advertisement

DIABETE ET RISQUE CV PR MALEK

55 %
45 %
advertisement
Information about DIABETE ET RISQUE CV PR MALEK
Science-Technology

Published on December 18, 2008

Author: DIABETESUD

Source: authorstream.com

advertisement

Diabète et RCV : Diabète et RCV Pr R MALEK rmalekdz@gmail.com Cours Intensif de Diabétologie Batna, 22 octobre 2008 Sommaire : Sommaire Introduction et FRCV La dyslipidémie L’HTA L’obésité (obésité intra-abdominale) Le syndrome métabolique Quelle est la meilleure approche de la prise en charge ? Sommaire : Sommaire Introduction et FRCV La dyslipidémie L’HTA L’obésité (obésité intra-abdominale) Le syndrome métabolique Quelle est la meilleure approche de la prise en charge ? Introduction : Introduction Le diabète de type 2: véritable problème de santé publique: Prévalence Retombées socio-économiques Pathologie qui présente des facteurs de risque: FR de développer un diabète FRCV associés au diabète À bien connaître et maitriser: Perspectives de prévention Prise en charge globale Causes de mortalité chez le patient diabétique : Geiss LS, et al. In: Diabetes in America. 2nd ed. NIH Publication No. 95-1468. 1995:233-257. Causes de mortalité chez le patient diabétique Macroangiopathie diabétique : Macroangiopathie diabétique Encore plus précoce et plus grave si facteurs de risque ajoutés: • Tabagisme • Hyperglycémie chronique • Troubles du bilan lipidique • Hypertension artérielle Diabète et risque cardiovasculaire : Diabète de type 2 : risque cardiovasculaire: 3x à 5x . Les accidents cardiovasculaires: plus fréquents et plus graves: 75% de mortalité sur ce terrain. 30% des patients traités dans les unités de soins intensifs cardiologiques sont des diabétiques. L’OMS prévoit que les décès dus au diabète vont augmenter de plus de 50 % au cours des dix prochaines années si l’on ne prend pas des mesures urgentes. Surtout, ils risquent d’augmenter de plus de 80 % dans les pays à revenu moyen entre 2006 et 2015. Explication: association fréquente à d’autres facteurs de risque  cardiovasculaire « mauvais compagnons de route » contribuant à accroître ce risque. Diabète et risque cardiovasculaire Cibles du traitement : Cibles du traitement Slide 9: Polymédication:Médecine basée sur les preuves Facteurs favorisant la dysfonction Endothéliale : Facteurs favorisant la dysfonction Endothéliale Hypercholestérolémie Hypertension Diabète Tabac Stress oxydatif Dysfonction Endothéliale Les sujets diabétiques cumulent plusieurs facteurs de risque : Les sujets diabétiques cumulent plusieurs facteurs de risque Adapted from Chait A, Berman EL. In:Joslin’s Diabetes mellitus. 13th ed. Philadelphia: Lea&Febiger, 1994: 648-664. De l'insulinorésistance à la coronaropathie : De l'insulinorésistance à la coronaropathie Farnier M. Dyslipidémie du diabétique; John Libbey, Paris 2002. Reaven GM N Engl J Med 1996; 334:374-81 Influence génétique Influence environnement Insulinorésistance Métabolisme glucidique Métabolisme lipidique Fonction endothéliale Hémostase Fibrinolyse Diabète Dyslipidémie HTA Athérome Coronaropathie Prevalence des facteurs de risque cardio-vasculaires au moment du diagnostic du DM2. : Prevalence des facteurs de risque cardio-vasculaires au moment du diagnostic du DM2. 0 10 20 30 40 50 60 70 80 Prevalence of risk factors/103 person-years Fasting plasma glucose >7.8 mmol/L 2-hour post-prandial glucose >9.7 mmol/L Obesity Hypertension Total cholesterol >6.2 mmol/L Triglycerides >2.8 mmol/L Cigarette smoking Harris (1995) Sommaire : Sommaire Introduction et FRCV La dyslipidémie L’HTA L’obésité (obésité intra-abdominale) Le syndrome métabolique Quelle est la meilleure approche de la prise en charge ? Dyslipidémie et diabète : Dyslipidémie et diabète Insulinorésistance et dyslipidémies : Insulinorésistance ? ? Acides gras libres et ? Effet inhibiteur insuline ? ? Production hépatique des VLDL ? ? VLDL ? ? Activité CETP ? Enrichissement des HDL et LDL en TG M Farnier, Dyslipidémie du diabétique, John Libbey Eurotext, ed, Paris 2002, pages 23 à 27 Insulinorésistance et dyslipidémies Catabolisme des HDL (triglycéride Lipase Hépatique) ? LDL petites et denses ? HDL-cholestérol Dyslipidémie athérogène du diabétique : Anti-athérogène HDL Profil lipidique athérogène Chylomicrons, VLDL VLDL Remnants LDL petites et denses Glycation apoB Perméabilité endothéliale Accumulation du cholestérol au niveau de l’artère M Farnier, Dyslipidémie du diabétique, John Libbey Eurotext, ed, Paris 2002 Dyslipidémie athérogène du diabétique LDL petites et denses :un risque majeur d’infarctus Quebec Cardiovascular Study, N=2034 : Entre parenthèses: nombre de coronaropathies dans chaque groupe. Les risques relatifs sont ajustés pour l’âge, l’IMC, la pression artérielle systolique, le diabète de type 2, les traitements à la baseline, les antécédents familiaux coronariens et le tabac. St-Pierre AC et al, Circulation. 2001;104:2295-2299 LDL petites et denses :un risque majeur d’infarctus Quebec Cardiovascular Study, N=2034 LDL-cholestérol (g/l) à la baseline Proportion de LDL < 255Å (%) Risque relatif de coronaropathie à 5 ans 4,0 P<0,001 (N=35) 6,5 P<0,001 (N=50) 1,0 (N=8) 2,0 p=0,13 (N=15) < 1,5 > = 1,5 Diabète : Risque cardio-vasculaire selon le niveau de HDL-cholestérol : Diabète : Risque cardio-vasculaire selon le niveau de HDL-cholestérol 1,00 Quartiles de HDL-cholestérol (moy.) 0,82 0,70 0,51 HOWARD et al. ATVB 2000, 20: 830-835 The Strong Heart Study Risque relatif de maladie cardio-vasculaire Evolution of NHLBI Supported Guidelines : Pr R MALEK Evolution of NHLBI Supported Guidelines Angiographic trials (FATS, POSCH, SCOR, STARS, Ornish, MARS) Meta-analyses(Holme, Rossouw) NCEP ATP I 1988 NCEP ATP II 1993 NCEP ATP III 2001 HPSPROVE-IT ASCOT-LLA PROSPER ALLHAT-LLT Updated NCEP ATP III 2004 FraminghamMRFITLRC-CPPTCoronary Drug ProjectHelsinki HeartCLAS 4SWOSCOPSCARELIPIDAFCAPS/ TexCAPS TNT IDEAL AHA/ACC Update 2006 More Intensive Treatment Recommendations NHLBI = National Heart, Lung, and Blood Institute. NCEP ATP = National Cholesterol Education Panel Adult Treatment Panel. AHA = American Heart Association. ACC = American College of Cardiology. Objectifs intensifs du LDL-C chez les patients à haut risque : AHA/ACC guidelines for patients with CHD*,2 Objectif <100 mg/dL: Tous les patients avec MCV CHD†,2 <70 mg/dL: Objectif raisonable reasonable Tous les patients avec MCV CHD †,2 ATP III Update 20041 <100 mg/dL: Patients avec MCV ou risque equivalent en MCV (10-year risk >20%)1 <70 mg/dL: option Therapeutique pour les patients avec un tres haut risque 1 Objectifs intensifs du LDL-C chez les patients à haut risque <100 mg/dL <70 mg/dL * And other forms of atherosclerotic disease.2 † Factors that place a patient at very high risk: established cardiovascular disease (CVD) plus: multiple major risk factors (especially diabetes); severe and poorly controlled risk factors (eg, cigarette smoking); metabolic syndrome (triglycerides [TG] =200 mg/dL + non–HDL-C =130 mg/dL with HDL-C <40 mg/dL); and acute coronary syndromes.1 1. Grundy SM et al. Circulation. 2004;110:227–239. 2. Smith SC Jr et al. Circulation, 2006; 113:2363–2372. 2006Update objectifs Recommandés pour le traitement du LDL-C Sommaire : Sommaire Introduction et FRCV La dyslipidémie L’HTA L’obésité (obésité intra-abdominale) Le syndrome métabolique Quelle est la meilleure approche de la prise en charge ? HTA et diabète : Prévalence chez le diabétique > 50%*. 2 fois plus fréquente chez le diabétique*. Sa coexistence multiplie par 2 le risque d’AVC et de décés par maladie cardiovasculaire*. Prévalence de l’insulinorésistance chez les hypertendus : 58 %** *Meltzer et al. CMAJ 1998; 159(suppl.8): S1-29. **Bonara et al. Diabetes 1998;47:1643-9. HTA et diabète Stratification du risque (risque absolu d'avoir un événement cardiovasculaire dans les 10 ans. 2 facteurs influencent le pronostic de l’HTA: Facteurs de risques, Syndrome métabolique : Stratification du risque (risque absolu d'avoir un événement cardiovasculaire dans les 10 ans. 2 facteurs influencent le pronostic de l’HTA: Facteurs de risques, Syndrome métabolique Guidelines for the Management of Arterial Hypertension ESH, ECS. Journal of Hypertension 2007, 25:1105–1187 Hypertendus à haut et très haut risque : Hypertendus à haut et très haut risque PAS à 180mm Hg et/ou PAD à 110mmHg PAS >160 mmHg avec PAD basse (<70 mmHg) Diabète sucré Syndrome métabolique 3 facteurs de risque cardiovasculaires 1 ou plusieurs atteintes viscérales suivantes : – ECG (particularly with strain) ou HVG à l’échocardiographie (particulairèrement concentrique) – plaque d’atherome carotidienne à l’echodoppler – Augmentation de la rigidité artérielle – Augmentation modérére de la créatinémie plasmatique – Réduction de la FG ou dfe la clairance de la créatinine – Microalbuminurie or proteinurie Présence d’atteinte cardiovasculaire ou rénale Slide 26: UKPDS : objectifs : 144/82 mmHg* Mortalité du diabète : ? 32 % AVC : ? 44 % Complications microvasculaires : ? 37 % Insuffisance cardiaque : ? 56 % * Banuceau and al: UKPDS 38. BMJ 1998. 317:703-713 Effets du contrôle tensionnel HTA et risque cardiovasculaire Slide 27: 0 0 3 6 9 Années depuisla randomisation % de patients ayant présenté un incident 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 Contrôle moins strict TA Contrôle strict TA Morbi-mortalité en relationavec le diabète Réduction du risque de 24%p=0,0046 Mortalité liée au diabète Réduction du risque de 32%p=0,019 Résultats vasculaires du contrôle de la TA * * UKPDS Slide 28: Diabète de type 2 sans ATCD vasculaires mais à haut risque cardio-vasculaire Atteinte rénale ( protéinurie > 300 mg/24 h ou clairance de la créatinine < 60 ml/mn ) Ou au moins 2 des facteurs de risque suivants: Age: homme = 50 ans , femme = de 60 ans Antécédents familiaux de maladie coronaire précoce Tabagisme actuel ou arrêté depuis moins de 03 ans HTA permanente traitée ou non HDL-cholestérol < 0.4g/l quel que soit le sexe Microalbuminurie > 30 mg/24 h AFSSAPS, 2005 Slide 29: 0 3 6 12 18 22 24 Suivi (mois) Sujets (%) contrôle irbésartan 150 mg irbésartan 300 mg Parving H-H et al. N Engl J Med 2001;345:870-878 IRMA 2 : Critère principalDélai d’apparition d’une protéinurie avérée RRR = 39 % P = 0.08 RRR = 70 % P < 0.001 ARB et progression de la néphropathie IDNT: Réduction de la Protéinurie : % réduction de protéinurie contrôle n=569 irbésartan n=579 amlodipine n=567 -30 -20 -10 0 Lewis EJ et al. N Engl J Med 2001;345:851-860 IDNT: Réduction de la Protéinurie - 10% - 33% - 6% Stratégie thérapeutique HTA : Stratégie thérapeutique HTA Objectifs tensionnels Stratégie thérapeutique : Stratégie thérapeutique Décision de traitement Sommaire : Sommaire Introduction et FRCV La dyslipidémie L’HTA L’obésité (obésité intra-abdominale) Le syndrome métabolique Quelle est la meilleure approche de la prise en charge ? L’ Obésité Intra Abdominale et ses Conséquences : L’ Obésité Intra Abdominale et ses Conséquences Pour un BMI équivalent,la distribution du tissu adipeux peut varierle risque vasculaire également : BMI : 23,8 kg/m² (Femme de 49 ans) Tomodensitométrie - coupe au niveau de l’ombilic Pour un BMI équivalent,la distribution du tissu adipeux peut varierle risque vasculaire également Excès de tissu adipeuxVISCÉRAL Excès de tissu adipeuxSOUS-CUTANÉ Wajchenberg LB. Subcutaneous and Visceral Adipose Tissue: Their Relation to the Metabolic Syndrome. Endo Rev 2000; 21(6): 697-738. BMI : 24 kg/m² (Femme de 41 ans) Obésité androïde Slide 36: Facteurs de risque cardiometaboliques favorisés par l’adiposité intra-abdominale Lyon CJ et al. Endocrinology 2003;144:2195-200; Trayhurn P et al. Br J Nutr 2004;92:347-55; Eckel RH et al. Lancet 2005;365:1415-28. 36 Conséquences de l’Insulinorésistance : Conséquences de l’Insulinorésistance Dyslipidémie atherogène ? TG/HDL-C ratio HTA Hyperinsulinémie et hyperglycémie États prothrombotique et proinflammatoire Dysfunction endothéliale et microalbuminurie Stéatose hépatique 37 Adiposité intra-abdominale favorise l’insulinorésistance et la dysfonction de la cell ß : Lam TK et al. Am J Physiol Endocrinol Metab 2003;284:E863-73; . Carr MC et al. J Clin Endocrinol Metab 2004;89:2601-7; Eckel RH et al. Lancet. 2005;365:1415-28; Haber EP et al. J Cell Physiol 2003;194:1-12; Zraika S et al. Obes Rev 2002;3:103-12. Adiposité intra-abdominale favorise l’insulinorésistance et la dysfonction de la cell ß AGL: acides gras libres; CETP: cholesterol ester transferase proteine. Adiposité Intra-abdominale Portal circ. ? Production hépatique de Glucose ? Insulinorésistance Hépatique Systemiccirc. ? TG-richVLDL-C ? LDL petites et denses Lipolyse HDL-C bas CETP,lipolyse ? Utilisation Glucose ? Insulinorésistance ? AGL Dommages à long terme sur les C b par AGL ? Insulinsécrétion Circulation smplanchnique et systémique 38 Bienfaits d’une réduction pondérale : Bienfaits d’une réduction pondérale 39 Réduction pondérale: Exemple facile et simple : Réduction pondérale: Exemple facile et simple 1 biscuit par jour: + 2,5 kgs/an 1 km par jour: - 2,5 kgs/an Quelle est la différence entre le biscuit et le Km de marche? le biscuit: consommé en 20 secondes Le km de marche : nécessite 20 mn Sommaire : Sommaire Introduction et FRCV La dyslipidémie L’HTA L’obésité (obésité intra-abdominale) Le syndrome métabolique Quelle est la meilleure approche de la prise en charge ? Slide 42: Définition du syndrome métabolique : IDF Obésité abdominale + = 2 facteurs Européens Un sujet avec > 3 critères Risque de MCV et de diabète est correlé au nombre de critères du SM : Risque de MCV et de diabète est correlé au nombre de critères du SM CHD 0 Diabetes Sattar N et al. Circulation. 2003;108:414-419. 1 2 3 ³4 n 10.8% 32.2% 30.8% 20.8% 5.4% 10.8% 32.3% 30.5% 21.0% 5.4% 1 HR (95% CI) 1.79 2.25 3.19 3.65 1 2.36 4.50 7.26 24.40 0 5 10 15 20 25 No. of factors: Slide 44: 44 < 21.1 21.2-22.7 22.8-24.4 24.5-27.4 >27.4 BMI quintile Age-adjusted incidence per 100,000 person-years 5 10 20 50 100 200 300 400 500 750 1000 Waist <69.9cm Waist 69.9-73.3 cm Waist 73.7-78.7 cm Waist 78.7-86.4 cm Waist > 86.4 cm Le risque de DT2 augmente avec le BMI et le TT BMI quintile Age-adjusted incidence per 100,000 person-years Waist <69.9cm Waist 69.9-73.3 cm Waist 78.7-86.4 cm Waist > 86.4 cm Carey et al. Am J Epidemiol 1997; 145: 614-19 Les 4 mousquetaires : Les 4 mousquetaires Diabète Obésité HTA Dyslipidémies = +/- “syndrome métabolique” Traitement du SM : Traitement du SM Antidiabétique oraux Metformine Thiazolinediones Inhibiteurs AG Diététique Changement de mode de vie Antihypertenseurs Arrêt du tabac Aspirine Statines Et Fibrates Insuline Rimonabant POPADAD trial : POPADAD trial Selon cette étude qui vient d’être publiée dans le BMJ, l’aspirine, prescrite en prévention primaire chez le diabétique à haut risque CV, n’apporte pas de bénéfice sur le plan cardio-vasculaire. Population concernée : 1300 adultes ( dt1 et dt2 ) ayant une AOMI asymptomatique ( index de pression systolique < 1 ) Quatre groupes ont été suivis : aspirine + placebo, aspirine + antioxydant, antioxydant + placebo, double placebo Suivi moyen de l’étude : 7 ans Résultats : pas de différence en ce qui concerne les 2 critères primaires utilisés dans cette étude. Premier critère composite : décès d’origine cardio- ou cérébrovasculaire , IDM non fatal ou AVC, amputation au dessus de la cheville d’origine ischémique. Second critère : décès d’origine cardio-vasculaire ou cérébral. Conclusions des auteurs : l’aspirine n’aurait d’intérêt que chez les diabétiques ayant une atteinte cardio-vasculaire symptomatique. Risque cardiométabolique Global (CMR)* : Risque cardiométabolique Global (CMR)* Gelfand EV et al, 2006; Vasudevan AR et al, 2005 * working definition Paramètres pour le calcul du RCVA* : Paramètres pour le calcul du RCVA* Sexe Age Pression artérielle systolique Cholestérol total HDL cholestérol Tabagisme Diabète Hypertrophie Ventriculaire Gauche ATCD familiaux dans le modèle de Laurier (**) (*) KM. Anderson, PM. Odell, PWF Wilson, WB. Kannel. Am Heart J, 121: 1 Pt 2, 1991 Jan, 293-8 (**) D. Laurier, NP. Chau, B. Cazelles, P. Segond, PCV-METRA Group. J Clin Epidemiol 1994; (47)12: 1353-64 Définition du risque cardiovasculaire absolu Probabilité individuelle de survenue d’un événement cardiovasculaire (IdM, AVC, Angor, décès CV) pour un patient, dans un délai donné (en général 10 ans) Sommaire : Sommaire Introduction et FRCV La dyslipidémie L’HTA L’obésité (obésité intra-abdominale) Le syndrome métabolique Quelle est la meilleure approche de la prise en charge ? Objectifs thérapeutiques pour un adulte diabétique : Objectifs glycémiques: HbA1c < 7%. ( 6,5%) G préP = 0,9 – 1,3 g/l (5,0 – 7,2 mmol/l) G postP < 1,80 g/l (10 mmol/l ). ( 1,40g/l) TA < 130/80 mm Hg (125/75 mm Hg). Lipides sanguins LDL < 100 mg/dl (< 2,6 mmol/l).(< 0,70 g/l) TG < 150 mg/dl (< 1,7 mmol/l). HDL > 40 mg/l ( 1,1 mmol/l). Objectifs de perte pondérale: 10 à 15% du poids initial (IMC<25kg/m2, TT<94 cm chez l’homme et < 88cm chez la femme). Objectifs thérapeutiques pour un adulte diabétique Multifactorial Intervention Studies : Multifactorial Intervention Studies Steno – 2 Multifactorial intervention and cardiovascular disease in patients with type 2 diabetes. P. Gaede, N.Engl.J.Med. 348 (5):383-393, 2003. Une intervention au long cours sur de multiples facteurs de risque chez des patients diabétiques de type 2 microalbuminuriques permet une réduction du risque d’évènements cardiovasculaires et microvasculaires d’environ 50% , Objectif primaire : Évènements cardiovasculaires (décès, infarctus, pontage, angioplastie per-cutanée, ACV, chirurgie pour artériopathie des membres inférieurs) 24% vs 44% Risque relatif ajusté : 0.45 (0.23 à 0.91) NNT sur 7.8 ans pour prévenir un accident : 5 Objectifs secondaires Néphropathie : 0.39 (0.17 à 0.87) Rétinopathie : 0.42 (0.21 à 0.86) Neuropathie Autonome : 0.37 (0.18 à 0.79) Neuropathie périphérique : 1.09 (0.54 à 2.22) Conclusion : Conclusion La détection et la prévention des maladies cardiovasculaires liées à l’athérosclérose constituent un enjeu fondamental de la santé publique. Nécessité un dépistage orienté des sujets à haut risque. L’évaluation du risque global est l’étape préalable indispensable d’une prise en charge adaptée et réfléchie. Prise en charge globale tenant compte de l’ensemble des facteurs de risques.

Add a comment

Related presentations

Related pages

Diabète sucré épidemiologie Pr MALEK - santemaghreb.com

R MALEK Professeur de ... Influence des facteurs génétiques et environnementaux sur la prévalence du diabète de type 2 ... la réduction du risque ...
Read more

PR et RCV - samidz.com

Sommaire • Morbidité et Mortalité CV dans la PR • PR , inflammation et athérosclérose • Facteurs de risques • RCV, médicaments et PR
Read more

Présentation PowerPoint - snapo.org

* Pr R Malek Pr R Malek Pr R Malek * Pr R Malek * Pr R Malek ... glycémique Reduction optimale Du risque CV ... ET DIABETE, LE DIABETIQUE ET LES ...
Read more

MANIFESTATIONS CARDIAQUES DU LES ET RISQUE CARDIO ...

MANIFESTATIONS CARDIAQUES DU LES ET RISQUE ... Dr C.DJABRI, Dr M.KAABECHE, Pr S.KHETTABI, Pr R.MALEK. SERVICE ... principal facteur de risque CV ...
Read more

ALFEDIAM - Final Programme by Peter Quiguer - issuu

Pr S. HALIMI, Président Pr J ... (MA) et des facteurs de risque (FDR) cardiovasculaire (CV) ... P 088 • Syndrome métabolique et risque de maladie d ...
Read more

Guide de la santé en Algérie -> conseils médicaux : sante ...

S'inscrire et déposer votre CV. ... L’enquête réalisée 10 ans plutôt en 1996 à Sétif par le Pr. Malek retrouve ... les complications et le risque ...
Read more

P307 Risque cardiovasculaire avec Linagliptin chez des ...

P307 Risque cardiovasculaire avec ... avec les mouvais résultats CV.Matériels et méthodesAfin d ... Gálvez, R. Malek, E ...
Read more

Diabète du sujet âgé - Geronto - slidegur.com

Diabète du sujet âgé - Geronto + Report
Read more