Cours 'Veille en TIC' - partie 1

67 %
33 %
Information about Cours 'Veille en TIC' - partie 1
Education

Published on January 27, 2009

Author: prospectic

Source: slideshare.net

Description

1e partie du cours d'e-commerce : introduction

PARTIE 1 ’Veille en TIC’: Contexte technologique damien.jacob@ulg.ac.be Version des diapositives : janvier 2009 Ressources documentaires et glossaire : cf annexe spécifique BIBLIO1

Les tendances technologiques Questions abordées : Quelles sont les grandes tendances technologiques - - dans le secteur informatique - dans le secteur des télécommunications Comparer les technologies d’accès fixes à Internet - Comparer les technologies d’accès mobiles à Internet - Quelles sont les solutions de desserte en fibres optiques ? - Quelles sont les différentes formes de convergence - technologique ? Prospective technologique - 2

PLAN de la partie 1 1. Contexte technologique 1.1. Evolutions dans le secteur ‘informatique’ 1.2. Evolutions dans le secteur ‘télécommunication’ 1.3 Avènement de l’Internet 1.4. Qu’est-ce que les TIC? 1.5. Etat des lieux des technologies d’accès à Internet 3

1.1. L’informatique (intro) Informatique ? Gestion d’une information binaire (0 ou 1) : numérique (‘digital’ en anglais). Evolution ? Les 5 principales tendances : 4

Quelles évolutions relevées en informatique ?

L’informatique : 1e tendance 1. Augmentation de la puissance de calcul et diminution du coût de production 6

Source : exposé de B. SCHRODER (Microsoft 27/5/2008) 7

Intel Developer Forum Fall 2006 8

Top Supercalculateur depuis 1993 The Systems Ranked #1 Since 1993 IBM Blue Gene/L (since 2004.11) NEC Earth Simulator (2002.06 - 2004.11) IBM ASCI White (2000.11 - 2002.06) Intel ASCI Red (1997.06 - 2000.11) Hitachi CP-PACS (1996.11 - 1997.06) Hitachi SR2201 (1996.06 - 1996.11) Fujitsu Numerical Wind Tunnel (1994.11 - 1996.06) Intel Paragon XP/S140 (1994.06 - 1994.11) Fujitsu Numerical Wind Tunnel (1993.11 - 1994.06) TMC CM-5 (1993.06 - 1993.11) 9

Le TeraFlops En 1998 : Intel ASCI RED En 2008 : •Première machine à 1 TeraFlops •Actif jusque septembre 2005 •2 nœuds, 12TB de données 9298 processeurs, 114 racks •230M² 10

Le Pétaflop en 2008 Un ordinateur militaire américain, baptisé « RoadRunner » (fabriqué par IBM pour un coût de 133 M€, a dépassé en 2008 la barre mythique du pétaflop: un milliard de milliards d'opérations en virgule flottante par seconde! Cet ordinateur est en mesure de calculer en 24h autant que ne pourraient faire les 6 milliards d'humains en 46 ans, 24h sur 24 ! 11

Informatique: 2e tendance 3. Miniaturisation : Mainframe PC portable « netbook » (mini-PC) PDA informatique embarquée 12

Informatique embarquée – produits grand public Ex: Screenfridge d’Electrolux Sait lire les étiquettes des produits, gérer les stocks, passer commandes, proposer des menus optimalisés en fonction des dates de péremption. Grâce à son écran, il est possible de surfer sur Internet, lire ses mails, chatter à volonté, écouter de la musique, regarder la télé, écouter la radio,… mais aussi de laisser des messages aux autres membres de la famille et de faire ses courses directement de sa cuisine.

L’informatique : 3e tendance 3. Décentralisation du traitement de l’information au plus près de l’utilisateur : puissance de plus en plus localisée 14

Informatique : 4e tendance 4. Applications au départ limitées à un département, puis informatique en réseaux (de plus en plus étendus) 15

Evolution de l’architecture informatique Evolution de l’organisation des systemes d’information PC isolés Ordinateurs en réseau Mainframe Client/Server A noter toutefois une tendance à un retour vers une architecture « serveurs terminaux », caractérisée par une substitution de l’OS par le navigateur Internet qui permet d’accéder à de multiples applications en ligne (cf stratégie de Google partie 2.3 ) 16

Evolution de l’architecture informatique ☺ « Cloud computing » Accès partout Travail collaboratif, mais SaaS (Software as a une seule version service) : plus besoin Facilité d’ « entretien » : d’acquérir une licence et sauvegarde, mise à jour,… d’installer un logiciel; Rentabilisation des remplacement par un capacités abonnement à une Indépendance du système application accessible en d’exploitation ligne Dépendance d’Internet 17

Informatique : 5e tendance 5. Standardisation des logiciels quelques acteurs dominants ( voir économie des standards – partie 4) logiciels libres 18

Le futur de l’informatique ?

Prospective évolution ‘informatique’ Quelles technologies auront le plus d'impact sur le modèle économique et la manière dont les utilisateurs l'adopteront? En 2008, le Bureau « Gartner » a mis en évidence 10 technologies qui devraient changer, voire perturber les habitudes du monde des technologies de l'information et de la communication dans les 10 années à venir. Processeurs Multicore et Hybrid Les architectures hardware évoluent vers l'usage de plusieurs processeurs (le quot;Multicorequot;). Virtualisation Une machine physique peut être divisée en plusieurs machines virtuelles (de plus petites capacités), indépendantes les unes des autres et chacune étant vue comme un container. Cloud Computing et Cloud/Web Platforms Nouvelle façon d'aborder l'informatique où des fonctionnalités TIC, massivement évolutives et flexibles, sont fournies quot;as a servicequot; à travers les technologies Internet, via un quot;nuagequot; de serveurs vers une multitude d'utilisateurs externes. Mashups Site Web ou application qui présente un contenu provenant de différentes sources intégrées dans une présentation spécifique. 20

Prospective User Interface Futurs écrans réalisés avec des LEDs à base de matériels organiques (OLED) ou plastiques, ou encore les écrans basés sur l'e-paper, écrans 3D, outils qui simulent l'odorat, le toucher, etc. Social networks et Social software « Partager le savoir est le pouvoir » grâce aux outils de communication et de collaboration quot;l'intelligence collectivequot;. Ubiquitous Computing Mark Weiser de Xerox Park disait: quot;En 1960 de milliers de personnes utilisent un seul ordinateur; dans le futur une seule personne utilisera de milliers d'ordinateursquot;. … Contextual Computing Les services enrichis avec des données contextuelles proposés sur les portails web, les applications mobiles et les solutions de communication unifiées. Le logiciel s'adapte à une situation spécifique de l'utilisateur. Augmented reality Les nouvelles applications permettront d'amplifier et d'approfondir certains aspects de notre vie au bon moment ou dans la bonne situation. Semantics Le quot;Semantic Webquot; est un Web articulé autour de données et d'un medium universel pour les échanges d'informations.. Plus d’info: http://www.awt.be/web/res/index.aspx?page=res,fr,foc,100,076 21

Prospective : ordinateur du 3e type ? Ne plus payer l'achat des logiciels pour son ordinateur mais être facturé à l'usage que l'on en fait : c'est l'idée de génie qu'ont eue 11 ingénieurs de Microsoft. Le brevet qu’ils ont déposé définit le mode de fonctionnement d'un PC qui serait muni d'un catalogue des logiciels disponibles sur la machine, accompagnés de leur puissance, de leur capacité et, bien entendu, de leur prix. L'utilisateur ferait son choix parmi ceux-ci et serait par la suite facturé au temps d'utilisation. Microsoft envisager de proposer l’installation de packs regroupant des logiciels par thèmes, avec une facturation semblable à un cybercafé. Exemple : 1 $/h pour le pack «bureautique», 1.25 $ pour le pack « jeux » et 0,80 $/h pour le pack «navigation» Source: T-Zine 9/1/2009 22

Prospective Voir aussi les « tendances 2009 » dégagées par ZDNET : http://www.zdnet.fr/actualites/telecoms/0,39040748,39 386330,00.htm?xtor=EPR-103 23

Prospective Mais… prudence : Possible phénomène de « Self-fulfilling prophecies » (Prophéties auto-réalisatrices) impliquant (inconsciemment ou consciemment ?) les grands bureaux de conseil technologique et des « gourous » (cf. secteur bancaire ☺) 24

1. Contexte technologique 1.1. Evolutions dans le secteur ‘informatique’ 1.2. Evolutions dans le secteur ‘télécommunication’ 1.3 Avènement de l’Internet 1.4. Qu’est-ce que les TIC? 1.5. Etat des lieux des technologies d’accès à Internet 25

1.2. Télécommunication (intro) Téléphone ? Pas vraiment une nouvelle technologie (inventée en 1871 par Antonio Meussi) 3 types d’équipement : 1. Equipement terminaux (réception & émission) 2. Equipement de transmission 3. Équipement de commutation Central Les 5 principales tendances : … 26

Quelles évolutions relevées en télécom. ?

Télécommunication: 1e tendance 1. Mutation de la technologie de transmission du signal : a) Signal analogique (difficile de transmettre aisément des données informatiques) signal numérique b) Compression des données 28

Télécommunication: 2e tendance 29

Télécommunication: 2e tendance 2. Evolution des réseaux de télécommunication Evolution des protocoles et architectures de réseau : Réseau commuté (P.S.T.N. : analogique; puis I.S.D.N.: réseau par paquet* (1e norme : x25 numérique) A.T.M. réseaux I.P). Les technologies de commutation ont suivi ce mouvement : centraux électromécaniques centraux numériques routers * Par paquet : Meilleure exploitation du réseau, car un circuit ne doit plus être mobilisé de bout en bout pendant la durée de la communication 30

Télécommunication: 3e évolution 3. Evolution des technologies de transmission (filaire), permettant des débits de + en + rapides : Paire de cuivre câble coaxial fibres optiques : 10Gbits/s (soit 10 000 liaisons ADSL sur 60km sans répétiteur) Evolution vers le (très) haut débit [ voir partie 1.5] 31

Télécommunication: 3e évolution 4. Renouveau de la technologie « paire de cuivre » : saut d’un débit longtemps plafonné à 56 Kbit/s plusieurs Mbit/s. xDSL : ADSL, SDSL, VDSL 32

ADSL ? Sur une paire de cuivre : La téléphonie Sur de plus hautes fréquences : La connexion « données » à Internet Bande importante pour le trafic entrant 33

Renouveau aussi du ‘coax’ 3’. Renouveau aussi de la technologie « coax » : Réseau télédis. modernisé 34

Télécommunication: 4e tendance 4. Emergence de la technologie « cellulaire » numérique (et d’une norme internationale !): GSM + SMS WAP GPRS UMTS HSPDA 35

Télécommunication: 5e évolution 5. Emergence de la technologie de localisation via satellite : GNSS (Global Navigation Satellite Systems) : GPS, GLONASS, bientôt GALILEO Développement de ‘location based services’ (services « géo-localisés ») 36

Applications de localisation http://www.cookingcapsules.com/ 37

Futur des télécom.?

: Prospective « télécom. » 2 convergences en télécom. : Convergence téléphonie-Internet réseau IP unique (« all-Ip ») 1. Décision de Belgacom d’opérer cette évolution / migration (à moyen terme : +/- 2013) vers un réseau d’accès ‘higt bit rate’ (remplaçant les réseaux PSTN, ISDN, et les lignes louées basiques). Convergence fixe-mobile 2. Technologies « FMC » – Micro-cellules du réseau GSM (« Femtocellules ») – UMA (intégration du WIFI aux réseaux mobiles) – Terminaux: Appareils mixtes (Wifi-GSM) / SIP « Box » en entreprise / au domicile voir partie 2.3. du cours 39

: Convergence fixe-mobile ARCEP, Lettre de juillet 2008 40 Lire la page 35 - http://www.arcep.fr/uploads/tx gspublication/lettre62.pdf

: Prospective « télécom. » Evolutions possibles vers les ‘unified Communications’ (UC), avec des fonctions évoluées dépendant du contexte (disponibilité de l’utilisateur, usage,…) « always-on » (« en ligne, sans couture ») Ex: 1. Si l’utilisateur se trouve dans sa voiture, l’e-mail ou SMS reçu sera automatiquement transformé en message vocal. 2. Si l’utilisateur projette en plein écran une présentation Powerpoint, l’appel sera automatiquement transféré vers la messagerie vocale, consultable via Outlook / … 41

: Prospective « télécom. » Développement d’applications s’appuyant sur les technologies mobiles & « géolocalisation » et promues par les grands moteurs de recherche et les opérateurs de réseaux GSM. Ère 2 pour le « m-Commerce ». Approche « Click-to-act » : des résultats de recherches simples seraient fournis, filtrés et personnalisés à partir de données de localisation et d’ authentification de la personne (applications de sécurité, de santé, de crédit / paiement). 42

Résumé - Evolutions Informatique Télécommunication 1. Puissance de calcul 1. Numérisation 2. Décentralisation 2. Réseaux IP 3. Miniaturisation 3. Fibres optiques 4. En réseau 4. GSM 5. Standardisation des 5. GNSS logiciels Conclusion : « Tout au numérique », « full IP », (très) haut débit Convergence informatique & télécom. 43

Retombées en entreprise (1/3) Convergence de l’informatique et des télécom. 1. Intégration des flux internes et externes Télécom Réseau PABX informatique Réseau Réseau unique (technologie IP) ROUTEUR VoIP 44

Retombées en entreprise (2/3) Convergence de l’informatique et des télécom. 1. Intégration des flux internes et externes Emergence de nouvelles solutions 2. Ex: sous-traitance, télétravail, application de localisation, « marketing relationnel », « yield management »,… Technologies normalisées et moins chères 3. (libéralisation dynamisation de l’offre) Communications plus aisées et plus loin 45

Retombées en entreprise (3/3) 4. Les applications, de plus en plus situées dans les nuages, supplantent les supports 5. Evolution tendancielle vers une ère « machine to machine » (MtoM ou Internet des objets) 46

: Machine to Machine (ou « Internet des objets ») Multiplication attendue d’objets capables de produire, stocker et échanger de l’information numérique, de plus en plus en dehors de toute intervention humaine Combinaison de plusieurs technologies : RTLS (Real-time locating systems) Puces et lecteurs RFID (radio frequency Identification) NFC (Near Field Communication) 47

Exemples d’applications MtoM Communication Affiches publicitaires et mobilier urbain permettant une interactivité Secteur automobile : Info-trafic et télésecours, via GPS et GPRS/UMTS Logistique: palettes de marchandises avec puces GPS & RFID (radio frequency Identification) afin de faciliter le suivi de la chaîne d’approvisionnement de maillons à maillons, la gestion des stocks et le picking Ex: Delhaize optimise le suivi des bacs d’expédition de viande fraîche entre les entrepôts et les magasins Mais en 2008, ces technologies restent utilisent que par 2% des logisticiens européens). Manutention de bagages dans les aéroports (estimation de +17% de productivité)… Tracking de poches de sang via puces RFID Gestion d’inventaires, maintenance de machines / objets : Arbres de parcs municipaux avec puces RFID Distributeurs de cannettes de boissons équipés d’une puce GPRS Authentification Contrôle d’accès et paiement dans des discothèques Contrôle de l’authenticité de médicaments via puces RFID 48

Machine to Machine – Environ 200 000 cartes SIM embarquées en Belgique (mi-2008) Usages : télésurveillance de locaux, maintenance de machines, info trafic télé-secours relevés automatiques de compteurs, contrôle des joueurs de Bingo alimentation de cadres photos numériques 49

1. Contexte technologique 1.1. Evolutions dans le secteur ‘informatique’ 1.2. Evolutions dans le secteur ‘télécommunication’ 1.3. Avènement de l’Internet 1.4. Qu’est-ce que les TIC? 1.5. Etat des lieux des technologies d’accès à Internet 50

Origine éloignée d’Internet ☺ Le premier navigateur (browser) aurait été imaginé dès la Renaissance ! Cette image est la reproduction d'une gravure du capitaine Agostina RAMELLI (Paris, 1588) intitulée : La nouvelle et ingénieuse machine. Elle devait faciliter les études : Le chercheur consulte plusieurs livres donnant des informations ponctuelles, simplement en tournant une roue, le premier des quot;browsersquot;. Des pages relatives au sujet qui intéresse le chercheur s'offrent à lui et il n'a pas à se déplacer. Les informations sont regroupées par un assistant qui fixe les livres sur une roue. 51 Source: http://www.clic.net/~mephisto/bush/bush.html

Origine d’Internet Jeter un coup d’œil à la vidéo http://vimeo.com/2696386 52

Internet ? Comme pour le téléphone, la base de cette technologie n’est pas vraiment nouvelle (existe depuis 35 ans). Il faut distinguer le réseau de transport (la tuyauterie maillée) des règles de circulation (protocoles) standardisées 1) Le plus important protocole technologique est TCP/IP : Internet Inter-connectivité des réseaux mondialisation des réseaux 53

Internet ? Particularités « clés » : Architecture « plane », en toile d’araignée Transport par paquet Optimalisation des liaisons Mais pas de qualité de service International (la grande avancée Internet par rapport au Minitel !) Construction « collective » 54

1.3. Internet 2) Protocole ‘HTML’ Langage standardisé de diffusion d’informations multimédias (données – voix – images) 3) Protocole ‘XML’ Métalangage de description et d'échange de documents structurés, facilitant le stockage et l'échange de données. En permettant une « traduction » de façon standardisée, l’interrogation de base de données internes est ainsi facilitée sur des pages Internet, de même que la récupération dans des applications externes multi-clients (ex: catalogues électroniques) 55

Le « Net » (cartographie établie par www.opte.org en 2005) net, ca, us com, org mil, gov, edu 56

57

1. Contexte technologique 1.1. Evolutions dans le secteur ‘informatique’ 1.2. Evolutions dans le secteur ‘télécommunication’ 1.3 Avènement de l’Internet 1.4. Qu’est-ce que les TIC? 1.5. Etat des lieux des technologies d’accès à Internet 58

(N).T.I.C. ? 59

(N).T.I.C. ? WEB 60

T. I. C. O. E. C. Outils électroniques de communication • La « nouveauté clé » : l’électronique (dématérialisation du média de communic.; intégration) Les fonctionnalités/applications • > les technologies • ‘Communication’ ( bilatérale) et non ‘diffusion’ (TV,…) Ou encore : « Nouveaux Standards Transactionnels » (cf J-M. YOLIN) (cf les protocoles liés aux technologies Internet = ‘convention’ autorisant, à l’échelle planétaire, de nouvelles formes d’organisation et d’échanges d’informations) 61

Communication dans l’entreprise Flux d’information dans l’entreprise : 2 types 1. Ceux entre départements (processus internes) 2. Ceux avec l’extérieur (processus externes) Intégration managériale et technique de ces 2 flux d’information / communic. Notion de Front-office / back-office 62

1. Contexte technologique 1.1. Evolutions dans le secteur ‘informatique’ 1.2. Evolutions dans le secteur ‘télécommunication’ 1.3 Avènement de l’Internet 1.4. Qu’est-ce que les TIC? 1.5. Etat des lieux des technologies d’accès à Internet 1.5.1. Connexions fixes 1.5.2. Connexions mobiles 63

1.5. Etat des lieux des technologies d’accès à Accès à Internet - Etat des lieux connexions fixes (filaires / non filaires) connexions mobiles Avec ou sans fil 64

. Accès fixe à Internet 5 technologies principales 1. Ligne téléphonique classique (liaison commutée) 2. Raccordement haut débit, en paire de cuivre (xDSL) / câble coaxial 3. Raccordement très haut débit, en fibres optiques 4. Ligne louée exclusive (point à point) 5. Antenne satellite • Autres technologies (ex: CPL) 65

1) Accès fixe à – ligne classique Connexion temporaire (à la demande de l’utilisateur) - Coût: l’abonnement classique + 1 à 2 €/h de connexion - Matériel: un modem analogique standard - Avantages: - Disponible partout. Fonctionne sur toute ligne ordinaire (PSTN) Inconvénients: - Coût (si connexion à Internet > 40 minutes/jour en moyenne) - Il faut se connecter régulièrement pour vérifier l’arrivée d’e-mails - Ne convient guère pour raccorder un réseau de PC - Impossible de recevoir un coup de fil pendant la connexion Internet sur la même ligne téléphonique - Vitesse trop faible pour une consultation confortable d’Internet Convient pour un usage basique (relever ses e-mails à partir d’un PC isolé), mais solutions d’accès quasiment abandonnée maintenant 66

2. ADSL, via la ligne téléphonique 2 solutions, techniquement différentes, mais présentant des avantages / inconvénients presque identiques Via le câble de télédistribution 67

Accès fixe à - ADSL 2) ADSL (Asymetric Digital Subscription Line) … ou câble ‘Télédis’: la solution « accès Internet » par câble est équivalente sur le plan pratique (mais « modem » spécifique) Caractéristiques : - Connexion permanente - Disponible (quasiment) partout, du moins en Belgique (+/- 99 % de la population) - Coût: l’abonnement téléphonique classique + 20 à 200 €/mois - Matériel minimum : un « modem » ADSL - Débit de téléchargement (‘download’) très élevé (jusqu’à 12 Mbit/s actuellement), mais débit d’envoi (‘upload’) faible (jusqu’à ½ Mbit/s). - Nombreuses formules. Celles d’entrée de gamme sont bridées au niveau du débit et n’accordent que des adresses IP dynamiques 68

2) Accès fixe à - ADSL / câble Avantages : Inconvénients: - Convient pour consulter - Faible débit d’envoi de données Internet et être connecté en Même les formules avancées permanence à sa boîte aux ne conviennent guère pour lettres électronique héberger un serveur Internet si celui-ci est riche en informations - La même ligne peut aussi être multimédias et/ou très fréquenté. utilisée pour la téléphonie - Aucune garantie contractuelle de - La ligne peut desservir un débit minimum ne convient groupe de PC reliés au réseau guère pour un usage informatique professionnel de la téléphonie sur - Convient particulièrement pour IP ou pour des VPN « télétravailler » (particulièrement les formules de base) Ce type d’accès apparaît (actuellement) optimal au niveau rapport qualité / prix pour la plupart des besoins d’indépendants, PME / petites structures publiques. 69

Connexions haut débit en Europe Part de marché du haut débit entre solution « ADSL » et « Câble » Europe : les connexions haut débit par types d'accès (En milliers de lignes, 31 mars 2006) Pays ADSL Câble Total Evolution sur 9 mois Royaume-Uni 7.922 2.837 10.759 + 51,20 % Italie 7.024 370 7.394 + 41,98 % France 10.214 607 10.821 + 41,11 % Espagne 4.295 1.027 5.322 + 42,43 % Belgique 1.344 727 2.071 + 17,29 % Allemagne 11.100 949 11.449 + 51,93 % Autriche 726 576 1.302 + 43,93 % Danemark 883 544 1.427 + 31,52 % Finlande 1.091 168 1.259 + 47,83 % Pays Bas 2.587 1.705 4.292 + 27,26 % Norvège 859 165 1.024 + 34,04 % Portugal 737 514 1.251 + 28,10 % Suède 1.383 782 2.164 + 46,65 % Suisse 1.189 580 1.769 + 28,40 % Total 59.141 15.124 74.271 + 47,97 % Source : Point Topic Mis à jour le 19/07/2006 70

2) Accès fixe à - xDSL SDSL Caractéristiques - Connexion symétrique. Débit d’envoi de données (’upload’) garanti. Jusqu’à 2 Mbit/s - Ligne dédiée (non partagée avec une ligne téléphonique) - Coût: très variable; de nombreuses formules et options; supérieur à l’ADSL (à partir de 300 €/mois) - Matériel: selon configuration - Fournisseurs: Belgacom, Colt Telecom, Verizon Business, Telenet Solutions, KPN,… 71

2) Accès fixe à - xDSL ‘SDSL’ Avantages: Inconvénients: - Convient mieux pour héberger - Ne convient guère si des un serveur Internet dans garanties de très haute l’entreprise Garantie disponibilité de la liaison sont contractuelle d’un débit requises (ex: au delà de 99.5 minimum permanent %). Débit de 2 Mbit/s maximum. - Certaines solutions englobent l’accès Internet et le - Ne convient guère si des raccordement du central garanties d’intégrité de la téléphonique, sur la même liaison sont requises (ex: au liaison (offre combinée delà de 99.5 %). Ex: banques, « téléphonie + Internet » Loterie nationale,… souvent avantageuse) - Pas encore disponible partout - Bonne alternative à la ligne louée 72

2) Accès fixe à - xDSL ADSL2 et ADSL2+ ADSL plus rapide (Performances améliorées à moins de 2 km du DSLAM : 24 / 3 Mbps théoriques) VDSL (Very High-Speed Digital Suscriber Line): Technologie commercialisée depuis 2005 Comparable à l’ADSL (asymétrique), mais débit supérieur : actuellement jusqu’à 17 Mbit/s en download et 400 Kbits/s upload. Permet la ‘vidéo à la demande’, la diffusion simultanée de plusieurs programmes TV, et la diffusion de grandes quantités de données Parfait pour un usage « VPN » (connexion à distance au réseau de l’entreprise) Disponibilité géographique croissante (début 2009: 2/3 des ménages). 73

2) Accès fixe à - câble Evolution du côté du câble : La version actuelle de la technologie câblée Euro DOCSIS utilisée par Telenet fournit des débits de 20-50 Mbit/s pour la collecte d’informations. La génération suivante DOCSIS (version 3), qui sera disponible en 2009, offre des débits théoriques allant jusqu’à 200 Mbit/s pour la collecte d’informations et jusqu’à 100 Mbit/s pour l’envoi d’informations. 74

3) Accès à en fibres optiques’ Débits symétriques, nettement supérieurs à 2Mbit/s - Actuellement, solution proposée surtout aux entreprises (souvent une ligne louée optique mixte : téléphonie & Internet) - Probable développement du ‘FTTH’ (‘Fiber to the home’) Source: ARCEP (oct 2006) 75

FTTH - FTTN Le câblage ne doit pas forcément être en fibres optiques jusqu’au bâtiment. Comparaison entre le FTTH et la variante FTTN: Fiber To The Home (FTTH) Fiber To The Node (FTTN) Solution mettant en œuvre la fibre Installation dans laquelle la fibre arrive jusqu’aux locaux des utilisateurs jusqu’à un point de distribution, qui finaux (la maison, l’immeuble peut-être le sous-répartiteur – ensuite, résidentiel ou professionnel) on s’appuie sur le réseau cuivre, en mettant en œuvre la technologie VDSL, pour atteindre les utilisateurs FTTH finaux - on parle parfois également de FTTC (Curb ou Cabinet) réseau passif Splitter ATM/ PON Ethernet FTTN Switch ATM/ Ethernet Switch VDSL réseau passif DSLAM Ethernet Ethernet P2P Switch WiMAX réseau actif Active Ethernet switch Source : IDATE/Lucent 2006 76

Déploiement de réseaux FTTx 2 types d’architectures techniques de réseaux FTTH : Source : ARCEP, Lettre n°53-nov 2006 77

78

Réalisations étrangères de FFTx : Japon MI-2006 : • 6.3 millions de foyers sont raccordés directement en fibres optiques (soit plus de 25 % des 24.2 millions connectés à Internet haut débit) Fin 2007 : 10,7 millions de foyers Source: IDATE (2006 et 2008) 79

Réalisations étrangères de FFTx : Corée La Corée du sud, pays leader en taux de pénétration du haut débit dans la population (déjà 25% en juin 2005), favorise une migration progressive des abonnés ADSL vers les accès VDSL. En septembre 2007, on compte 4.2 M d’abonnés VDSL (20 à 50 Mbps). Le développement du FTTX trouve les mêmes origines qu’au Japon: forte densité de la population, habitat vertical et culture «technologique » avec en plus le phénomène des jeux en ligne • La politique volontariste de l’état (projet u-Korea), ses Part de marché des technologies HD (Juin 2005) ambitions industrielles, ainsi que la coopération avec l’ensemble FTTx / Ethernet des acteurs, ont créé un contexte favorable au développement du LAN 11% HD et du THD • Le gouvernement coréen souhaite à présent favoriser le déploiement du FTTH et des stratégies de convergence. Câble DSL modem 54% L'initiative BcN (Broadband Convergence Network) du MIC 35% place l'accès FTTH comme la solution privilégiée, avec un objectif de 20 M d'abonnés en 2010 sur une architecture PON Source: IDATE (2006 + actualisation en 2008) 80

Réalisations étrangères de FFTx : Pays-Bas Les initiatives de déploiements de réseaux FTTx sont principalement menées par des municipalités (Amsterdam, Eindhoven) A l’image du projet CityNet sur la ville d’Amsterdam, les municipalités optent principalement pour un modèle de réseau passif (financé par les pouvoirs publics et par des sociétés privées), avec délégation de la couche active à un organisme tiers ‘Amsterdam CityNet’ en cours de déploiement avec 40 000 prises d’ici fin 2007 (sur 410 000 foyers et 40 000 entreprises au total) Un investissement de 6,6 M Eur pour la ville – Une société mixte créée: 1/3 ville, 1/3 organismes de logements sociaux, 1/3 investisseurs privés Prix au lancement 1Q2006: 50 à 60 EUR/mois pour 100 Mbps 81

Projets FFTx en France 82

Projets FFTx en France Abonnés FTTH (en date du 30/6/2008) : Numericable : 90 000 abonnés SFR : 21 000 abonnés Orange : 14 280 abonnés Free : 11 000 abonnés Source: IDATE 83

Coût de déploiement de réseaux FFTx A distinguer Investissements le coût de importants : raccordement du coût de desserte Source : ARCEP, Lettre n°53-nov 2006 84

4) Accès fixe à – Ligne louée 85

4) Accès fixe à – Ligne louée Caractéristiques : - Paire de cuivre (ou fibre optique) exclusive de bout en bout - Disponible partout; symétrique; tout type de débit possible - Coût variable, supérieur au SDSL, très supérieur à l’ADSL - Matériel: selon configuration - Fournisseur: Belgacom, câblo-opérateurs (souvent sur lignes fibres optiques), Colt Telecom, Verizon, Telenet Solutions, Versatel,… Avantages: - Haute fiabilité de la liaison. Monitoring du réseau 24h/24. - Intégrité de la liaison - Généralement garantie d’intervention rapide en cas de panne (SLA : Service Level Agreement). Inconvénients: - Coûts. intéressant de faire jouer la concurrence. 86

4) Accès fixe à – Ligne louée 87

5) Accès fixe à – Antenne satellite Technologie du type ‘sans fil’, mais plutôt adaptée pour un usage sédentaire d’accès à Internet 88

5) Accès fixe à – Antenne satellite - Solution encore très peu présente en Belgique (parts de marché déjà très prises par les solutions ADSL et câble) alternative à considérer si indisponibilité de ces solutions Nécessite une petite antenne satellite et une carte spéciale à - installer dans le PC Coût élevé si débit important en ‘upload’ requis - Délai de latence induit par la transmission bi-directionnelle vers - le satellite Facilement modulable au niveau du débit et opérationnel - rapidement pour un événement par exemple (pas de contrainte de génie civil par rapport à une ligne louée) Fournisseurs: Astra2connect, EutelsatTooway. - http://www.awt.be/web/res/index.aspx?page=res,fr,foc,100,075 89

TVHD Et la TMP (Télévision mobile personnelle) 90

Autres possibilités (marginales pour l’instant) : Via le réseau électrique : ‘C.P.L.’ (courant porteur en ligne) En « Outdoor » le courant porteur en ligne profite de l'infrastructure électrique moyenne et basse tension pour desservir un accès haut débit à Internet aux clients. Le Courant Porteur résidentiel, dit «Indoor», est utilisé sur le réseau électrique de l'abonné, et permet la mise en place d'un réseau local (LAN) personnel ou professionnel REM: Succès en France pour irriguer les classes des écoles (pas de câblage supplémentaire à déployer) 91

CPL 92

CPL Cas du fournisseur ‘Epresa’ (Régie électrique du sud de l'Espagne, (Puerto Real) qui a étoffé son offre de services en proposant un accès Internet en complément de la fourniture d'énergie à ses abonnés. 93

Connexions mobiles à Internet 2 technologies courantes: 1. Via réseau cellulaire 2G / 3G 2. WIFI 94

1) Connexions mobiles à - GSM 95

1) Connexions mobiles à - GSM GPRS - ≠ GPS (localisation grâce à des signaux satellites) - Permet de se connecter à Internet via le réseau GSM Caractéristiques: - Disponible dès qu’un signal GSM est capté de façon suffisante - Option à demander auprès de son opérateur GSM (en plus de l’abonnement GSM classique) - Matériel nécessaire: un GSM compatible « GPRS » ou une carte PCMDIA « GPRS » à enficher dans le PC portable - Coût: indépendant de la durée de connexion (comme pour l’ADSL). Variable en fonction du volume de données transmis. 96

1) Connexions mobiles à - GPRS GPRS Inconvénients: Avantage: - Coût élevé si usage intensif, - convient pour la personne surtout à l’étranger (tarifs très souhaitant relever (et élevés de roaming) envoyer) ses e-mails ou consulter l’Intranet à distance - Plus lent que l’ADSL (chez un client, entre deux (comparable à un modem réunions, en déplacement en train, classique) en mission à l’étranger), pour se - Convient donc moins pour connecter (à faible vitesse) au consulter intensivement réseau d’entreprise (par VPN - tunnel sécurisé) Internet - Grande couverture - Peut être difficile à configurer géographique: accessible presque partout (mais signal parfois insuffisant en « indoor »). 97

Usage professionnel d’une connexion GPRS Astuces: - Créer une boîte aux lettres électronique spécifique où sont redirigés seulement les messages de la boîte aux lettres habituelle comptant moins de 50 KB - Intérêt pratique de consulter n’importe où des sites de planifications d’itinéraires (ex: www.viamichelin.fr), de répertoires d’adresses professionnelles,… - Combiner avec un PDA connecté sans fil à courte distance (technologies Bluetooth) avec le GSM: possibilité de consulter les annexes Word, Excel, Acrobat,… Solution intégrée « Blackberry » : Terminal spécial permettant de recevoir de façon sécurisée ses e- mails en temps réel (‘push’), de consulter les annexes et d’y répondre. 98

1) Connexions mobiles – GPRS UMTS GPRS UMTS: - plus rapide - Mais couverture géographique incomplète (80% de la population, pas du territoire) Cartes combinées UMTS et GPRS pour PC portable Migration actuelle du réseau UMTS de Proximus vers le HSDPA (High Speed Downlink Packet Access ) appelé aussi « 3,5 G » (solutions commercialisées actuellement : jusqu’à 7.2 Mbit/s ) en projet : « LTE » (Long Term Evolution) ou « 4G »: - Fréquences de 2.6 GHz (débit de +/- 20Mb/s) 99

2) Connexions mobiles à - WIFI 100

2) Connexions mobiles à - WIFI Caractéristiques: - disponible dans un rayon de quelques dizaines de mètres autour d’une antenne (« hotspot ») Connexion instantanée et rapide - Matériel: une carte d’extension à enficher dans un PC - portable (intégrée dans les PC « Centrino ») ou un PDA avec module WIFI Coût: Pour les hotspots dans les lieux publics : en fonction - de l’opérateur ; assez cher (~ 6 à 10 €/h ou 20€/j); carte à gratter pour obtenir le mot de passe d’accès. Fin 2006, environ 3 000 hotspots publics en Belgique, dont - 1172 géré par TELENET Quelques hotspots gratuits (en 2008: +/- 400 du réseau ‘free-hotspots’). 101

WIFI Avantages: Inconvénients: - possibilité de relever/envoyer - Sécurité à vérifier ! Cryptez ses e-mails et de consulter les données échangées. Internet avec le même confort - Disponible qu’en certains qu’une ligne ADSL (idéal par lieux exemple dans les lieux tels - Pas de roaming international que aéroports, gares, centres (mais regroupement de congrès, hôtels,…) croissants de hotspots au sein d’un même réseau) Evolution vers des offres combinées HSPDA & GPRS &WIFI 102

WIFI WIMAX Evolution technologique vers le WIMAX (passage de la norme WIFI IEEE 802.11x vers IEEE 802.16x) Débit attendu de 10 Mbit/s dans un rayon de 20km WIMAX (norme portée par INTEL associé avec d’autres industriels) compétition avec HSDPA (High Speed Downlink Packet Access ), technologie promue plutôt par les opérateurs détenteurs de licences UMTS. Max-Fi: projet au port d’Anvers (Inspiair + KMC Group) : antennes WiFi avec algorithme VTM (Virtual Transmission Management) améliorant la qualité du signal 13 antennes pour 64 km² 103

Attribution de licences WIMAX en Belgique: Printemps 2009 : 'concours de beauté' (quot;beauty contestquot;) pour l'attribution de 6 licences WiMAX (4 dans la bande 3,5 GHz et deux dans la bande 10 GHz). Le prix des fréquences dépendra des investissements consentis en Belgique par un opérateur. 104

Limitation du choix en fonction… 1. de l’usage et des caractéristiques technico-économiques (cf avantages / inconvénients)

SYNTHESE Positionnement des différentes technologies sans fil En fonction de l’usage… WIFI 106

SYNTHESE Schéma reprenant les solutions d’accès à Entreprise Réseau informatique Ligne louée, Routeur xDSL, CPL, …) Internet ISP ligne téléphonique Câble TV Télé-travailleurs Travailleurs ‘nomades’ Technologies mobiles (GPRS, UMTS, WIMAX,…) 107

: Vers un ‘professionnel nomade’ Double solution pour le collaborateur nomade: 1. Accès GPRS / HSPDA à l’e-mail et à l’Intranet de la société. Le collaborateur nomade est ainsi (presque) aussi bien connecté et informé qu’au bureau « always on » 2. Accès ADSL / Câble au domicile, avec passerelle VPN pour accéder de l’extérieur au réseau informatique interne avec plus de sécurité. 108

Vers un ‘professionnel nomade’… Abandonnera-t-il son PC à la plage ? 109

Exemple d’applications multi- technologies : Bluetooth & RFID Projet « Spopos » en test à l’aéroport de Copenhague depuis la mi- mai 2008 : Permettre au personnel aux portes d’embarquement de repérer où sont les passagers du vol, pour pouvoir effectuer des appels personnalisés indiquant au voyageur comment se rendre le plus rapidement à destination. Un système informatique central localise les passagers grâce à leur mobile, en combinant les technologies RFID et Bluetooth (plus précis que le GPS). Objectif : Limiter le nombre de voyageurs arrivant en retard réduire les décollages en retard A terme, le projet souhaite aussi proposer d'autres services de supervision des flux de personnes et de bagages, des systèmes de gestion des files d'attente, et des services d’informations aux voyageurs afin de leur permettre de mieux gérer le temps passé dans l'aéroport (informations pratiques, adresses de magasins, promotions...). 110

: Internet et la sécurité Revers des connexions fixes permanentes et surtout mobiles : La sécurité ! - Solutions ‘hardware’ : - ‘Firewall’ filtrant le trafic entre Internet et le réseau informatique - Passerelle VPN si des collaborateurs / partenaires ont accès de l’extérieur au réseau de l’entreprise - Solutions ‘software’ : - « Firewall », « anti-virus » - Pour le ‘confort’: logiciels anti-spams et anti-spywares - Et une politique organisationnelle de sécurité, tant préventive (charte pour les utilisateurs) que correctrice (back-up,…) 111

Limitation du choix en fonction… 2. de la disponibilité géographique

Connexions permanentes xDSL, Câble, BLR, Wimax 113

114

Zones blanches ? 115

Couverture du territoire ‘Fracture numérique territoriale’ France : Couverture du territoire en haut débit ADSL (au 31 décembre 2005) Pourcentage de la Nombres de Pourcentage de population communes communes Zones dégroupées 56,22 % 5.918 16,13 % Zones non dégroupées 40,37 % 27.757 75,66 % Zones blanches (aucune offre) 3,41 % 3.012 8,21 % Total 100 % 36.687 100 % Source : Arcep, 2006 À l’origine de projets d’ « aménagement numérique du territoire » 116

Add a comment

Related presentations

Related pages

Windows 8 les bases partie 1 - YouTube

Windows 8 les bases partie 1 ... Présentation Rapide & Prise En Main - Duration: ... Cours informatique ...
Read more

Cours Audio partie 1 - YouTube

Cours Audio partie 2 - Duration: 1:13:15. ... La prise de son en video - Duration: ... COURS 1 - Duration: ...
Read more

EAT-TICE à Centrale Nantes | Enseigner et Apprendre avec ...

Afin de renforcer les interactions en cours en ... [1], ou directement en ... Réactivation du blog de veille technologique en TIC par les ...
Read more

Veille stratégique Organiser la veille sur les nouvelles ...

« La veille en TIC ... continue et en grande partie itérative visant à ... restructuration et des plans sociaux en cours ; Comment faire de la veille
Read more

Dictionnaires de langue en ligne - veille - traduction ...

Du verbe veiller: veille est: 1 re personne du ... Elle passe des heures de veille à réviser ses cours. veille nf nom ... se mettre en veille:
Read more

TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION

Spécialisation en TIC Cette partie du programme est ... PS2 Approche descendante en programmation SG 1 Fondements ... supports de cours ; 50 TIC EN ...
Read more

L’intelligence économique et la veille stratégique ou ...

... les négociations en cours, ... 2.1 Définition La veille stratégique est le processus ... en partie l’inertie française dans le ...
Read more