advertisement

Analyse de situations educatives complexes

67 %
33 %
advertisement
Information about Analyse de situations educatives complexes
Entertainment

Published on January 28, 2008

Author: Veronica1

Source: authorstream.com

advertisement

Analyse de situations éducatives complexes:  Analyse de situations éducatives complexes Alain Bochud, août 2007 Plan du cours:  Plan du cours 1.Psychopathologie et Psychiatrie, Dépendances et Drogues, 2. La Théorie des Systèmes 3. Entropie et neguentropie 3. Personnologisme et Situationnisme 3. Cas pratiques 5. quelques principes de base 6. La Complexité 7.Le Débutant, le Professionnel, le Praticien réflexif 8. Quelques biais cognitifs 9. Les étais de la situation éducative Différents courants psychiatriques:  Différents courants psychiatriques Les différents approches se classent en trois groupes, selon l’étiologie (origine) des troubles mentaux: L’organogenèse (biologique) La psychogenèse (psychologique) La sociogenèse (sociale ou existentielle) Principales écoles ou mouvements: 1. Psychanalytique 2. Behavioriste ou comportementaliste 3. Cognitiviste 4. Biologique 5. Ecosystémique 6. Existentialiste 7. Athéorique Ecosystémique:  Ecosystémique Origine: Théorie générale des systèmes (von Bertalanffy, 1968), qui établit , à partir de l’examen de la structure et du fonctionnement d’un groupe de composantes en interaction, que la totalité du groupe, agissant ensemble, est plus importante que la somme des parties indépendantes. Ecologie humaine (Theodorson, 1961), qui cherche à comprendre la relation entre les organismes vivants et leur environnement. Interprétation différente des notions de santé mentale et de pathologie, ainsi que la notion de symptômes. Application: Thérapies familiales:  Application: Thérapies familiales Le clinicien porte son intérêt sur tous les membres de la famille du patient et parle par exemple de « famille dépressive ». Thérapies familiales structurale (Minuchin), stratégique (Haley) et systémique. Le patient désigné Le double lien Les symptômes peuvent être considérés comme une métaphore des relations interpersonnelles Principales affections psychiatriques:  Principales affections psychiatriques Psychoses Dépressions Troubles anxieux Troubles de la personnalité Handicap mental: retard mental Epidémiologie:  Epidémiologie 20% de consultation médicale pour des troubles anxieux 3% de dépression/année, 20% de risque à vie 2% enfants: dépression, autisme et hyperactivité Schizophrénie: 1% Troubles de la personnalité: 5-15% abus d ’alcool et de drogue: 5% 25% de pseudodémences chez la personne âgée sont en réalité des affection psychiques traitables La Schizophrénie:  La Schizophrénie La schizophrénie est une pathologie psychiatrique d'évolution chronique. Elle a pour conséquences une altération de la perception de la réalité, des troubles cognitifs, et un dysfonctionnement social et comportemental important. Eugène Bleuler (1911) : signifie littéralement « esprit/cerveau coupé/divisé ». 1. le trouble de l'association des idées  2. le trouble de l’affectivité 3. la perte de contact avec la réalité  4. l‘autisme (dans le sens du repli autistique)  5. la dissociation. La Dépression:  La Dépression La dépression est un trouble de l’humeur ou un trouble psychique pouvant résulter de l'interaction d'un ensemble de facteurs biologiques (déséquilibre dans la chimie des neurotransmetteurs du cerveau), psychologiques et sociaux (ex : divorce, chômage). Il s'agit d'une affection médicale à haut risque, pouvant parfois mener au suicide, sous diagnostiquée, sous-estimée et sous-traitée. Elle est caractérisée par la persistance des symptômes suivants : Troubles du sommeil Manque d'énergie, de motivation Irritabilité Mal de vivre Symptômes :  Symptômes Humeur triste (dépressive): Anhédonie: diminution du plaisir ou de l'intérêt pour toutes activités Modification involontaire du poids : prise ou perte de 5% ou plus du poids habituel en un mois. Eventuellement, modification récente de l‘appétit Troubles du sommeil : diminution (insomnie) ou augmentation (hypersomnie) du temps de sommeil Troubles de la concentration ou du processus de prise de décision Symptômes:  Symptômes Troubles du comportement : agitation ou ralentissement (bradypsychie) rapportée par l'entourage. Asthénie : sensation de fatigue ou de diminution d'énergie Sentiments de culpabilité hypertrophiés, souvent injustifiés et liés à l'auto-dépréciation du patient. Idées noires : volonté de mourir, idées suicidaires actives, avec ou sans plan spécifique, finalement tentative de suicide Troubles anxieux:  Troubles anxieux La phobie sociale Le trouble panique avec ou sans agoraphobie Les troubles obsessionnels compulsifs (T.O.C.) La phobie spécifique (ou simple) L'anxiété généralisée Le trouble de stress post-traumatique Les Troubles de la Personnalité:  Les Troubles de la Personnalité « mode durable des conduites et de l'expérience vécue qui dévie notablement de ce qui est attendu dans la culture de l'individu, qui est envahissant et rigide, qui apparaît à l'adolescence ou au début de l'âge adulte, qui est stable dans le temps et qui est source d'une souffrance ou d'une altération du fonctionnement." La personnalité antisociale est caractérisée par un mépris et une transgression des droits d'autrui La personnalité dépendante est caractérisée par un comportement soumis et "collant" lié à un besoin excessif d'être pris en charge La personnalité narcissique est caractérisée par des fantaisies ou des comportements grandioses, un besoin d'être admiré et un manque d'empathie. La personnalité borderline :  La personnalité borderline La personnalité borderline est caractérisée par une impulsivité marquée et une instabilité des relations interpersonnelles, de l'image de soi et des affects." Ce trouble est souvent passablement sévère. Symptômes: 1. efforts effrénés pour éviter les abandons réels ou imaginés 2. mode de relations interpersonnelles instables et intenses caractérisées par l'alternance entre les positions extrêmes d'idéalisation excessive et de dévalorisation 3. perturbation de l'identité: instabilité marquée et persistante de l'image ou de la notion de soi La personnalité borderline:  La personnalité borderline 4. impulsivité dans au moins deux domaines potentiellement dommageables pour le sujet (p. ex.., dépenses, sexualité, toxicomanie, conduite automobile dangereuse, crises de boulimie) 5. répétition de comportements, de gestes ou de menaces suicidaires, ou d'automutilations 6. instabilité affective due à une réactivité marquée de l'humeur (p.ex.,dysphorie épisodique intense, irritabilité ou anxiété durant habituellement quelques heures et rarement plus de quelques jours) La personnalité borderline:  La personnalité borderline 7. sentiments chroniques de vide 8. colères intenses et inappropriées ou difficulté à contrôler sa colère (p.ex., fréquentes manifestations de mauvaise humeur, colère constante ou bagarres répétées) 9. survenue transitoire dans des situations de stress d'une idéation persécutoire ou de symptômes dissociatifs sévères Le Handicap mental:  Le Handicap mental Le handicap mental est la conséquence sociale d'une déficience intellectuelle. en France à 650 000 personnes sont en situation de handicap mental. Ces handicaps portent des noms divers : trisomie, autisme,polyhandicap, x fragile,… les conséquences: difficultés à : mémoriser les informations orales et sonores fixer son attention apprécier l'importance relative des informations à disposition évaluer l'écoulement du temps se repérer dans l'espace (difficulté à utiliser les plans ou cartes) Le Handicap mental:  Le Handicap mental apprécier la valeur de l'argent mobiliser ou remobiliser son énergie connaître : l'environnement immédiat ou élargi ; les conventions tacites qui régissent l'échange d'informations ; les modes d'utilisations des appareillages, dispositifs et automates mis à disposition ; les règles de communication et de vocabulaire. Cela peut se traduire aussi par une maîtrise insuffisante de la lecture et/ou de l'écriture même si la personne handicapée a acquis les savoirs de base : des mots (difficulté à déchiffrer les logos par exemple) ; des chiffres (difficulté en calcul et raisonnement logique) ; de l'heure (notamment sous forme numérique). Plus généralement, toute perturbation peut être énormément déstabilisante (effet de panique, de suivisme, démission : la personne va rester sur place, parfois pendant des heures). Epidémiologie (Suisse, 2005):  Epidémiologie (Suisse, 2005) Alcool: 500 000 dépendants, 3000 dc/an Héroine/cocaine: 30 000 dépendants, 210 dc/an Nicotine: 2 000 000 dépendants, 9000 dc/an Les Psychotropes:  Les Psychotropes Les Psychotropes:  Les Psychotropes Ambivalence : balance décisionnelle:  Ambivalence : balance décisionnelle L’Analyse Fonctionnelle d’un comportement:  L’Analyse Fonctionnelle d’un comportement La Théorie des Systèmes:  La Théorie des Systèmes Un paradigme est une représentation du monde, une manière de voir les choses, un modèle cohérent de vision du monde qui repose sur une base définie (matrice disciplinaire, modèle théorique ou courant de pensée). Ludwig von Bertalanffy, (1901-1972)  En 1950: « théorie des systèmes » Le Système:  Le Système Étymologiquement, le mot provient du grec sustêma qui signifie "ensemble cohérent« . Joël de Rosnay: "Un système est un ensemble d'éléments en interaction dynamique, organisé en fonction d'un but.«  - systèmes ouverts ou systèmes fermés sur leur environnement, - systèmes naturels ou artificiels ou sociaux, - systèmes organisés hiérarchiquement ou systèmes en réseau Propriétés des systèmes :  Propriétés des systèmes - Limites Intrants et extrants Feedback (rétro-action) Hiérarchies Les propriétés émergentes Limites:  Limites Décider où sont les limites du système, quelles composantes y sont inclues ou exclues est déterminé par les points de vue de ceux qui choisissent d’identifier et de définir le système. Intrants et extrants:  Intrants et extrants Peu de systèmes sont totalement « fermés ». On pense souvent que les systèmes sont un moyen de transformer quelque chose – un ensemble de « ressources » ou « intrants » - en quelque chose d’autre – des « produits » ou « extrants ». Feedback (rétro-action):  Feedback (rétro-action) Une des caractéristiques des systèmes est que les composantes interagissent. Il y a un feedback quand les changements dans une composante ou processus ont un effet sur une autre composante ou processus. Ce feedback peut être négatif (qui compense ou conduit à l’équilibre) ou positif (qui exagère ou renforce). Hiérarchies:  Hiérarchies Le système dans son intégralité peut lui aussi être considéré comme une composante d’un système encore plus grand. Ex: moteur à injection < voiture < transports Les propriétés émergentes :  Les propriétés émergentes Il est difficile de prévoir les propriétés d’un système si on se limite à l’étude de ses différents parties. = Caractéristiques qui surgissent à un certain niveau de complexité mais n’existent pas à des niveaux plus bas. Ex: La Vie est une propriété émergente du « système du corps humain » Le concept d'entropie:  Le concept d'entropie désordre, de dégradation ou hasard Dans la théorie de l'information, l'entropie est la mesure du bruit, ou des erreurs dues au hasard qui se produisent lors de la transmission des signaux ou messages. L'entropie, c'est l'usure, c'est l'effet du temps, l'augmentation du bruit, c'est ce qui nous pousse au désordre, au chaos. La néguentropie :  La néguentropie La néguentropie favorise la création, l'improbable. La mesure de l'improbable, le taux de surprise, c'est l'information C'est dans la différence que se situe l'information. Lorsque tout est identique, que tout est pareil, il n'y a que peu d'information. L'expérience est le moyen d'obtenir des informations sur une situation nouvelle. L'information: acte de création, de construction, de résistance à l'usure Le complexe, ce n’est pas (seulement)...:  Le complexe, ce n’est pas (seulement)... ...le compliqué ...le pénible ...le grave ...le difficile ...le pathologique ...l’exceptionnel ...le relationnel ...le marginal  ...l’urgent La complexité : une idée neuve ? :  La complexité : une idée neuve ? L’astrophysicien : Hubert Reeves Un système complexe contient à la fois des instructions essentielles (caractéristiques du but à atteindre) et des instructions contingentes (assurant son individualité et sa variété). Le philosophe : Blaise Pascal Je tiens pour impossible de connaître les parties en tant que parties sans connaître le tout, mais je tiens pour non moins impossible de connaître le tout sans connaître singulièrement les parties. Par l’espace, l’univers me comprend et m’engloutit comme un point ; par la pensée, je le comprends. Le sociologue : Pierre Bourdieu Le corps est dans le monde social, mais le monde social est dans le corps. La complexité:  La complexité Le pédagogue : John Dewey Il est aussi difficile d’isoler un problème de pédagogie et de le traiter à part, pour lui-même, que d’isoler un problème philosophique. La solution de chacun d’eux dépend en effet de la solution d’une foule d’autres connexes et l’on ne peut en considérer un isolément sans courir le risque d’en ignorer des aspects importants ou d’introduire subrepticement et inconsciemment dans la discussion des éléments d’autres sujets. Cependant, les limites d’espace et de temps forcent parfois à se borner à l’étude d’un champ restreint et à le considérer pour lui-même. Le romancier : Peter Hoeg Depuis que le monde est monde, il n’y a jamais eu de méthode qui permette d’apprécier un phénomène complexe. Les théoriciens:  Les théoriciens Edgar Morin Directeur de recherches émérite au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) Son oeuvre multiple est commandée par le souci d'une connaissance ni mutilée ni cloisonnée, apte à saisir la complexité du réel, en respectant le singulier tout en l'insérant dans son ensemble. Joël de Rosnay:  Joël de Rosnay Le macroscope (Le seuil - 1975) Joël de Rosnay, après avoir appliqué dans son domaine la biologie les concepts qu'il avait étudiés au Massachussets Institute of  Technology MIT, sort de son imagination l'instrument qui va symboliser une nouvelle manière de voir de comprendre et d'agir, le macroscope, destiné à appréhender l'infiniment complexe. Entre l'infiniment petit , pour lequel l'homme a inventé le microscope et l'infiniment grand, où nous avons le télescope Joël de Rosnay:  Joël de Rosnay Son message repose sur trois principes : S'élever pour mieux voir Relier pour mieux comprendre Situer pour mieux agir Penser la complexité : Trois principes :  Penser la complexité : Trois principes  1. Principe dialogique: " Maintenir la dualité au sein de l’unité, associer deux termes à la fois complémentaires et antagonistes ". Une image : le yin et le yang Une antithèse : la pensée disjonctive gauche/ droite, masculin/féminin, beau/laid, théorie/pratique, sagesse/folie, etc. Quelques exemples : Dans la nature : la vie et la mort Chez l’homme : la permanence et le changement En éducation : la liberté et la contrainte Dans une situation éducative : la loi et le travail pédagogique (l'enfant qui sort du groupe) 2. Principe récursif " Tout ce qui est produit revient sur ce qui le produit ". :  2. Principe récursif " Tout ce qui est produit revient sur ce qui le produit ". Une image : le tourbillon Une antithèse : le schéma linéaire cause-effet ignorance > recherche, problème > résolution, violence > répression Quelques exemples : Dans la nature : le cycle de la vie Chez l’homme : les comportements et les normes En éducation : le désir et la capacité d’apprendre Dans une situation éducative : les attentes des adultes et le comportement des enfants (une mère exigeante) 3. Principe hologrammatique " Le tout est dans la partie qui est dans le tout ".:  3. Principe hologrammatique " Le tout est dans la partie qui est dans le tout ". Une image : la fractale, l’hologramme Une antithèse : la réduction du tout à la somme des parties l’opinion publique et la somme des opinions individuelles, la classe et la somme des élèves, la réunion de parents et la somme des familles Quelques exemples : Dans la nature : la cellule et l’organisme Chez l’homme : le mot et le texte En éducation : le temps de l'apprentissage et les contraintes sociales Dans une situation éducative : les hiérarchies d'excellence et le sens du travail scolaire (le métier de palefrenier) Analyse de Situations Educatives: Quelques principes de base:  Analyse de Situations Educatives: Quelques principes de base 1. Jugement: Entre le normal et l'anormal, le grave et l'anodin. 2. Réflexion: Entre auto- et hétéro-attribution 3. Entre travail éducatif et cadre juridique (institutionnel) Analyse de Situations Educatives: Quelques principes de base:  Analyse de Situations Educatives: Quelques principes de base 4. Action: Entre résolution et production des problèmes Entre intervention et abstention Entre soutien et délégation 5. Observation: Entre anticipation et réaction Personnologisme :  Personnologisme La personnalité regroupe des noyaux relativement stables et permettant de distinguer les individus les uns des autres. Conception dispositionnelle: C’est considérer que la personnalité est stable dans le temps. Situationnnisme:  Situationnnisme Pour un psychologue situationniste, le comportement d’un individu dans une situation spécifique serait prédit par le vécu antérieur du sujet dans une situation similaire, et non par un trait de personnalité. > Importance des situations > Théorie de l’apprentissage social. Biais cognitifs:  Biais cognitifs Un biais cognitif est une erreur dans la prise de décision et/ou le comportement adopté face à une situation donnée résultant d'une faille ou d'une faiblesse dans le traitement des informations disponibles. Le biais de confirmation d'hypothèse Biais de représentativité Biais acteur/observateur  Biais d'autocomplaisance d’autovalidation des prophéties Biais de stéréotypie Le Débutant, le Professionnel, le Praticien réflexif:  Le Débutant, le Professionnel, le Praticien réflexif Philippe Perrenoud: Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation Université de Genève 1987: traits caractéristiques de l'enseignant débutant La notion de professionnalisation Le praticien réflexif Un mode d’Analyse: LES ETAIS DE LA SITUATION EDUCATIVE (Jacques DEJEAN):  Un mode d’Analyse: LES ETAIS DE LA SITUATION EDUCATIVE (Jacques DEJEAN) ETAIS: Ce sur quoi l'on peut s'appuyer pour atteindre des buts éducatifs 1 - La relation psycho-affective 2 - L'action 3 - L'institution 4 - Le savoir 5 - L'analyse : un étai transversal Analyse des pratiques: Philippe Perrenoud :  Analyse des pratiques: Philippe Perrenoud Pour Perrenoud, la lucidité et l'auto-régulation fondent l'analyse des pratiques et permettent la recherche de lapertinence ; capacité d'écoute, de reformulation, de contrôle de la relation, de décentration, et plus encore,d'intuition, de perspicacité, de créativité, de stimulation. L'analyse de pratiques dépasse rapidement la recherche d'un bouc émissaire et l'attribution de toutes les difficultés professionnelles aux élèves, aux parents, aux collègues ou à l'institution. Elle incite aussi à faire un tas de deuils et de renoncements : « Accepter de jouer le jeu de l'analyse est un combat contre soi même, non pas contre une résistance irrationnelle à la lucidité et au changement, mais aucontraire contre une quête légitime et compréhensible d'identité, d'estime de soi, de tranquillité, d'insertion dans un milieu professionnel. » En fin de compte, elle permet d'ouvrir des stratégies, et notamment celle de laconsidérer comme une « analyse de fonctionnement des groupes ou des institutions dans lesquelles les participants sont insérés et une préparation à transformer ce fonctionnement ». Analyse des pratiques: Philippe Meirieu :  Analyse des pratiques: Philippe Meirieu Il place l'analyse de pratiques, ou tout au moins ce qu'il appelle un échange en vue de formation, au rang de médiation ; une porte ouverte ( plus qu'un tremplin ) vers le discernement, concept clé qui regroupe à la fois le jugement, le tact, la sensibilité ou encore la « capacité d'anticipation ». Meirieu insiste d'autre part sur le caractère extrêmement singulier de la frontière individuelle qui existe en chacun entre le tolérable et l'intolérable. « Chacun d'entre nous ne sait pas forcément où il se situe exactement face à des situations professionnelles difficiles, et il peut apparaître important, grâce au retour du groupe, de chercher à se placer et à admettre, éventuellement, les efforts démesurés que l'on déploie chaque jour pour masquer, à soi même et aux autres, une situation intolérable ». Analyse des pratiques: Jacques Levine :  Analyse des pratiques: Jacques Levine « Pas de formation sans lieu de parole et qui ne parte des problèmes du terrain » J. Levine s'appuie sur une citation de M. Blanchot « La réponse est le malheur de la question » pour proposer une démarche en quatre temps: 1. Le temps de ce sur quoi l'on bute 2. Un effort pour rechercher la logique du fait et de son acteur 3. La recherche du modifiable 4. La conscientisation de nos modes de fonctionnement professionnel Analyse des pratiques: Yves de la Monneraye :  Analyse des pratiques: Yves de la Monneraye Il pense que le groupe d’analyse de pratiques permet d’instituer l'usage de la parole (espace de communication) entre les éducateurs. Communiquer, c'est à dire, participer à cette rencontre où des êtres singuliers, différents, tiennent une sorte de conseil, où il ne s'agit pas de prendre de décision commune, mais de se parler et de s'écouter pour que chacun ensuite prenne lui même la décision qu'il lui revient de prendre. » « Chacun parle de sa pratique professionnelle, c'est à dire ni de lui personnellement, ni de ses élèves pour eux mêmes, mais de la relation entre les deux. C'est une parole qui cherche à dire à l'autre ce qui a été. Son mode privilégié est la narration. » Yves de la Monneraye:  Yves de la Monneraye Pour Y. de la Monneraye, c'est une écoute qui est non jugeante, non critique ; elle n'est même pas une attente en vue de confronter ses idées, mais plutôt un espace où chacun va pouvoir les exposer librement, sans la peur d’être jugé en tant que personne. Elle n'est pas non plus pressante car nul ne peut forcer quelqu'un à aller plus vite, chacun étant libre de son rythme de compréhension des situations, d’analyse des différentes pratiques. L'analyse apparaît ici dans son premier sens grec, à savoir « défaire ses liens pour lever l'ancre ». Le GEASE, mode d’emploi:  Le GEASE, mode d’emploi G comme groupe de formation, à différencier de groupes à références psychologiques ou psychanalytiques (Balint, Lévine, De Peretti), soit : - Un appui : la multiréférentialité , ou des situations appréhendées selon différentes dimensions - Un travail sur l’identité professionnelle des enseignants E comme Entraînement : à l’acquisition d’attitudes et de postures mentales non spontanées, par essais et erreurs A comme Analyse : ce qui signifie un temps d’analyse explicite). C’est révéler la multiplicité des dimensions de la situation en s’appuyant sur des points de vue différents, afin de mieux conduire à faire appel à des savoirs divers (multiréférentialité) Le GEASE:  Le GEASE S comme situation : une « … configuration singulière où agissent et interagissent les acteurs de la relation éducative, moment découpé dans la durée, lieu spécifique de leurs échanges ». Une situation est représentée (racontée, décrite) puis élaborée ou pensée. Une action située (Barbier, 2000) au profit de la liberté d’action qui n’est qu’illusion quand le sujet ignore ce qui la détermine. E comme éducative : et non seulement pédagogique (qui suppose l’existence d’un projet d’enseignement). Un usage possible, entre autres, en Formation continue des enseignants afin de renforcer l’identité professionnelle, de restaurer l’estime de soi, de confronter des savoirs expérientiels et d’échanger des références théoriques. Différentes phases de l’analyse:  Différentes phases de l’analyse 1. L’exposé d’une situation éducative par un membre du groupe (l’exposant) 2. Le questionnement par le groupe, uniquement sur les faits (l’exposant écoute) 3. Formulation par le groupe d’hypothèses interprétatives sur ce qui s’est joué (l’exposant écoute) 4. Réactions de l’exposant aux hypothèses interprétatives (le groupe écoute) 5. Méta-analyse du fonctionnement (tout le monde).

Add a comment

Related presentations

Related pages

ANALYSER LES SITUATIONS D’APPRENTISSAGE

L’analyse de situation n’est pas un ... à l’Analyse de Situations Educatives) ... comprendre et d’expliquer des situations complexes et ...
Read more

Analyser les situations éducatives - Vincent Magnan

L’analyse de situation n’est pas ... à l’Analyse de Situations Educatives) ... comprendre et d’expliquer des situations complexes et ...
Read more

ANALYSE DE SITUATIONS EDUCATIVES COMPLEXES

ANALYSE DE SITUATIONS EDUCATIVES COMPLEXES ... - Situer la situation dans son contexte (spatial, temporel, relationnel, institutionnel, familial, ...
Read more

Situations éducatives complexes : relations, institutions ...

Situations éducatives complexes : relations, ... sous-tendue par des apports théoriques et l’analyse des pratiques éducatives. Dans ce but, ...
Read more

Analyser les situations éducatives - Les Cahiers ...

Commander cet ouvrage La première question qui se pose est : pourquoi « Analyse des situations éducatives », et pas « Analyse des pratiques (...)
Read more

LE DIAGNOSTIC SITUATIONNEL L'ANALYSE SITUATIONS ...

L'ANALYSE DE SITUATIONS ÉDUCATIVES: LE DIAGNOSTIC SITUATIONNEL E. CHARLIER, J. DONNAY, D. MESSINA Sommaire. ... complexes Une situation de formation est ...
Read more

Observation de situations éducatives - Compte Rendu ...

... p. 3 ii. analyse de la situation……………………………………...p. 5 iii. propositions d’actions……………………… ...
Read more

Retrouver un référentiel par l’analyse des situations ...

... //www.docs-en-stock.com/sciences-humaines-et-sociales/retrouver-referentiel-analyse-situations-educatives ... tie d'une construction complexe, ...
Read more

Analyse des situations professionnelles - École ...

comprendre les déterminants d’une situation complexe. ... Formation à l'analyse des situations professionnelles l’acteur pour agir.
Read more