme très voir assez intuitif et se positionne à la seconde place.

MySpace souffre très clairement d’un manque d’intuitivité, nonobstant une bonne utilisation du réseau de la part des interviewés: en effet, 96% de ses utilisateurs trouvent l’interface peu intuitive ou à améliorer.

Le manque d’intuitivité peut être également à l’origine du peu de succès de Second Life parmi les interviewés.

Réseaux sociaux: ce qui dérange La préoccupation majeure des internautes est aujourd’hui le contrôle des informations qui circulent sur eux et la protection des données personnelles. Cela laisse présager un intérêt croissant pour des applications capables de permettre la gestion de l’identité personnelle, y compris l’effacement d’informations non appropriées ou gênantes. La gêne occasionnée par le fait de devoir rentrer les mêmes informations personnelles à chaque nouvelle inscription sur un site, souligne l’utilité de la création d’un service performant d’agrégation de données personnelles. Trop d’applications nuisent à la lisibilité des sites et sont jugées contreproductives par les interviewés 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

La préoccupation majeure des internautes est aujourd’hui le contrôle des informations qui circulent sur eux et la protection des données personnelles. Cela laisse présager un intérêt croissant pour des applications capables de permettre la gestion de l’identité personnelle, y compris l’effacement d’informations non appropriées ou gênantes.

La gêne occasionnée par le fait de devoir rentrer les mêmes informations personnelles à chaque nouvelle inscription sur un site, souligne l’utilité de la création d’un service performant d’agrégation de données personnelles.

Trop d’applications nuisent à la lisibilité des sites et sont jugées contreproductives par les interviewés

Réseaux sociaux: sur quels critères on les choisit? Le principal critère de choix d’un réseau social est sa gratuité (très ou moyennement importante pour 86% des interviewés) Le second critère de choix (83%) est le fait que le réseau social ait déjà été adopté par des amis ou des collègues. Nous retrouvons ici le comportement mis en évidence précédemment: les réseaux sociaux sont surtout utilisés pour garder le contact avec des personnes que l’on connait déjà plutôt que pour développer de nouvelles opportunités. D’ailleurs l’intérêt des contacts potentiels n’est un critère de choix très important que pour 53% des répondants. 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

Le principal critère de choix d’un réseau social est sa gratuité (très ou moyennement importante pour 86% des interviewés)

Le second critère de choix (83%) est le fait que le réseau social ait déjà été adopté par des amis ou des collègues. Nous retrouvons ici le comportement mis en évidence précédemment: les réseaux sociaux sont surtout utilisés pour garder le contact avec des personnes que l’on connait déjà plutôt que pour développer de nouvelles opportunités. D’ailleurs l’intérêt des contacts potentiels n’est un critère de choix très important que pour 53% des répondants.

Invitation à s’inscrire à un nouveau réseau social: que fait l’internaute? La pléthore de sites de réseaux sociaux commence à fatiguer un certain nombre d’internautes, qui n’acceptent plus d’essayer des nouveautés. Parmi les commentaires spontanément faits par les interviewés, beaucoup considèrent l’activité consacrée aux réseaux sociaux chronophage et les réseaux sociaux souvent dérangeants. Certains les considèrent des « clubs de chercheurs d’emploi », pensent qu’il y en a trop ou qu’ils ne servent à rien. 02/06/09 © Stella Morabito - ECP - April 2008

La pléthore de sites de réseaux sociaux commence à fatiguer un certain nombre d’internautes, qui n’acceptent plus d’essayer des nouveautés.

Parmi les commentaires spontanément faits par les interviewés, beaucoup considèrent l’activité consacrée aux réseaux sociaux chronophage et les réseaux sociaux souvent dérangeants. Certains les considèrent des « clubs de chercheurs d’emploi », pensent qu’il y en a trop ou qu’ils ne servent à rien.

Add a comment

Related presentations

Related pages

Insee - Entreprises - L'usage d'Internet par les ...

L'utilisation des médias sociaux permet aux sociétés d'être davantage ... les réseaux sociaux (Facebook ... et deux sur cinq pour échanger ...
Read more

Insee - Conditions de vie-Société - L'internet de plus ...

Fréquence de l’utilisation d’Internet ... ont utilisé sur leur lieu de travail et 2 % dans ... à des réseaux sociaux en y envoyant des ...
Read more

Tous les chiffres 2014 sur l'utilisation d'Internet, du ...

... grand public et des professionnels des réseaux sociaux dans le monde. Et autant le ... détaillés sur l’utilisation d’Internet au Bhoutan ou ...
Read more

Étude : l'usage d'Internet par les adolescents - Blog du ...

... l'évènement permet de sensibiliser les jeunes sur l'utilisation ... réseaux sociaux et du droit sur ... à l’utilisation d’Internet, ...
Read more

Etude réseaux sociaux - Jeunes - CNIL - Commission ...

Etude réseaux sociaux sur le site ... qui se sentent souvent inexpérimentés sur ce sujet. Dialogue et ... permis sur les réseaux sociaux.
Read more

Etude sur l'utilisation d'internet et des réseaux ...

Snapchat Adds New Features, Allows Users to Re-View Snaps (for a Price)
Read more

Médiamétrie › Solutions › Comportements médias ...

Responsable d'Etudes et de ... Sociaux a bouleversé les usages d'Internet ces cinq ... usages et pratiques des inscrits sur les réseaux ...
Read more

Résultats de l'enquête 2014 sur l'utilisation d'internet ...

Résultats de l'enquête 2014 sur l'utilisation d'internet et des réseaux sociaux ... sur l’utilisation d’Internet et des réseaux ... sur 40 villes ...
Read more