126533931 invitatio nconference-grep

44 %
56 %
Information about 126533931 invitatio nconference-grep

Published on February 16, 2014

Author: cletoulouse

Source: slideshare.net

INVITATION Conférence du GREP MIDI PYRENEES MODERNITE ET AVENIR DES SERVICES PUBLICS Christophe Lèguevaques, avocat, docteur en droit Ecole de Commerce - Jeudi 3 avril 2008 – 20h30 RESUME - A partir de « l' archéologie » de cette « vieille » idée, on va tenter de préciser ce que recouvre cette notion un peu passe-partout et de vérifier certains lieux communs : L'Europe veut-elle la mort des services publics? La notion de service public a-t-elle encore un sens dans nos sociétés « post-industrielles » ? Finalement, après une nécessaire rénovation du concept et son adaptation à la réalité du XXIe siècle, les services publics pourraient bien constituer l'un des éléments fondamentaux de résistance à l'hyper-capitalisme pour lequel tout (et chacun) est marchandise. CONCLUSION DE L’INTERVENTION La politique consiste à clarifier ses buts et à préciser par quels moyens on pense les atteindre. Mon but est de permettre l’émergence d’une société plus juste qui protège les faibles, tout en leur permettant de sortir de leur état, de s’émanciper par l’école, de trouver une place dans la société et une reconnaissance pour tous. Bref, il s’agit de replacer l’homme au centre de la société et de la théorie économique. J’ai, à ma disposition, une boite à outils parmi lesquels figurent en bonne place les services publics. Il n’est pas question de renoncer à cet outil de justice sociale et de cohésion territoriale pour quelque raison que ce soit. Car décidément, les services publics ont un avenir devant eux s’ils savent s’adapter et se réformer. Or nous l’avons vu, les services publics sont génétiquement constitués pour évoluer. Mais, il est tout aussi absurde de vouloir les supprimer que de ne pas accepter cette évolution. C’est à nous, citoyen(ne)s, de déterminer dans quel sens, nous souhaitons que cette grande idée vive, se développe et répande ses bienfaits dans d’autres pays. QUELQUES REFERENCES « La finalité du service public est la satisfaction d’un besoin d’intérêt général, cette finalité exige que le service relève d’une autorité publique et soit soumis, dès lors, aux règles juridiques qu’impose cette dépendance » - Jean RIVERO « Le fil d’Ariane qu’il convient de suivre et donc celui de l’intérêt général et il implique que l’on se tienne à saine distance des doctrines servies clefs en main, dont la simplicité théorique contraste avec la complexité du monde dans lequel on prétend pouvoir l’appliquer ». - Jean-Paul FITOUSSI « Le capitalisme, après avoir laminé l’autorité traditionnelle (les société patriarcales, le catholicisme) tend maintenant à s’attaquer à la démocratie elle-même dans la mesure où celle ci, contre l’argent roi, essaie avec de piètres moyens et de piètres résultats d’endiguer la menace générale pour la santé, la destruction des équilibres naturel et le délitement social » - Gérard MENDEL.

INVITATION Conférence du GREP MIDI PYRENEES MODERNITE ET AVENIR DES SERVICES PUBLICS Christophe Lèguevaques, avocat, docteur en droit Ecole de Commerce - Jeudi 3 avril 2008 – 20h30 RESUME - A partir de « l' archéologie » de cette « vieille » idée, on va tenter de préciser ce que recouvre cette notion un peu passe-partout et de vérifier certains lieux communs : L'Europe veut-elle la mort des services publics? La notion de service public a-t-elle encore un sens dans nos sociétés « post-industrielles » ? Finalement, après une nécessaire rénovation du concept et son adaptation à la réalité du XXIe siècle, les services publics pourraient bien constituer l'un des éléments fondamentaux de résistance à l'hyper-capitalisme pour lequel tout (et chacun) est marchandise. CONCLUSION DE L’INTERVENTION La politique consiste à clarifier ses buts et à préciser par quels moyens on pense les atteindre. Mon but est de permettre l’émergence d’une société plus juste qui protège les faibles, tout en leur permettant de sortir de leur état, de s’émanciper par l’école, de trouver une place dans la société et une reconnaissance pour tous. Bref, il s’agit de replacer l’homme au centre de la société et de la théorie économique. J’ai, à ma disposition, une boite à outils parmi lesquels figurent en bonne place les services publics. Il n’est pas question de renoncer à cet outil de justice sociale et de cohésion territoriale pour quelque raison que ce soit. Car décidément, les services publics ont un avenir devant eux s’ils savent s’adapter et se réformer. Or nous l’avons vu, les services publics sont génétiquement constitués pour évoluer. Mais, il est tout aussi absurde de vouloir les supprimer que de ne pas accepter cette évolution. C’est à nous, citoyen(ne)s, de déterminer dans quel sens, nous souhaitons que cette grande idée vive, se développe et répande ses bienfaits dans d’autres pays. QUELQUES REFERENCES « La finalité du service public est la satisfaction d’un besoin d’intérêt général, cette finalité exige que le service relève d’une autorité publique et soit soumis, dès lors, aux règles juridiques qu’impose cette dépendance » - Jean RIVERO « Le fil d’Ariane qu’il convient de suivre et donc celui de l’intérêt général et il implique que l’on se tienne à saine distance des doctrines servies clefs en main, dont la simplicité théorique contraste avec la complexité du monde dans lequel on prétend pouvoir l’appliquer ». - Jean-Paul FITOUSSI « Le capitalisme, après avoir laminé l’autorité traditionnelle (les société patriarcales, le catholicisme) tend maintenant à s’attaquer à la démocratie elle-même dans la mesure où celle ci, contre l’argent roi, essaie avec de piètres moyens et de piètres résultats d’endiguer la menace générale pour la santé, la destruction des équilibres naturel et le délitement social » - Gérard MENDEL.

Add a comment

Related presentations

Related pages

126533931 invitatio nconference-grep - Documents

126533931 invitatio nconference-grep. by leguevaques-christophe. on Nov 28, 2014. Report Category: Documents
Read more