Entrainement physique du setter anglais de field

33 %
67 %
Information about Entrainement physique du setter anglais de field
Sports

Published on September 19, 2008

Author: dominiquegrandjean

Source: authorstream.com

Slide 1: Pourquoi l'entraînement physique est-il important chez le setter anglais de travail ? Dominique GRANDJEAN Dr Vet., Dr Nut., HDR Professeur Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort Unité de Médecine de l’Elevage et du Sport Vétérinaire Colonel Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris Slide 2: État physiologique ancestral : travail physique État physiopathologique moderne : performance physique Slide 3: EFFORT PHYSIQUE EFFORT MENTAL Possibilité de conséquences cumulatives + Slide 4: EFFORT PHYSIQUE INTENSE Conséquences organiques Fatigue précoce / récupération différée Affections spécifiques Mort subite Mode de vie Ambiance d’effort Niveau de Performance Physique Niveau de Concentration Mentale Slide 5: EFFORT PHYSIQUE INTENSE Intermédiaire [Demi-Fond] Bref [Sprint] Long [Marathon] Préparation biologique Motivation Comportementale Entraînement Physique Adaptation Nutritionnelle Sélection Génétique Slide 6: Optimisation de la performance Prévention/Traitement des problèmes spécifiques Nutrition Traumatologie Affections dues au stress Chute de performance Réhabilitation rapide Chiens d’utilité Génétique Comportement Entrainement Clés de la performance Chiens de sport Slide 7: STRESS UN MOT CLE CHEZ LE CHIEN SPORT / TRAVAIL Effort Situation Oxygène Stress métabolique Stress mental Stress cellulaire Problèmes pathologiques spécifiques Slide 8: Couverture qualitative du besoin énergétique Seule source énergétique de la cellule musculaire, quelle que soit l’espèce animale Anaérobiose alactique Anaérobiose lactique Aérobiose Slide 9: Effort musculaire : Trois voies métaboliques majeures Anaérobiose alactique [ATP, CP] Anaérobiose lactique [Glycogène, Glucose] Aérobiose [Glucose, Lipides, Protéines] Slide 10: Production d’ATP par unité de substrat consommé selon le schéma métabolique en cause Réaction chimique ATP produit / mol. Substrat 3 2 17 37 36 138 23 26 Oxygène - - 5.7 6.2 6.0 5.6 5.7 5.8 Glycogène  Lactate Glucose  Lactate Lactate  CO2+H2O Glycogène  CO2+H2O Glucose  CO2+H2O AGLP  CO2+H2O Acétoacétate  CO2+H2O  hydroxybut  CO2+H2O Quotient respiratoire - - 1.00 1.00 1.00 0.71 0.73 0.80 Slide 11: Chronologie et répartition des sources énergétiques nécessaires au travail musculaire Puissance de travail globale Homme Chien Cheval Sprint 35 km/h Greyhound 60km/h Galop 55 km/h Trot 45 km/h Demi-fond 24 km/h Field 30 km/h Steeple 40 km/h Marathon 19 km/h Ski fond - Cyclisme - Traîneau 25 km/h Ultramarathon 16 km/h Cross 33 km/h Raid 20 km/h Slide 12: 3 systèmes d’apport d’énergie à la cellule musculaire 3 types d’efforts physiques Anaérobiose alactique Anaérobiose lactique Aérobiose Court et intense Intermédiaire Long Énergétique musculaire à l’effort Slide 13: Impact de la consommation maximale d’oxygène Catégorie de Performance Très basse Basse Moyenne Bonne Excellente Cheval 70 90 110 130 160 Homme 45 55 65 75 85 Chien 80 100 130 180 220 VO2max [mlO2/min/kg] Énergétique musculaire à l’effort Slide 14: Énergétique musculaire à l’effort Lipides Alimentaires Glucides Alimentaires Dauphin Chien Homme Cheval Chameau Que demande t’on physiquement à un setter anglais de field-trial ? : Que demande t’on physiquement à un setter anglais de field-trial ? Un effort intense mais irrégulier sur environ 15 minutes Une concentration olfactive et gestuelle durant l’ensemble du temps de travail Une progression rapide sur terrains irréguliers Une mise en œuvre physique rapide Une possibilité de répétitions multiples des efforts avec des temps de repos limités  Aérobiose / Anaérobiose Lactique [endurance, vitesse, résistance]  Récupération rapide, résistance  Proprioception, Puissance  Intérêt d’un échauffement physique efficace  Récupération rapide, Résistance L’entraînement physique du setter anglais de travail : L’entraînement physique du setter anglais de travail 1. OBJECTIFS DE L’ENTRAINEMENT PHYSIQUE 2. GRANDS PRINCIPES DE L’ENTRAINEMENT 3. METHODES D’ENTRAINEMENT APPLICABLES 4. ECHAUFFEMENT ET RECUPERATION 5. SUIVI BIOLOGIQUE ET ERREURS A EVITER Objectifs de l’entrainement physiquedu setter anglais de travail : Objectifs de l’entrainement physiquedu setter anglais de travail Optimiser la ressource énergétique du muscle Accoutumer les organes à l’effort physique Faire reculer le seuil de fatigue Slide 18: Objectifs recherchés Anaérobiose Alactique : Augmenter la réponse physique développée en instantané [Puissance] Anaérobiose lactique : Augmenter la tolérance à l’acide lactique [Vitesse, Résistance] Améliorer le stockage du glycogène musculaire Aérobiose : Augmenter la consommation d’oxygène (VO2 max) [Endurance] Améliorer la disponibilité cellulaire des lipides Energie chimique Energie mécanique [16-17 p100 25-26 p100] Slide 19: Effets biologiques de l’entraînement Effets métaboliques Meilleur rendement énergétique musculaire ▪ Passe de 15 à 25 p100 ▪ Moindre déperdition thermique [température corporelle] Meilleure réponse au stress biologique ▪ Augmentation des défenses antioxydantes ▪ Diminution de la production psychogène de radicaux libres Meilleure élimination des déchets lactiques Objectifs de l’entrainement physiquedu setter anglais de travail : Objectifs de l’entrainement physiquedu setter anglais de travail Optimiser la ressource énergétique du muscle Accoutumer les organes à l’effort physique Faire reculer le seuil de fatigue Slide 21: Effets biologique de l’entraînement Effets cardiorespiratoires Augmentation du débit sanguin Accroissement musculature cardiaque Augmentation de la vascularisation musculaire Augmentation du débit ventilatoire Amélioration de l’extraction d’oxygène par le muscle Production de globule rouges … Slide 22: Effets biologique de l’entraînement Effets cellulaires Typologie des fibres musculaires Pourcentage de fibres musculaires à contraction rapide Slide 23: Effets biologique de l’entraînement Effets cellulaires Energétique cellulaire Enzymes « protecteurs » (CPK, LDH, ASAT, ALAT) Déformabilité globulaire Slide 24: Effets biologique de l’entraînement Effets musculotendineux Elargissement des gaines périmusculaires Augmentation solidité / déformabilité tendineuse Objectifs de l’entrainement physiquedu setter anglais de travail : Objectifs de l’entrainement physiquedu setter anglais de travail Optimiser la ressource énergétique du muscle Accoutumer les organes à l’effort physique Faire reculer le seuil de fatigue Slide 26: Causes de la fatigue physique Carence en source énergétique spécifique (ATP, Glycogène) Accumulation de déchets (lactates, ions hydrogènes) Déshydratation extracellulaire Fatigue mentale (neuromédiateurs) L’entraînement physique du setter anglais de travail : L’entraînement physique du setter anglais de travail 1. OBJECTIFS DE L’ENTRAINEMENT PHYSIQUE 2. GRANDS PRINCIPES DE L’ENTRAINEMENT 3. METHODES D’ENTRAINEMENT APPLICABLES 4. ECHAUFFEMENT ET RECUPERATION 5. SUIVI BIOLOGIQUE ET ERREURS A EVITER Pour chaque type de travaille puzzle d’entraînementdoit être différent : Pour chaque type de travaille puzzle d’entraînementdoit être différent Motivation Respect de la biologie Vitesse Explosivité Proprioception Endurance Résistance Force Respect du principe de surcharge : Respect du principe de surcharge Principe de la charge d'entraînement croissante Principe de la charge d'entraînement continue Principe de la variation des charges d'entraînement Notion de surcompensation : Notion de surcompensation Principe d'efficacité du stimulus de la charge d'entraînement Nouveau niveau Principe de la succession judicieuse des charges d'entraînement : Principe de la succession judicieuse des charges d'entraînement 24 à 36 h Principe de la succession judicieuse des charges d'entraînement : Principe de la succession judicieuse des charges d'entraînement Notion de sous-entraînement : Notion de sous-entraînement Notion de sur-entraînement : Notion de sur-entraînement L’entraînement physique du setter anglais de travail : L’entraînement physique du setter anglais de travail 1. OBJECTIFS DE L’ENTRAINEMENT PHYSIQUE 2. GRANDS PRINCIPES DE L’ENTRAINEMENT 3. METHODES D’ENTRAINEMENT APPLICABLES 4. ECHAUFFEMENT ET RECUPERATION 5. SUIVI BIOLOGIQUE ET ERREURS A EVITER Slide 36: Programmes d'entraînement physique Entraînement physique du setter anglais de travail : Entraînement physique du setter anglais de travail Endurance Résistance Explosivité Proprioception Vitesse Temps de travail Intensité du travail Sauts Agilité de déplacement Situations dangereuses Slide 38: ENTRAINEMENT VO2 max   Tolérance aux lactates Puissance musculaire Puissance anaérobie lact. Equilibre du mouvement Travail = jeu Hématies   Stress oxydatif   OBJECTIFS ENDURANCE RESISTANCE FORCE VITESSE PROPRIOCEPTION MOTIVATION TRANSPORT OXYGENE STRESS NUTRITION Carburant : lip., L.carnitine… LDH : Zn ; Vitamines B… Solidité os et tendons : Prot, Ca, P… Carburant : glycogène, Vit B… Qualité articulations : gags, omega3, oe… Neuromédiateurs : AA Anémie Sport : protéines Antioxydants Entraînement physique du setter anglais de travail : 1. Travail de l’endurance • Elévation de la VO2 max du chien • Effort long régulier, progressif, faible à moyenne intensité • 3 séances hebdomadaires de course sur 10 km à 12-14 km/h [homme en course ou en vélo] • Attention au surentraînement Entraînement physique du setter anglais de travail Entraînement physique du setter anglais de travail : 2. Travail de la résistance • Nage (piscine, lac), séance hebdomadaire de 30 minutes • Travail en intervalle - training ➙ jeu en aller - retours avec jouet  5 répétitions de 10 exercices temps de repos = ½ temps de course diminution progressive du temps de repos ➙ course sur tapis roulant  Paliers progressifs de vitesse sur 2-3 min avec 1 minute de repos • Montées / descentes sur pente forte Entraînement physique du setter anglais de travail L’entraînement physique du setter anglais de travail : L’entraînement physique du setter anglais de travail 1. OBJECTIFS DE L’ENTRAINEMENT PHYSIQUE 2. GRANDS PRINCIPES DE L’ENTRAINEMENT 3. METHODES D’ENTRAINEMENT APPLICABLES 4. ECHAUFFEMENT ET RECUPERATION 5. SUIVI BIOLOGIQUE ET ERREURS A EVITER Importance de l’échauffement : Importance de l’échauffement « Echauffement physique » = « Détente du chien » Mise en Action des Filières Energétiques Cellulaires Mise en Température des muscles, tendons, enzymes Mise en Action des Hormones de l’effort Conditionnement psychologique Vidange vésicale et digestive Importance de la récupération : Importance de la récupération NON ! Importance de la récupération : Importance de la récupération  Récupération Active Importance de la récupération : Importance de la récupération  Abreuvement Importance de la récupération : Importance de la récupération Recharge glycogénique «  Friandise » = amidon très cuit + aides ergogènes [L.Carnitine, vitamines B] Importance de la récupération : Importance de la récupération OUI ! L’entraînement physique du setter anglais de travail : L’entraînement physique du setter anglais de travail 1. OBJECTIFS DE L’ENTRAINEMENT PHYSIQUE 2. GRANDS PRINCIPES DE L’ENTRAINEMENT 3. METHODES D’ENTRAINEMENT APPLICABLES 4. ECHAUFFEMENT ET RECUPERATION 5. SUIVI BIOLOGIQUE ET ERREURS A EVITER Suivi biologique de l’entraînement physique : Suivi biologique de l’entraînement physique Eléments simples appréhendables par le conducteur cynotechnique - Ecart de température corporelle « Après – Avant » sur une épreuve standardisée - Temps de réinversion du rapport Fréq. Resp. / Fréq. Card. Suivi biologie vétérinaire - Bilan biologique mensuel (hémogramme, Hb, Ht, enzymes clefs, statut antioxydant) au repos - Epreuve test standardisée régulière ( lactates,  AGPL,  Ht) Slide 52: TESTS UMES – ROYAL CANIN FIELD TRIALS 2000 [Mars-Avril] UMES : Dr N. Moquet 6 Epagneuls bretons : M. Harduin 16 setters anglais : M. Provost Saison –15 j Début Saison repos avant après Milieu Saison avant après Fin Saison avant après Saison +8 j Effet « épreuve effort » Effet « entraînement » Effet « stress cumulé » repos Slide 53: TESTS UMES – ROYAL CANIN FIELD TRIALS 2000 [Mars-Avril] RESULTATS AGLP temps [AGPL] mmol/l Lipomobilisation à l’effort Dominante Aérobie forte Chute magnésémie Slide 54: TESTS UMES – ROYAL CANIN FIELD TRIALS 2000 [Mars-Avril] RESULTATS HEMATOCRITE temps Hématocrite (en p100) Effet Stress Oxydatif Cumulé Syndrome Anémie du Sportif Slide 55: TESTS UMES – ROYAL CANIN FIELD TRIALS 2000 [Mars-Avril] RESULTATS POUVOIR ANTIOXYDANT PLASMATIQUE temps TPAO Perte de résistance au Stress Oxydatif Cellulaire Slide 56: Evolution de la CPK durant un entraînement intense chez le chien de Field Trial [Preziuso, 2002) CPK (UI/l) 33.10 ± 6.75 97.25 ± 3.46 160.65 ± 20.68 154.35 ± 13.62 148.75 ± 7.65 t Slide 57: Pourquoi entraînement et nutrition ne peuvent pas être dissociés chez le chien de travail ? Il n’y a pas de capacité physique universelle chez le chien : Il n’y a pas de capacité physique universelle chez le chien L’entraînement et la nutrition doivent être adaptés Sélection génétique : Sélection génétique Respect de la motivation Education spécifique Equipements dédiés Logement et conduite Surveillance biologique et médicale Entraînement physique Nutrition adaptée Chien de travail Performance Slide 60: Concept d’anti-oxydation cellulaire globale Cibles ADN Mbnes Intracel. Mbnes Cel. hydro solubilité lipo mixtes 1 2 3 Intérêt des antioxydants Slide 61: Vitamines (E,C) Pigments Enzymes (SOD) Concept d’anti-oxydation cellulaire globale Intérêt des antioxydants Slide 62: Prévention du stress oxydatif cellulaire chez le chien de travail Entraînement physique bien conçu Conditions environnementalesnon stressantes Supplémentation nutritionnelle antioxydante Performance : Performance Prévention Slide 65: Training Nutrition Slide 66: Merci pour votre attention Muchas gracias Grazie mille

Add a comment

Related presentations